Partagez|

Freakshow [ft. Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Isabelle Tremblay
Spock le Mont Tremblant
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 13
Date d'inscription : 21/12/2015
Localisation : Tout près...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Freakshow [ft. Eden] Jeu 7 Jan - 20:43

Il fait très noir... je ne vois rien du tout. Je ne ressens rien du tout non plus, comme dans un rêve, j'ai juste très peur mais il ne se passe rien. Pendant quelques secondes, il n'y a que le vide, puis je me souviens... le bureau, les documents.

-Dali...

Le piège... le froid...

-... Slash?

Le coup de feu. Un sourire. Le dernier. Désolé, ma belle. Mais t'as fait un faux pas de trop.
J'ouvre les yeux en étouffant un cri, en me retenant difficilement de paniquer. Il m'a tiré dessus! On était juste là, dehors, il neigeait, Dali me retenait avec la lame de mon propre couteau sous ma gorge, il menaçait mon boss pour qu'il lui donne le reste des documents, il disait qu'il allait me tuer, et ensuite... je ne sais pas. Il y a un gros trou.
J'ai dû mal voir. Ça s'est passé tellement vite... c'est Dali qui a tiré, lui ou un autre trop pressé d'en finir, je ne peux juste pas concevoir que Slash m'aie... m'aurait... non... il visait Dali, pas moi... je touche mon front, un réflexe stupide car je n'y trouve évidemment aucune blessure, mais ça ne me rassure pas. Mon boss ne rate pas souvent sa cible, et là il était assez proche, mais alors où suis-je? Ce n'est pas notre base, il ne fait même pas assez froid pour qu'on soit encore en Ontario, et pourquoi je suis toute seule au milieu de nul part? Où sont les autres? Je descends ma main pour toucher ma joue, sauf blessures graves on s'en fout un peu de si on est couverts de sang ou pas, on ne lave pas les blessés, mais il n'y a pas une goutte de sang sur moi: pourtant j'étais collée sur Dali au moment de la détonation. Même mon uniforme est propre... je ne comprends rien... si je ne suis plus chez moi, pourquoi? Et comment ça se fait?

Faut que je regarde mieux, pour savoir où je suis. Même les yeux ouverts, je ne vois pas grand-chose, il fait assez sombre, ça sent la poussière et je remarque que l’air en est rempli, j’entends beaucoup de grincements, des drôles de murmures… ça me donne la chaire de poule, tout ça. Le sol est tout dégueu, de la poussière et du sable partout, mais à côté de moi je remarque autre chose, une forme floue vers laquelle je tends tout de suite la main pour l’attraper, alors que je parviens à voir encore un peu mieux. Un nuage vient de passer, le soleil qui entre, je sais pas, mais maintenant j’ai un peu plus de lumière. Je suis au centre d’un genre d’aréna, avec autour de moi des gradins de bois vides, mais en bon état. Le plafond est très haut, je ne le vois pas, mais il y a des petits points de lumière comme des trous tout en haut. Un building abandonné et passablement ruiné, d’accord. Une sorte de cirque? Euh… okay? On verra plus tard, pour l’instant je me concentre sur le livre que j’ai ramassé… un livre sur les aras d’Amazonie? Mieux vaudrait le laisser là, pas le temps de traîner du poids inutile, mais avant que je n’arrive à joindre les gestes à la parole, j’entends un bruit de pas.

Merde! Il y a quelqu’un d’autre ici, donc? Qui, un ami qui a préféré me cacher le temps que notre boss se calme, ce qui a mené à la fusillade n’a surement rien fait pour me mériter ses faveurs, ou un ennemi qui revient vérifier son otage? Voyons Isa, ta job c’est pas de poser des questions, c’est de péter la gueule des gens et demander APRÈS si c’était la chose à faire. Better safe than sorry, comme le dirait Slash, dans le pire des cas je serai safe et sorry.
Je me jette devant la première rangée de bancs, le livre serré contre moi, et je porte une main à ma taille pour attraper mon arme mais… surprise! Pas de couteau! Juste mon épée, un jouet offert par mon patron et dont je n’ai jamais même appris à me servir. Oooh, ça va être fantastique.
Respire, Isabelle. Inspire, expire, voilà, t’as de l’expérience, t’as de l’imagination, t’es bonne, t’es belle, t’es capable. Suffit d’attendre, les pas se rapprochent, manque que quelques secondes et…

WHACK! J’abats la tranche de mon nouveau livre direct sur la tête de la personne qui passe, le laisse tomber et profite de mon avantage pour pousser ma victime par terre, dégainer mon épée et la pointer en direction de celui ou… celle? OK attendez un peu, on y reviendra quand j’aurai confirmé ce point précis. On dirait un homme, mais bon avec les jeunes on sait jamais hein… si ça se trouve y a une nouvelle pratique hippie et j’en ai pas encore entendu parler.

