Partagez|

LIBRE ▬ Lâchez les fauves !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Zacharias E.-Worczinski
Petit mort-vivant
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 48
Date d'inscription : 20/12/2015
Age : 18
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Sam 6 Fév - 15:56

EXPLICATIONS :
 

Zacharias, sept ans, sauta du car qui venait de transporter une classe entière pendant plus de vingt minutes. Affublé du sac à dos Spiderman flambant neuf contenant son pique-nique, il saisit la main de l'enfant le plus proche pour se mettre en rang derrière les autres. La première visite allait être celle de la cage aux reptiles. Une magnifique occasion de faire peur aux enfants les plus craintifs !
Il se pencha vers ses petits camarades devant lui pour chuchoter, avec l'air d'un narrateur contant le passage terrifiant d'un livre : « Va y avoir des serpents ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvaro Suarez
Cap'n crunch
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 31
Date d'inscription : 06/11/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Sam 6 Fév - 23:35

C'était le plus petit de la classe, mais le plus fauteur de trouble sans même s'en rendre compte.  Il était...trop dans sa bulle.  Rien ne l'arrêtait.  Pas même les grosses crises que sa mère lui faisait quand il avait énormément gaffé.  Il ne faisait pas exprès, c'est sa passion qui était le problème.  Mais on ne peut pas étouffer une passion.  Et la passion du petit Alvaro, c'était les pirates.  Il se prenait pour un pirate, et à cause de cela, il enterrait des trucs, il blessait les autres enfants et n'écoutait pas les consignes.  Il y avait aussi sa tenue vestimentaire qui posait des problèmes: il prenait toutes les occasions possibles pour mettre son fameux cache-œil, qui semblait déplaire aux adultes.  Mais ils acceptèrent à contre cœur qu'il continue de mettre sur sa tête un foulard rouge.  

Cette journée-là, il était plus qu'excité que jamais: il allait voir plein d'animaux!  Il trépignait sur place, imaginant tous ceux qu'il allait voir, mais celui qui revenait le plus dans sa tête était le crocodile.  Comme celui qui pourchasse sans cesse le Capitaine Crochet.  S'il avait si hâte dans voir un, c'était pour le combattre en sauvant toute la classe.  Il s'était fait tout un scénario pendant le trajet d'autobus:  Si on battait le grand crocodile, il se ferait récompensé en recevant un bonbon.  Ou même un sac de bonbons!  Et peut-être que le crocodile était aussi le gardien d'un coffre contenant plein de bonbons!  Peu importe, pour Alvy, les bonbons allaient lui revenir.  Et pour le combat, Alvaro avait pensé à apporter son épée, qui dans la réalité était faite en plastique, que ses parents lui avaient offerte à son sixième anniversaire, qui s'avérait précéder cette sortie scolaire.  Oui, il était prêt.  Le moniteur lui avait dit de laisser son «jouet» à l'école, devinant que s'il laissant le petit avec il allait sûrement faire des bêtises.  Mais Alvaro n'était pas dupe:  Il s'avait que le moniteur voulait garder tout le trésor de bonbons pour lui.  Il le savait, PARCE QUE.  C'est pourquoi il avait secrètement glissé son arme de prédilection dans son sac à dos de Jack le pirate du Pays Imaginaire.  

Dès qu'il sortit de l'autobus, il regarda les  alentours.  Le crocodile ne devait pas être loin.  Il s'était d'ailleurs informé auprès de ses parents pour en savoir plus sur l'horrible bête.  Il s'était fait dire qu'il s'agissait d'un reptile.  Ne comprenant pas la signification de ce mot, son père et sa mère ont fini par dire que c'était dans la famille du serpent.  Ayant pris la décision de laisser ses camarades derrière pour ne pas les mettre en danger et pour avoir le trésor à bonbons à lui tout seul.  Mais à peine eu-t-il fait quelques pas que Zacharias, le rouquin de la classe, le saisis par la main et le ramena dans les rangs.  Le petit garçon fût fâché contre lui et voulut se débattre, mais dû se tenir tranquille quand il vit les adultes passer près de lui.  Faisant la baboune, il suivit quand même le groupe jusqu'à la cage des reptiles.

-Va y avoir des serpents!, chuchota Zacharias à toute la classe.

Dans Alvaro, le déclic se fit automatiquement.  Des serpents!  Dans la famille du crocodile!  Complices!  Il fallait les arrêter!  Tandis que certains enfants murmuraient (de crainte? De mépris envers Zacharias?), Alvaro ôta son sac de ses épaules, et sortit son épée d'un geste glorieux.  Toujours en la brandissant, il s'écria:

-Faut les battre!  AAARGH!!!

