Partagez|

"Si tu ne sais pas par où aller, c'est que tu ne sais pas où aller" - Evi Baumgarten.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: "Si tu ne sais pas par où aller, c'est que tu ne sais pas où aller" - Evi Baumgarten. Sam 6 Fév - 12:05

Evi Baumgarten.
ft. Bishamon - Noragami.

Nom(s) :: Baumgarten
Prénom(s) :: Evi
Surnom(s) :: Blondie.
Âge :: 29 ans.
Sexe :: Féminin.
Orientation sexuelle :: Hétérosexuelle.
Nationalité :: Allemande.
Groupe désiré :: Riddle.

Situation congujugale :: Célibataire.
Situation familiale :: Au moment du décès elle n'avait contact qu'avec sa soeur Clivia, âgée alors de 21 ans. Ses parents sont toujours en vie, mais elle ne les voit plus beaucoup.

Date de naissance :: 27 septembre 2086.
Date du décès :: 28 septembre 2115.
Cause de la mort :: Tuée à bout portant dans un incendie.
Péché principal :: Luxure.
Péché secondaire :: Envie.
Péché contraire :: Paresse.
Ancienne profession :: Enquêteuse au Bundeskriminalamt (BKA)

(Vous pouvez distribuer 150 points)
Force :: 19/100
Vitesse :: 72/100
Endurance :: 59/100

Avis sur la situation :: "Personne ne m'avait dit que j'étais une mauvaise fille."
Caractère

Alors c'est ça ? Chaque matin la même rengaine ? Tu es vraiment sûre de ton choix ? Ils vont peut-être finir par t'attraper Evi. Si tu continues avec tes caprices, ça va mal tourner, et on devra faire quoi nous hein ? Appeler ta famille pour annoncer ton décès ?

Elle raccrocha violemment, appuyant plusieurs fois sur la touche rouge de son portable un peu vieillot. L'écran tactile avait souffert mais marchait toujours, le fond d'écran n'était autre qu'une photo de sa soeur, Clivia. Aujourd'hui, comme tous les autres jours, jour de repos inexistant chez elle, Evi se préparait à infiltrer un groupe de dealeurs. Quelquefois, c'était des délinquants, des mafiosi, de riches hommes d'affaires inculpés pour corruption, toujours des criminels qu'il fallait passer derrière les barreaux. Parce qu'Evi est une fille intelligente, manipulatrice et ambitieuse, parfois trop. Il n'y a pas un seul moment où elle veut se reposer, tout dépend de son travail, c'est la seule chose qui la maintient encore dans ce monde. Mais l'infiltration était encore plus intéressante quand il s'agissait de défaire les noeuds du problème, trouver qui tirait les ficelles en douce. Et l'anéantir.

Alors voilà, le soleil blondissant encore plus ses cheveux, elle s’aventura dans une des ruelles de la capitale. Berlin, depuis la chute du mur, n’avait en rien changé dans ses effectifs criminels, dont beaucoup étaient en fait sous contrôle du gouvernement, sans que personne ne le remarque. Elle avait adapté sa tenue aux conditions, une tenue élégante mais sans faire blindée. Si elle était ici, ce n’était en aucun cas pour sympathiser avec les gens, d’ailleurs la blonde n’aimait pas réellement ça, s’ils n’avaient rien à lui apporter, alors ils pouvaient continuer leurs vies comme bon leur semblait. Un homme aux cheveux de jais s’approcha d’elle et la convia dans la salle commune, pour parler affaire.

Mais que sont les affaires quand il ne s'agit pas de boulot ? Demandez-lui, c'est assez simple. L'amour. Mais pas l'amour avec un grand a, faisant intervenir les sentiments, les baisers langoureux. Non, l'amour dans un lit. Plus négligemment définit comme la baise. Tout finissait forcément par là, ce n'était pas de sa faute même si elle n'empêchait en rien l'action. C'était à cause de son charme inéluctable, cette envoûtante présente. Qui ne peut pas y résister ? L'homme se fichait pas mal de son argent, qu'il allait devoir blanchir de toute manière. Il s'approcha et lui caressa doucement la cuisse. Je ne rentrerais pas dans les détails, mais tout le monde sait ce qu'il se passa par la suite.