-Bouge pas! Tu restes où est-ce que t’es, si tu bouge j’te tranche la gorge! J’te conseille de pas appeler à l’aide, sinon j’va m’occuper d’ta langue aussi!

Je me rapproche, la lame de l’épée toujours près de son visage, et appuie soudainement mon pied contre son ventre pour l’immobiliser et le faire souffrir encore plus si besoin il y a.

-T’es qui toé? J’savais pas qu’on envoyait les p’tits jeunes tout seul de même faire la job des grands… tu veux que j’te donne des trucs? Commence par t’assurer que ton otage ait pas d’arme, pis qu’y puisse pas bouger, tu vas voir que ça aide.

Pff. À se demander comment quelqu’un peu bien se débrouiller quand on passe pas ce stade là. Je vous dis que chez nous, ça aurait pas passé, on apprend à faire des bons nœuds et à faire peur cinq minutes après qu’on nous ait dit « OK, bienvenue à la maison, voici ton nom de code. » On verra bien, clairement c’est pas un des nôtres, je l’ai jamais vu… à moins que Slash n’ait d’autres secrets…? Non… il est pas comme ça… ça, je le saurais. Ce jeune là est un inconnu. Pas pour longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden Malster
La pomme d'adam et ève
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 47
Date d'inscription : 28/12/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Freakshow [ft. Eden] Sam 30 Jan - 14:29

Oh, bordel de merde.


Je me réveille d’un coup, haletant, comme sortant d’un mauvais rêve. Bordel. J’ai du mal à respirer, à avoir des pensées cohérentes. Je me sentais couvert de sueur, mes vêtements trempés, sentant une mauvaise odeur de peur. Le Pick-up fonçait vers moi à toute allure, je… Damn. J’étais censé être mort, normalement. Le corps désarticulé sur le bitume, mon sang dessinant une fleur écarlate visible uniquement grâce à la lueur blafarde des phares du véhicule, la cervelle éparpillée en un motif à la fois glauque et empreint d’une beauté macabre propre au désordre. Et pourtant.


Et pourtant, contre toute attente, à mesure que mes sens me revenaient, que mon palpitant calmait son désir ardent de défoncer ma cage thoracique à grand renfort de battements chaotiques, je prenais conscience d’une chose. Non, je n’étais pas devenu une victime d’un accident de circulation en décembre. Pourtant, ce n’était pas un truc que j’avais vécu en rêve, c’était trop réaliste. La colère, le sang sur mes mains, le face à face avec mon ancien bourreau, tout ça restait présent dans mon esprit avec la même intensité que le goût amer entre mes lèvres. J’avais envie de vomir. Génial, pour une personne qui s’était réveillé il y a moins d’une minutes.
Assis dans l’ombre, j’eus un haut le cœur, puis un autre. Sans pouvoir le contrôler, je roulais sur le côté et je rendis l’intégralité du contenu de mon estomac, soit de la bile, sur le sol. Arkh. C’était dégueulasse, putain. Mais au moins, j’avais les idées un peu plus claires.


Les minutes passèrent à mesure que je reprenais l’intégralité du contrôle de mon corps. La réaction post-décès était passée, ou bien se faisait moins ressentir, j’en sais rien. En tout cas, j’avais suffisamment de recul pour inspecter le décor autour de moi. Et, je le trouvais fort… différent de la banlieue londonienne à laquelle j’étais habitué.


Il faut dire que je me trouvais dans un endroit bien singulier : les objets autour de moi, que je commençais à distinguer avec un peu de netteté, était assez atypique : une balle géante, des cerceaux, des quilles, des éléments servant à faire des cages… On aurait dit la sortie des artistes, le coulisse d’un cirque. L’endroit où la magie cesse et ou les artistes, après avoir fait briller les yeux des petits et des grands, retournent à leurs quotidiens fait d’entraînement et de problèmes. Mais une sortie qui n’aurait pas vu les pieds d’autres personnes depuis bien des années. La quantité de poussière de ce trou, c’était énorme ! Enfin bref. Eden, fait quelque chose pour essayer de piger pourquoi tu es là, qu’est-ce que c’est que cette vie après la mort, et où tu te trouvais. Et si possible, ramène des cookies, parce que putain, tu crèves de faim, ma vielle.