Il fit encore de plus grands gestes avec sa lame en plastique, et ne se rendit même pas compte qu'il frappa quelqu'un avec par accident.  Il se dirigea vers la vitrine qui abritait le plus gros serpent qu'Alvaro n'est jamais vu.  Il ne lut évidemment pas la pancarte qui y était accroché, puisqu'il n'était pas encore capable de lire.  Il ne sut donc pas qu'il voulut s'en prendre à un python.  Il cognait son poing et son épée contre le verre de toutes ses forces en hurlant:

-TU VAS ME DIRE OÙ IL EST?!?

Il sentit soudainement une paire de bras le tirer par en arrière.

_________________


Thème d'Alvaro:
 
Chibi Alvy:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden Malster
La pomme d'adam et ève
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 47
Date d'inscription : 28/12/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Lun 8 Fév - 5:23

La tenue d'Eden pour la sortie scolaire
Bon, on va pas se mentir, le métier de dessineux, parfois ça paye, et parfois pas. Damn, j’avais vraiment pas eu le choix, ce mois-ci : pour payer le loyer et la bouffe quand on a pas de commande, j’avais postuler dans toutes les écoles pour obtenir de quoi vivoter. Accompagnateur, technicien de surface, j’étais prêt à prendre toutes les places pourvu que je puisse régler mes factures à la fin du mois. Et en fait, après quelques entretiens, j'avais reçu un coup de fil d'une école primaire, un peu paniqué :

« Notre accompagnateur est tombé malade hier et on a pas de remplaçant, on a que votre demande, vous avez votre diplôme de gérant d’enfant ?

- Bah ouais mais…

Alors venez demain à 8h ! On compte sur vous ! »

Okay. C’était assez surprenant comme entretien d’embauche, mais je n'allais pas cracher sur ce genre de bonus, hein, quand on a pas de thunes… Et le lendemain, huit heures, vêtu d'un sweat, de mon bonnet pour cacher mes brûlures et d'un pantalon long, pour pas choquer la maman des petits chiard. Arrivé pile à l'heure, la maîtresse me jeta dans le bus remplie de mioches, avant de m'expliquer une fois le véhicule les bail, genre mon rôle, le salaire, les marmots…

Damn it. Une excursion au zoo. Ça tombait clairement bien, puisque mon webcomic : « Tobias le chat ronchon » était au point mort. Comme ça, j’allais me ressourcer et retrouver des idées. Bon, par contre, la maîtresse avait parler d’une classe… difficile. J'appréhende.

Vingt minutes plus tard, on arrive. La maîtresse et le maître de la classe nous abandonne pour la cafétéria du petit zoo, puisque, après tout, c'était l'occasion pour eux de souffler, comme elle m'avait dit. J'allais me retrouver juste avec un autre pov' type pour encadrer une trentaine de sale gosse. Bon, alors autant mettre les choses aux clairs dès le départ…

« Bon les chiards, j’m’appelle Eden et j’suis chargée de vous faire visiter le zoo ! J’vais pas passer la journée à me fâcher tout rouge, alors si jamais vous écouter pas les consignes, on vous jette dans la cage des lions ! »

La classe frisonne, parfait. Au moins, la plupart était impressionnable. C’était une bonne chose. Y'avais p'être deux trois forte tête, mais ça allait bien se passer, je crois. Classe difficile, mon œil. Il n’y avait que des profs incapable de les gérer… Du moins le pensais-je à ce moment-là.

« En rang deux par deux ! Vous me suivez, on va visiter le zoo ! »

Les enfants obéirent malgré quelques turbulences, et j’ouvris la marche, d’un pas suffisamment lent pour que la marmaille puisse suivre le rythme. On allait d’abord voir les vivariums, où se trouve les reptiles, m’avait dit la maîtresse. Je comptais sur l’autre personne pour fermer la marche et veiller à ce qu’on ne perde aucun des petits marmots.

Y'avait quelques murmures dans les rangs, et j'entendis un rouquin (sans doute le meneur), qui murmura à d'autres élèves : « Va y avoir des serpents ! ». Je n 'avais rien contre les murmures, et le laissa semer la peur et le doute dans les rangs. Après tout, à leur âge, j'avais moi aussi eu quelques phobies…

-Faut les battre!  AAARGH!!!

What the hell ?

J’vis un gamin sortir une épée en plastique et foncer comme un gros débile s’écraser contre la cage du python. Il avait taper dans la tronche d’une des gamines qui chialait, et essayait de casser la vitre en criant, frappant de son poing et de son sabre contre la vitre.

-TU VAS ME DIRE OÙ IL EST ?!?

Mais il avait pété un plomb ? Je vis le serpent relever la tête, voir le beefsteak sur patte que devait représenter notre jeune fan de pirate, et se préparer à attaquer. Ni une ni deux, je ramenai d’un coup sec le marmot dans les rangs, tandis que le python écrasa sa gueule contre la vitre, sa mâchoire grande ouverte.