Cependant, une des conséquences majeures est le fait qu'Evi, parfois, s'éprend un peu trop des personnes qu'elle convoite, surtout si celles-ci en redemandent. Puis, pour elles, ce n'est qu'une histoire d'un soir, tout comme cela devrait l'être pour la blonde. Vient donc la jalousie, les autres filles qu'ils côtoient, qu'ils embrassent au carrefour, sous la pluie glaciale, tel un téléfilm. Des fois, elle se dit qu'elle devrait songer à se trouver un petit ami, mais elle ne veut pas, elle le blesserait et ce n'est pas une bonne chose. Alors, elle continue à céder aux pulsions, et chaque homme est une nouvelle histoire.

Physique

Taille :: Elle mesure un bon mètre soixante-neuf.
Poids :: Elle pèse environ soixante-cinq kilos.
Corpulence :: Evi est ce genre de femme, ni maigre ni grosse, portant de légers talons pour améliorer la silhouette. Le genre de femme qu'on regarde au moins tous une fois pour admirer les courbes généreuses de son fessier ou de ses seins. Elle est loin d'être parfaite mais sait se faire désirer, elle en a les atouts.  
Teint de la peau :: Sa peau est légèrement rosée, mais reste pâle, une peau de blonde quoi. Elle a tendance aux coups de soleil l'été.

Couleur des yeux :: Des yeux bleus, qui à la lumière sont plutôt violets, puissants et profonds. Des yeux qu'elle tient de sa mère. Ils sont comparables à des pierres précieuses.
Taille des yeux :: Elle a plutôt des grands yeux, un peu en amande mais pas trop non plus, ses pupilles sont submergées par les iris.

Couleur des cheveux :: Blonds.
Coupe de cheveux :: Des cheveux à perte de vue, long, très longs, lui caressant la naissance des reins.

Expression faciale :: Elle ne sourit presque jamais, enfin, si, mais ses sourires sont dissimulés, ils sont très discrets. Jamais vous ne verrez ses dents, ni un visage triste. Elle est un peu joyeuse, ça se lit dans ses yeux, mais pour le reste, on pourrait la qualifier de neutre.
Visage :: Ovale.
Sourcils :: Très fins.

Particularités :: X.
Style de vêtement :: Elle avait l'habitude de porter un uniforme, sinon elle aime bien les robes, les jupes et les habits féminins.
Tatouages :: Tatouage en arabesque sur la hanche, côté gauche.

Épaules :: Dessinées mais pas imposantes, juste comme il faut.
Mains :: Elle a une petite main, si on ne compte que la paume, par contre ses doigts sont longs et maigres, délicats et captivants.
Jambes :: De longues jambes qui attirent le regard sur sa silhouette, elles sont un peu rondes, mais cela n'enlève en rien le charme.
Démarche :: Avec le travail, elle a appris à être déterminée, à marcher d'un pas sûr et franc.

Sa voix :: Une vague d'amour, une voix douce et mélodieuse à en faire pâlir de jalousie les meilleurs chanteurs.

Première impression quand on le/la voit :: Avec ou sans l'uniforme, elle garde son aura, cet aimant qui attire tout ce qui l'entoure. Elle ne laisse personne indifférent, Evi c'est la femme fatale par définition, la bourreau des coeurs, elle les brise un par un juste pour se satisfaire. Allez savoir si vous résisterez vous aussi.


Histoire

PAN.