Une fois que j’avais réussi à me remettre sur mes deux pieds, je fis une rapide inspection de l’état dans lequel jétais. Deux bras, deux jambes, la main gauche intacte – dieu merci –, le reste, en état de marche. Bon. Bah visiblement, j’étais mort, mais j’avais un corps qui ne portait guère les traces de l’accident. C’était pas mal. Je vérifiai à tâtons l’état de mes cheveux, et de mes vêtements. Tout était en ordre, de mon bonnet aux deux insignes, à ma coiffure, en passant par mes pompes de randos et mon petit short. Deux bémols à tout ça cependant : les cicatrices de cigarettes et autres traces était encore là, je les sentais sous mon crâne, à tâtons… et puis, j’avais pas mon couteau papillon dans ma poche, mais juste un jeu de cartes dans la poche arrière du short. Visiblement, les Dieu n’aimait pas les armes, et je devais me coltiner un jeu de cartes. Ça se trouve, c’était la loi du monde des morts, genre, tu règles tes conflits à la belote ou au poker, au calme. C’est fort de cette idée que je me décidais à partir de mon lieu de repop, le tas de cartes dans la poche.


Finalement, j’arrivais à un endroit qui émettait plus de lumière. Oui, une ouverture, pour être précis. Une ouverture qui menait sur l’intérieur du cirque. Curieux, j’avançais à l’intérieur sans trop réfléchir, afin de voir ou était la sor…


BAM.


BORDEL.


CA FAIT MAL.


J’étais passé en moins d’une seconde d’une position debout à une position affalée sur le sol, une fulgurante douleur vrillant mon crâne de mille maux. Devant moi, j’avais une femme, blonde, avec une poitrine assez forte, portant des vêtements de style militaire, et qui me menaçait avec… une épée ? Whoa. En fait, j’suis pas mort, je suis en plein trip. C’est ça ? Nan mais sérieusement, qui menace les gens avec des épées de nos jours


-Bouge pas! Tu restes où est-ce que t’es, si tu bouge j’te tranche la gorge! J’te conseille de pas appeler à l’aide, sinon j’va m’occuper d’ta langue aussi!


Okay, okay, on se calme ! Son épée était arrivé encore plus près de ma tronche, ce qui m’inquiétait sévèrement. Alors oui, je fermais ma gueule, sur le coup. Je n'allais pas dire à la dame qu'elle devait se tromper d'époque, ou bien que les épées, c'était quand même beaucoup moins commun que les couteaux pour les petites frappes. Au lieu de ça, je…


barf


Bitch. J'avais déjà mal au crâne, et là, elle venait de me coller un coup de pied dans le torse, et de bien y enfoncer sa semelle de chaussures . Elle avait rapprocher sa tête de mon visage, toujours en appuyant son pied sur mon torse, plus douloureusement. Tout en me toisant avec dédain, elle ajouta, sur d'elle :


-T’es qui toé? J’savais pas qu’on envoyait les p’tits jeunes tout seul de même faire la job des grands… tu veux que j’te donne des trucs? Commence par t’assurer que ton otage ait pas d’arme, pis qu’y puisse pas bouger, tu vas voir que ça aide.


Elle attendait sincèrement une réponse, la dame avec son accent tout pourris ? Nan parce que là… J'étais pas en position de juger, mais merde, son accent accentuait mon mal de crâne. Je me le serais bien frotter, mais j'avais trop peur qu'elle ne décide de m'ouvrir le ventre pour tenter le moindre geste. Mes yeux louchèrent de la pointe de son épée à elle, puis de elle à son épée. J'étais mal, quand même. En plus, dès que je faisais mine de remuer un orteil, elle e ré-enfonçait son pied dans le torse. Vraiment, quel salope. J'avais beau être décédé, j'avais pas envie de risquer de crever comme ça dès le début de ma deuxième vie.


Un ange passe, tandis qu'elle me toisait. Bon, visiblement, elle attendait une réponse. Je fis mine de me redresser, mais s botte m'en empêcha. JE sentis une légère frustration monter en moi. Courage, Eden, t'es une grande personne, tu ne vas pas perdre ton sang froid si vite. Essaye l'humour pour lui répondre, ça a plus de chance de marcher qu'un flot ininterrompu d’insultes. Allez.


« Je suis personne, juste le facteur. »


J'espérais sincèrement que ça la dégriserais, sinon, j'étais mal.