La balle transperça la cible de papier avec rapidité et précision, visant le centre marqué par un point noir. Encore deux balles et l’entraînement serait fini. Encore deux coups déchirants et elle serait délivrée. Ce dernier mois avait été rude pour la plupart de ses collègues, plus que pour elle. La dernière branche d’un réseau d’escroquerie allait finalement, au bout d’un an, être démantelé par la fougue d’Evi. Les preuves étaient là, indéniables et par centaines, en revanche, les aveux manquaient. Les aveux étaient importants et nécessitaient un déplacement sur le lieu, un face-à-face avec les personnes concernés. C’est pour cela que le dernier mois était stressant, effrayant. Evi avait rencontré la plupart des accusés, aucun n’avait cédé et ils avaient tous fini par partir aux Bahamas pour s’en sortir. Tous, sauf un. Le dernier a interroger. PAN. La dernière balle se nicha dans le mur, reprenant la même trajectoire que celles d’avant. La blonde reposa le cache-oreille, ses lunettes en plastique et défit sa queue de cheval, laissant toute la masse dorée s’étalée sur son dos, masse qui lui valait le surnom de Blondie.

En temps normal, elle aurait dû retourner au stade pour s’entraîner à la course, être la plus rapide et la plus douée. Mais aujourd’hui, c’était différent, aujourd’hui nous étions le 27 septembre 2115. Evi se rendit en taxi jusqu’à un hôtel, un hôtel réputé qui tenait aussi un restaurant haute gastronomie. Elle aurait peut-être dû, pour son anniversaire, rejoindre ses amies et fêter tout cela sans prise de tête, dans un bar de quartier ou au karaoké. Pourtant, elle préférait la sérénité de sa soeur Clivia, la revoir au moins une fois. 29 ans, l’âge de la fin de la jeunesse, l’âge d’une remise en question. La blonde ne pouvait que se féliciter de sa carrière honorable, toutefois, sa vie sentimentale n’était pas du même ordre, et elle le savait. Les deux femmes restèrent jusqu’à l’aube, discutant comme deux amies, deux soeurs qui se rencontraient pour la première fois.

A peine était-elle sortie qu’elle reprit la voiture noire, aux vitres teintées, profitant du trajet pour enfiler sa robe rouge scintillante et se maquiller pour resplendir davantage. Le dernier associé allait être mis à nu. Toutes ses escroqueries mises à plat, déjouées et l’enquête enfin, terminée. Pouvoir souffler la rassurait, peut-être pourrait-elle mettre de côté sa vie professionnelle et tenter de construire un avenir durable. Mais pour l’heure, il était important de se concentrer. L’hôtel dans lequel elle arriva était un des plus luxueux de la région, des majordomes à chaque porte, des lustres de cristal, des tapis de velours et des colonnades de marbre impressionnantes. Mais ce qui apportait le côte luxueux c’était surtout les clients, de riches clients prêts à claquer des fortunes pour un petit champagne en compagnie d’une charmante demoiselle. Une demoiselle comme Evi, dans une robe moulante et courte, aguicheuse. Elle se tenait là, contre une des colonnes, guettant l’arrivée du Patron comme on l’appelait dans le milieu.

Il n’y avait, pour l’occasion, pas besoin de microphones comme preuve ou de ce genre de matériel, après tout Blondie était une femme de parole et honnête. Si elle venait à mentir se serait uniquement pour sauver sa peau. Des pas un peu plus bruyants triomphaient dans le hall. Le Patron avait fini par montrer sa tête. Les portraits robots mentaient-ils ? Sûrement. Ce n’était pas un homme mais plus un garçon, qui devait avoir dans les 23 ans, les cheveux lui carressant le front, noir avec des reflets bleutés, des yeux marrons puissants et un manteau des plus simples, faisant oublier son rôle dans cette affaire. Le type était plutôt malin, mais pas assez pour Evi. Elle lui lança un regard lubrique qui signifiait beaucoup, un simple sourire de sa part et elle le rejoignit dans la cage d’ascenseur.