[quote=[ Narrateur : Désolé pour le temps de réponse ]][/quote]

_________________


Dernière édition par Eden Malster le Sam 5 Mar - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isabelle Tremblay
Spock le Mont Tremblant
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 13
Date d'inscription : 21/12/2015
Localisation : Tout près...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Freakshow [ft. Eden] Dim 7 Fév - 21:26

Oh joie, un comique. Pourtant je lui en demandais pas beaucoup, juste son nom et pour qui il travaille, c'est juste dépendament de la réponse que ça pourrait devenir un problème. Je ne comprends juste pas qui pourrait penser que j'ai plus de valeur vivante que morte en ce moment. Une âme charitable, si on met les raisons de côté.

-T'es pas drôle, criss!

Sauf que moi je suis pas encore sure de ça et plus important, je suis prudente. Je veux savoir ce qui se passe avant de faire ami-ami avec le premier venu, je me suis déjà fait piéger à cause de mauvais sentiments, je ne suis pas prête à recommencer.
Je ne me laisserai plus jamais avoir...

-Ton nom, tussuite! Pis celui de ton chef! Si t'es pas capable répondre à ça c'est qu'tu sers pus à rien pis m'a faire le tour de toute ta gang pour le savoir!

Je mets encore plus de poids sur le pied le clouant à terre pour lui montrer à quel point je ne suis pas d'humeur à plaisanter et rapproche de plus en plus la pointe de mon épée de sa gorge, juste sous le menton. Il parlera, je le sais, je ne prévois pas lui laisser le choix très longtemps. J'approche mon visage du sien et lui murmure doucement, comme un secret qui ne devait rester qu'entre lui et moi:

-J'sens qu't'as pas compris, mon p'tit... euh... p'tite. Tout c'que j'ai besoin, c'est une coup' de noms, rien d'autres, pis après ça j'te lâche tranquille. Rien de compliqué, hein?

Mais s'il prend trop de temps je le massacre et on passe au prochain candidat. En espérant qu'ils soient pas tous de même: câline que c'est mélangeant! C'est peut-être une fille avec une face de gars, avec des jambes de même je veux bien le croire, mais un gars avec un corps de fille (pas complètement un corps de fille mais... whatever) ça marche aussi! Sauf que si c'est le cas numéro 2, je sais pas pourquoi il s'habille comme ça. Soit il assume, soit son boss a des fétiches bizarres. Ou soit c'est la mode et j'étais pas au courant. Avant de quitter le Saguenay, je savais rien de la "vraie" vie, je vais supposer que tant que j'aurai pas fait le tour du monde il va toujours me manquer quelques bouts. Des fois, les gars parlaient des États-Unis, mais ils ne mentionnaient pas ça. Ça doit venir d'ailleurs.
Et alors quoi? Ça m'énerve de pas savoir, c'est tout. C'est pas tout à fait pertinent de demander ça maintenant non plus, alors je vais attendre qu'il/elle m'ait donné quelques infos et après on verra. Sinon, dommage, ça restera un mystère irrésolu de la vie.

_________________
On niaise pas avec la Memphré:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden Malster
La pomme d'adam et ève
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 47
Date d'inscription : 28/12/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Freakshow [ft. Eden] Jeu 11 Fév - 13:57

Bon dieu, elle avait pas ri, mon plan magnifique venait de tomber à l'eau à cause de la rigidité des zygomatiques de la jeune demoiselle. En plus elle m'avait même dit que je n'étais pas drôle… Tristesse. Enfin, j'avais autre chose à gérer à l'heure actuelle. Par exemple, la pointe de son épée sur mon coup, son talon entre mes côtes… Je venais de gagner une deuxième vie, je n'allais pas re-mourir comme ça, sans comprendre pourquoi, non de dieu !


Arkh, son talon enfonce encore plus mes côtes et me plaque contre le sol, douloureusement. Elle me recolle la lame de son épée plus près encore de la gorge, pour me faire dire mon nom et celui de mon patron. Elle insiste, une fois, deux fois, et essaye de me genrer, mais sans succès. J'ai un petit rire qui s'échappe malgré moi, tandis qu'elle plisse ses sourcils de perplexité, devant l’énigme que représentait mon genre. Sauf que mon rire, ça la fait pas délirer, et du coup, elle ressert son étreinte. Et comme je veux pas crever, je finis par tout lâcher.


« J'm'apelle Eden Malster, je suis anglais, j'ai pas de patron ! Lâchez-moi s'il-vous-plaît, je veux pas mourir, j'ai encore plein de truc à faire sur terre ! »


Bon, bah si avec ça, elle est pas convaincue, je sais pas quoi faire. D'ailleurs, je la vois qui doute un peu, son talon semble se relever…




[un peu court, désolé Xx ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isabelle Tremblay
Spock le Mont Tremblant
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 13
Date d'inscription : 21/12/2015
Localisation : Tout près...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Freakshow [ft. Eden] Ven 4 Mar - 16:55

-Relaxe. Tu mourras pas si tu fais bien ça.

Peut-être qu'il a raison, il a pas l'air de faire partie d'une gang, sauf que cette réponse là m'arrange beaucoup moins. Au final, ça explique à peu près rien, je sais toujours pas où je suis et qui m'a envoyé là. J'ôte mon pied de sur le hippie sans genre et recule de deux pas en le menaçant toujours de mon épée. Dès qu'il tente de se relever, je l'en empêche.

-Non. Reste à terre.

On s'entend que les pauvres malentendus sont beaucoup plus rares que les menteurs dans mon travail. Anglais... mais pas forcément américain hein? C'est vrai que j'ai jamais vu un british participer au crime organisé québécois, mais si on peut se trouver des américains et des Ontariens, tout est possible. Pour un européen, je me serais attendue à quelque chose de plus noble quand même... c'est quoi ces shorts?

-Eden... J'eux qu'tu m'dises pourquoi t'es icitte et comment t'as fait pour t'y rendre. T'as pas croisé personne en venant?

Les deux situations qui se présentent ne sont pas des plus joyeuses: soit je suis toujours un otage, soit ma gang m'a ramenée ici. Et vu les comptes que j'ai à rendre... aoutch.
Mais malgré ça, je veux savoir. Qu'est-ce qui est arrivé à mon boss? Est-ce qu'il pleure encore son amante? Est-ce qu'il en a trouvé une autre? Est-ce qu'il s'ennuie de moi? Peut-être qu'il n'a même pas survécu...

-Hey... t'aurais pas vu un gars plus grand que moi, les cheveux noirs, pis la face toute couverte de métal?

Dans les rues, c'est à peu près les mots magiques qui sonnent tout de suite une cloche quand on parle de Slash. Les gens comme lui, défigurés, brisés et rafistolés, y en a pas beaucoup. Mais si je peux juste avoir un petit indice, je peux le retrouver. Je le connais bien, je saurais où il se cache. Sauf que je ne sais pas si je serais capable de me racheter.

-Kess qu'un... euh, quelqu'un comme toi peut ben faire ici de toute façon?

Comme dit plus tôt, je dois encore me préparer à une trahison. Si j'insulte le monsieur-madame british hippie au point qu'il n'en peut plus de ma présence, ce sera plus facile de le faire baisser sa garde et d'au moins pouvoir le tabasser sans remord. Oui parce que tabasser un innocent, moi vient un bout où ça me fait sentir un peu mal...

_________________
On niaise pas avec la Memphré:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden Malster
La pomme d'adam et ève
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 47
Date d'inscription : 28/12/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Freakshow [ft. Eden] Sam 5 Mar - 16:52

Géniale, elle a enfin enlevé son pied de mon ventre ! Du coup, je peux me relever et lui dire que… Ah, nan, en fait. De la pointe de sa lame, elle m'interdit encore de me redresser plus que ça. Du coup, je laisse ma tête tomber en arrière, las. En mode étoile de mer qui se dessèche sur le sable. Au moins, j'avais moins de pression, d'un coup. Aucun risque que l'autre ne décide de voir la couleur de mes tripes, où plutôt… Si elle le décidait, je pourrais réagir un poil. Je crois.


Bref, je regarde le plafond, en faisant la tête de la méduse morte, tandis que l'autre continue de me poser des questions. Comment j'suis arrivé là, pourquoi, si j'avais croisé du monde en venant…Mais qu'est ce que j'en savais ? Si je lui dit que j'ai repop comme ça, d'un seul coup, elle va me prendre pour une folle. Elle ne croira jamais qu'une demi-heure plus tôt, je plantais un crevard sous le coup de la colère, et que vingt minutes plus tôt, je décédais sous les grosses roues d'un Hummer, mon crâne n'ayant visiblement pas aimer son bisou avec le pare-choc dudit véhicule. Du coup, je préfère ne rien répondre, et continuer de me décomposer sur le sol. Peut-être qu'avec un peu de temps, je ferais un très bon fertilisant, qui sait ?