Tling. La chambre, ou plutôt la suite sentait l’alcool. Le whisky, qu’il venait de terminer en moins de dix minutes, un mauvais gars encore. L’alcool faisant effet, il ne tarda pas a en demander plus de la part de la jeune fille. Plus, dans un lit, à deux, un soir banal. Evi remonta ses cheveux en queue de cheval et commença a lui mordre le lobe, remontant jusqu’à ses lèvres. Il sentait l’alcool, il avait le goût de l’alcool, et c’était si bon. Mais il ne fallait pas oublier pourquoi elle était là, pourquoi il fallait qu’elle subisse, ou qu’elle désire, cet homme. La raison revint vite et elle se mit à califourchon sur son bas-ventre, lui piégeant les mains avec un tissu. La blonde s’allongea sur lui, collant sa joue à la sienne et sortant délicatement de sous sa robe, coincée dans son porte-jarretelles un flingue. Un petit. Mais assez puissant pour tirer.

« Ça te dirait de tout me dire ? »

L’homme, paniqué commença a suer, délicatement, amèrement alors que la jeune fille lui mordait les lèvres. Un agréable mauvais garçon. Des aveux c’était trop demandé, mais quelques informations partaient dans les airs, il était tellement ivre qu’il ne s’en rappèlerait sûrement jamais. Tout allait pour le mieux, il allait périr seul, il allait se vendre. Si seulement l’alarme incendie ne tapait pas les murs de l’hôtel, écho insupportable qui la força à le relever et à le pousser hors du couloir. Il ne fallait pas qu’ils soient secourus, il ne fallait pas qu’ils soient vus. Elle fonça droit vers une porte de sortie de secours, pourtant au lieu de s’arrêter au hall, elle descendit jusqu’au parking souterrain. Elle devait le faire cracher, quelque soit le temps que ça prendrait. Certes, courir en robe avec un homme torse-nu, les mains attachées n’était pas chose aisée, mais qu’importe quand il y a la détermination n’est-ce pas ?
Les escaliers prenaient fin ici, elle ouvrit la porte et s’aventura à travers les coupés, menaçant l’homme à chaque fois plus. Toujours plus fort. C’était si calme, paisible et effrayant.

Tu faisais bien de te méfier Evi, une voiture un peu abîmée, les pneus grinçant sur le sol dérapa à ton niveau. La fenêtre s’abaissa alors et un tir fut porté. A ton niveau, juste assez prêt pour t’attendre la poitrine. Tu lâchas l’homme en tombant, étalée au sol, la marre de sang s’agrandissant. Tu n’avais eu le temps de tourner le regard pour apercevoir ton tueur. Tu ne saurais jamais, mais ce serait dommage de cacher aux gens son identité tu ne crois pas ? La personne cria à l’homme de monter, les deux disparurent sous les bruits du moteur. Te laissant seule, ce jour-là. Lendemain de tes 29 ans. Pourtant, cette voix qui avait aidé l’homme était familière. Tu la connaissais bien mais tu n’étais plus assez forte pour courir après, la douleur te rongeait et tu mourrais à petit feu. Les dernières paroles qui sortirent de ta bouche, résonnent en toi comme une douce vengeance.

« Clivia… »

Alors c'est ça ? Chaque matin la même rengaine ? Tu es vraiment sûre de ton choix ? Ils vont peut-être finir par t'attraper Evi. Si tu continues avec tes caprices, ça va mal tourner, et on devra faire quoi nous hein ? Appeler ta famille pour annoncer ton décès ?
Le téléphone sonna chez les Baumgarten. Personne ne savait réellement qui était Evi dans la vie de tous les jours, une âme perdue et en peine comme d’autres femmes. Une femme que la vie avait souhaité épargné du monde, une vie perdue trop vite. Aujourd’hui, les conseils qu’on te donnaient avaient portés leurs fruits. Ils raccrochèrent, en pleurs. Ils pleuraient leur fille perdue à jamais dans cette sinistre nuit.