« -Hey... t'aurais pas vu un gars plus grand que moi, les cheveux noirs, pis la face toute couverte de métal? »


Oh ? Elle relançait soudainement mon intérêt, miss gros bonnet. Un gars avec un masque sur tout le visage, ça ne courrait pas vraiment les rues de Londres, il faut dire. Je me demandai pendant quelques secondes de quoi il avait l'air, avant d'oser une réponse précautionneuse.


« Genre euh… Un gars avec la gueule masquée, à la Tobi ? Ou plutôt genre Tony Stark dans son armure… ? »


Bon, elle avait enchaîné sur autre chose, un truc à base de ce que je faisais ici, moins mon genre, vu qu'elle avait galéré. Du coup, après mon petit ricanement dû à son échec, je lui répondis le plus naturellement du monde :


« Comme j'ai pas le droit de bouger, j'essaie d'imaginer ce qui se passerait si je devenais du terreau à plante. »


Ca lui en bouche un coin, du coup. Dommage, j'aurais bien aimé qu'elle continue de me parler de Tobi-Iron-Man. Du coup, je me permets de rouler sur le ventre, en lui demandant innocement :


« Du coup, ton copain, là, il ressemble à quoi ? Tu peux me faire un dessin ? Son masque, c'est un cosplay ? »


Et j'avais complètement zappé son arme, happé par mon désir de dessiner ce type, et mon imagination débordante. Peut-être qu'ils étaient en couple, elle et le gars masqué ? P'être qu'il était les héros d'un récit ? Genre, un truc post apo, à la Walking Dead ? Ou alors, une série un peu fantastique, avec des militaires, genre FMA, ou encore… Ouais, avec sa poitrine, elle aurait carrément sa place dans du Ecchi. Qui aurait des doujinshis hent… Ouais, je m'emballe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isabelle Tremblay
Spock le Mont Tremblant
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 13
Date d'inscription : 21/12/2015
Localisation : Tout près...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Freakshow [ft. Eden] Mer 16 Mar - 19:33

C'est quoi ces questions? Et c'est quoi ces réponses?! C'est fou comment quelqu'un peut autant parler et absolument rien dire à la fois. La raison voudrait que je sois patiente et que je trouve une meilleure façon de faire parler le monsieur-madame british mais tout le reste me dit de laisser faire et de me démerder toute seule, ça au moins ça ne concerne que du monde fiable. Peut-être que la seule raison pourquoi je me tiens encore là et qu'il est pas mort, c'est parce qu'il a démontré un certain intérêt pour mon boss et que, d'une certaine façon, je vais pouvoir en parler.

-Non, pas un masque... T'es weird toé, pourquoi du monde comme lui pis moi on voudrait se cacher la face?

Je sais pas comment lui visualisait la chose mais je me doute bien qu'il est loin de la vérité. Très peu de gens savent ce qui est arrivé à Slash et pourquoi il est défiguré, mais à moi il me l'a dit, parce qu'il me faisait confiance. C'était pas qu'un petit accident.  
Je trace une forme vague sur le côté droit de mon visage, partant de la racine de mes cheveux pour contourner mon nez et suivre l'ossature de ma joue, mon oreille, et revenir au début.

-Toute ça, remplacé par du métal. Un ami qui lui a fait ça après qu'il se soit fait défoncer la face, c'était la seule façon de toute faire tenir en place. Y a perdu un œil aussi, maintenant c'est juste une lumière rouge...

C'est une drôle de fascination qu'il a là maintenant. Au lieu de répondre au reste de mes questions ou juste de faire dans ses culottes en comprenant que je lui parle d'un des gars les plus dangereux du pays, il veut en savoir plus comme si c'était un personnage de télé. Ou pire encore, comme si Slash se serait déguisé juste pour le fun. Il a peut-être l'air d'un Terminator badass mais on le savait tous qu'il en avait honte. Une erreur de jeunesse imprimée sur sa figure pour toujours, c'était pas pour lui plaire. Je pense qu'il a juste appris à l'apprécier quand il s'est endurci et qu'il a remarqué que les gens avaient peur de lui. Moi, quand j'étais petite, il me terrorisait.

-J'ai tu d'l'air d'avoir du papier, un crayon pis de l'asti d'talent en dessin, championne? Fais juste me dire si tu l'as vu! Pis là pas de niaisage là!


J'ai rarement vu un tel niveau de non pertinence. Pourtant j'en ai vu des gars et des filles pas super brillants, sauf que là je sais même pas si le hippie devant moi a des infos ou pas, ce qui rend tout le truc beaucoup plus confus. Je décide que celle-là, c'est sa dernière chance: s'il arrive pas à répondre comme du monde, je mets fin à la "session."

_________________
On niaise pas avec la Memphré:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden Malster
La pomme d'adam et ève
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 47
Date d'inscription : 28/12/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Freakshow [ft. Eden] Sam 2 Avr - 15:29

p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120%; }
Bon, visiblement, mon idée de personnage Tobi-Iron-Man s’écroulait, puisque la demoiselle venait de me dire qu’il avait juste des renforts de métal pour que son visage tienne en place. Un peu comme cyborg, la maîtrise de la technologie en moins. Du coup, c’était un type avec une plaque de métal sur la tronche, et une diode à la place de l’œil. Moins palpitant. Mais peut-être que dans un récit de science-fiction, ce monsieur ferait un très bon character design ? Après tout…


Quand je demandais, en roulant sur moi-même, si elle savait dessiner, j’eus le droit à une réponse sèche, du genre : « j’ai l’air d’avoir du talent ? ». Et moi de répliquer, bien trop vite et sans réfléchir. »


« C’est vrai que vu votre poitrine, miss, on vous verrait plus dans un hentaï... »


merde. En plus, elle venait de dire qu’elle en avait marre de mes conneries, et moi, sans réfléchir, je lui balançais qu’elle aurait sa place dans un porno japonais. Nan, mais Eden, sérieusement, t’es con ou t’es conne ? Parce que là… Y’aurais une médaille de bouffon, on te la décernerait ! De plus, je venais de voi r son visage blêmir brusquement à l’écoute de cette possibilité. éNon, le porno, très peu pour elle, visiblement. Je profitais de seconde de déconcentration pour rouler un peu plus loin, puis me relever et m’écarter brusquement. Bon, en vrai, j’étais convaincu que la jeune femme avait plus regardé mon manège pour m’échapper -assez ridicule, je vous l’accorde- d’un œil à mi-chemin entre l’agacement et l’amusement, et que les deux mètres de distance qui nous séparait pouvait être comblé par la militaire-à-grosse-poitrine en un tournemain. Mais, merde, au moins j’avais l’illusion de la sécurité !


« J-je ne voulais pas vous vexer, Mlle grosse po… poissarde ! »


Ce rattrapage de fou furieux m’accorderais sans doute une demi seconde de vie en plus. Mais là, actuellement, j’étais pour prendre chaque demi seconde de vie en plus que le ciel me donnerait. Parce que bon, on va pas se mentir, dans un face-à-face à l’épée, je ne tiendrais pas plus d’un quart de seconde face à Big-Breast. Donc l’idée, c’était de temporiser un peu, en essayant de pas se faire attaquer. Je tournais prudemment autour de la jeune femme, scrutant ses gestes dans l’espoir d’esquiver une éventuelle attaque...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Isabelle Tremblay
Spock le Mont Tremblant
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 13
Date d'inscription : 21/12/2015
Localisation : Tout près...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Freakshow [ft. Eden] Sam 11 Juin - 13:43

Wow. Y en a vraiment un (une? Calisse que c'est mêlant) qui s'en fout de vivre ou de crever. Il s'attend à quoi le british, que je ris avec lui de ses jokes plates pis que je hoche la tête en souriant pour faire comme si je comprenais tout ce qu'il disait? Un hentai? Da fuck? Il peut-tu au moins niaiser sur autre chose que ma poitrine?
Ma description laisse le hippie déçu, ça se voit dans ses traits... ben là câline, il s'attendait à quoi, je vis pas dans un film ni dans un comic! Quoique pour certains, y aurait peut-être de quoi vouloir en faire une histoire...

Je me souviens de la fois où j'ai ramené un chien dans notre cachette, un petit chiot de rien, et je l'avais caché dans ma chambre parce que je n'étais pas trop sure si j'aurais le droit de le garder. Sans crier gare, Slash avait fait éruption dans ma chambre et m'a demandé ce que je cachais comme ça. Mais surprise, il m'a trouvé extrêmement confuse et un peu frustrée. Il m'a demandé ce que j'avais, et je lui ai dit que je pensais que le chien aurait jappé s'il approchait, parce que dans le film les chiens ils jappent toujours quand un Terminator est proche. Il m'a regardé comme si je le niaisais, mais j'étais sérieuse. Puis, il a parti à rire... je l'ai jamais entendu rire de même...