Un peu de vous

Ton prénom :: C'est précieux !
Ton âge :: Pas tout à fait majeure.
Ton puf:: Je n'en ai pas, à vous de m'en trouver un haha.

Comment as-tu découvert le forum? :: Partenariat, je crois bien.
Tes premières impressions / choses à améliorer :: J'aime bien le design, c'est simple mais joli. Aussi les informations sont précises et ne font pas trois pages, c'est agréable à lire.
Code du règlement :: Mangé par Riley



Dernière édition par Evi Baumgarten le Jeu 25 Fév - 5:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden Malster
La pomme d'adam et ève
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 47
Date d'inscription : 28/12/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: "Si tu ne sais pas par où aller, c'est que tu ne sais pas où aller" - Evi Baumgarten. Dim 14 Fév - 13:28

Heya, bienvenuuuuuuuuue !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: "Si tu ne sais pas par où aller, c'est que tu ne sais pas où aller" - Evi Baumgarten. Lun 22 Fév - 8:02

Ça avance bien ici ? '^'

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: "Si tu ne sais pas par où aller, c'est que tu ne sais pas où aller" - Evi Baumgarten. Lun 22 Fév - 13:30

Heya, désolée du temps d'absence.
J'avais des examens et donc j'ai diminué largement mon temps RP.
But, d'ici ce soir l'histoire devrait être postée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: "Si tu ne sais pas par où aller, c'est que tu ne sais pas où aller" - Evi Baumgarten. Lun 22 Fév - 14:58

No problem '^' Tu peux prendre ton temps pour l'histoire parce que je pourrai pas la lire avant vendredi. (J'sais pas si Azzu est plus disponible, mais bon )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: "Si tu ne sais pas par où aller, c'est que tu ne sais pas où aller" - Evi Baumgarten. Jeu 25 Fév - 5:40

Petit up, même si vous êtes au courant.

La fiche est terminée :youpi:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: "Si tu ne sais pas par où aller, c'est que tu ne sais pas où aller" - Evi Baumgarten. Jeu 25 Fév - 8:30

Yes ! On va pouvoir se rejoindre dans la forêt blanche ma chère ! ~

_________________
Come in my arms, taste the most intense pleasures ♥️

https://www.youtube.com/watch?v=RF0HhrwIwp0
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: "Si tu ne sais pas par où aller, c'est que tu ne sais pas où aller" - Evi Baumgarten. Jeu 25 Fév - 22:56

Fiche administrative

Félicitation, vous avez terminé votre fiche de présentation !
Nous vous invitons à lire les annexes pour vous renseigner sur l'architecture ainsi que le dernier jugement. Si vous êtes intéressé à faire votre fiche de lien, vous pouvez cliquer ici ou si vous avez un lieu/un appartement à proposer, vous pouvez cliquer ici.

Maintenant, passons aux choses sérieuses. Lors de votre premier RP, à votre arrivée au purgatoire, les dieux vous donneront un objet que vous pourrez garder ou non.

Voici votre objet : Une bouteille de lubrifiant dont il ne reste que le tiers. (Remercions mes amies perverses qu ne font que me nommer des objets ayant rapport avec le sexe ces derniers temps. u_u)

Faites-en bon usage.
Bon rp !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: "Si tu ne sais pas par où aller, c'est que tu ne sais pas où aller" - Evi Baumgarten.

Revenir en haut Aller en bas

"Si tu ne sais pas par où aller, c'est que tu ne sais pas où aller" - Evi Baumgarten.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Elle pleure tous les matins pour aller chez l'ass mat...
» Les laisser aller seuls à école, boulangerie, etc...
» Debut du régime je ne sais pas quoi faire comme menu
» La préparation à l'accouchement, les bonnes raisons d'y aller
» aller au bout de ses forces...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wages of Sin :: Zone hors-jeu :: Archives des Présentations-