Quand on est jeune, tout le monde nous semble tellement plus grand, tellement plus spécial, à la limite hors de ce monde... mais c'est ça le truc: ma jeunesse, elle est passée, j'ai grandi, l'humain est redevenu humain et tout est redescendu sur Terre. Dans mon travail, il n'y a plus de place pour la valeur, sinon j'hésiterais tout le temps, j'en aurais trop à accorder pour exécuter toutes mes tâches. Tout ça pour faire plaisir à quelqu'un qui a fini dans les bras d'une autre. 

-Ah ben c'est plate ça Eden, c'est ben plate... parce que tu me sers pas à rien là. Pis tu me vexes. En tabarnak.

J'avance d'un pas rapide sans jamais hésiter et dès que je suis à distance de frappe, je lui envoie mon pied sous le menton pour le faire basculer vers l'arrière, tomber sur le dos, puis je lève mon épée bien haut.
J'ai jamais tué personne avec ça. D'habitude, j'ai un couteau, c'est juste mieux, mais là on dirait que quelqu'un me l'a retiré en jugeant que mon épée pouvait pas faire trop de mal... ce qui est moyennement justifié. C'est juste un jouet, une épée de cérémonie que Slash m'avait trouvé dans un vieux garage abandonné, OK je l'ai aiguisée et entretenue comme une vraie arme pis elle peut faire ben du dégât, mais c'est pas ça son but premier. C'est juste une décoration. Contre un tit assexué gossant qui peut pas se défendre c'est ben correct, mais si je me trouve devant un thug qui est mieux armé que moi, ça va être le chiare. Je sais pas ce qui m'attends dehors, faut que je me prépare à la pire des situations pour pas me retrouver mal pris. Mais avant...

De toutes mes forces, j'abats la lame sur le crâne d'Eden. Le meurtre, ça me laisse assez indifférente, la première fois que j'ai eu à le faire j'avais réussi à réprimer mon envie de vomir jusqu'à ce que Slash me laisse toute seule, il se doutait que j'allais pas bien mais il était satisfait de mon effort: que je me donne des airs de tough... j'ai retenu ma leçon pis je suis restée tough. Sang, os, organes, cervelle... n'importe quoi tant que ça pouvait lui faire plaisir. Je dois le retrouver. M'expliquer, m'excuser, me faire pardonner, retourner chez moi et reprendre la vie là où on l'a laissé. Et rien ni personne va m'en empêcher.

_________________
On niaise pas avec la Memphré:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden Malster
La pomme d'adam et ève
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 47
Date d'inscription : 28/12/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Freakshow [ft. Eden] Mer 22 Juin - 14:39

Quinze minutes. C'est le temps qu'il a fallu à mon crâne pour récupérer chaque morceau de ma cervelle et la régénérer, me permettant de reprendre conscience avec un violent mal de tête. Bon dieu, cette douleur. C'était comme si un hummer vous heurtait le crâne de manière répété et… Non, je ne vais pas continuer. C'est sordide de parler de son propre décès de cette manière.


Je pris quelques minutes supplémentaires pour me redresser, et inspecter le chapiteau désert. Madame Big Boobs était sans doute partie après m'avoir liquidé et laisser pour mort. Ou morte tout court, d'ailleurs. 'Fin bref. Dans cet endroit vide et terne, je me mis debout et essuya avec mon T-shirt mon visage. Autant dire que ce T-shirt allait finir dans la benne à ordure, puisqu'il était couvert de bout rosés, blancs et rouge. Un poil glauque quand on songeait que c'était ma cervelle, ou plutôt mon ancienne cervelle, qui maculait les vêtements.


Puis, je sortis une des cartes de tarots que les dieux m'avaient refilé, et j'écrivis avec mon sang (on fait avec ce qu'on a) le surnom de Miss Gros Boobs. Plus tard, quand je serais dans un appartement à mon nom, avec un peu de temps, je dessinerais son portait, sur cette fameuse carte. Voici donc ma Reine de Pique, désormais.


…. Et c'est pas tout les jours qu'on croise une Reine de pique appelé Miss Gros Boobs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Freakshow [ft. Eden]

Revenir en haut Aller en bas

Freakshow [ft. Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Démo EDEN le 7 mars à l'Usine !!!
» All Natural Coconut Shea Curl Defining Crème d' Eden Bodyworks
» Creme of Nature Straight from Eden
» Nouvelle Primer Potion d'Urban Decay
» coucou a vous toutes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wages of Sin :: Le Purgatoire :: Quartier Est :: Le cirque abandonné-