« Nan mais ça va pas d'attirer l'attention du machin comme ça ? Tu veux que je te jette dans sa cage ou quoi ?! » *grosyeux*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Azzuen E. Kesai
Little Sherlock
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 126
Date d'inscription : 21/04/2015
Age : 19
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Mar 9 Fév - 8:29

La petite fille aux cheveux coupés à la garçonnière et aux vêtements bleutés comme ceux des garçons de son âge observait les reptiles dans la cage. Elle semblait être nerveuse d'être aussi près de ces bêtes sauvages, mais son attention fut dérangée par son camarade qui frappait sans relâche à grand coup d'épée dans la vitrine. Elle qui comprenait un peu l'écriture, elle avait lu qu'il ne fallait pas cogner dans la fenêtre pour ne pas déranger monsieur les gros serpents. Un air fâché se dessina aussitôt dans son visage et elle s'approcha d'Alvaro, son camarade de classe. pour lui administrer une claque derrière la tête, cependant leur "enseignant" s'y prit plus rapidement qu'elle.

« Nan mais ça va pas d'attirer l'attention du machin comme ça ? Tu veux que je te jette dans sa cage ou quoi ?! »

La brune aux cheveux courts laissa échapper quelques cris de frustration avant de rouer de coups leur surveillant.

—C'était à moi de le punir! C'est moi l'aînée ici, t'as pas le droit de me désobéir!! cria-t-elle

_________________

When I'm done with my RP:

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://wagesofsin.creerforum.com
avatar
Zacharias E.-Worczinski
Petit mort-vivant
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 48
Date d'inscription : 20/12/2015
Age : 18
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Mer 10 Fév - 15:18


Le rouquin aimait bien Alvaro. Un peu bizarre, mais très rigolo. Pourquoi voulait-il tuer les serpents, alors qu'ils ne lui avaient rien fait ? Bah, ça n'avait pas d'importance. Il y avait une vitre, de toute manière.
Il faut bien avouer qu'il sursauta, lorsque le python s'écrasa contre la protection transparente. Mais simplement de surprise, pas de peur. Après tout, il aimait les serpents, leurs crocs tellement aiguisés et blancs, pleins de venin ! Il se remit vite de sa frayeur en voyant la langue fourchue de l'animal, et eut un joyeux éclat de rire en pressant son visage là où l'animal avait frappé. « T'as trop la claaasse... »

Une exclamation courroucée le dérangea dans sa discussion avec l'animal, et il se retourna d'un air boudeur. C'était l'animateur... trice ? (L'esprit ordonné et binaire de Zacharias avait du mal à mettre des mots sur ce qu'il voyait. Il décida donc qu'il s'agissait d'une madame.) Elle était habillée bizarrement, avec des vêtements tous sales et déchirés, comme le monsieur sans-maison qui quémandait de l'argent pas loin de la sortie de l'école. Peut-être qu'elle transmettait des poux et des maladies ?! Il eut un frisson de dégoût en voyant qu'elle touchait le pauvre Alvaro avec violence, et se promit de prêter un peu de sa solution hydro-alcoolique au garçon.
« Nan mais ça va pas d'attirer l'attention du machin comme ça ? Tu veux que je te jette dans sa cage ou quoi ?! » retentit la grosse voix de la madame.
« C'était à moi de le punir ! C'est moi l'aînée ici, t'as pas le droit de me désobéir !! » répliqua Azzuen, un garçon qu'il ne connaissait pas très bien.

A force de conflits et de réflexion, Zach' avait fini par parvenir à la conclusion que les adultes étaient plus facilement conciliants et dociles lorsqu'on faisait en sorte de gagner leur approbation, que ce soit par un sourire craquant, une attitude sage et attentive au bon moment, ou une petite réflexion mignonne bien placée. Cet Azzuen, à ses yeux, faisait tout le contraire, en fonçant ainsi tête baissée vers la surveillante. Mais bon, c'était rigolo, et au moins, lui-même n'aurait pas à se salir les mains. Et puis, la grande l'avait méritée ! Il n'était pas permis de poser ses mains sur un élève ! Jamais ses papas n'auraient agi ainsi avec lui. Il s'agissait d'un acte impardonnable. « De toute façon, on n'obéit pas aux clochardes pauvres ! »
Il tenta tout de même de tirer Alvaro hors des griffes de l'adversaire, pour l'entraîner avec lui dans les tréfonds du vivarium. Il eut un air suffisant et autoritaire à l'intention de la fille. « Même qu'on va voir les crocro... crocodiles ! Et on va leur dire de te manger ! »

Ses papas le gronderaient sûrement au vu de son comportement. Mais tant pis, cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas amusé comme ça... et si la dame gérait mal la situation, il pourrait toujours souligner le mouvement de foule qui semblait animer la classe, et affirmer qu'il n'avait fait que suivre les autres. Le mensonge, c'était de son âge, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden Malster
La pomme d'adam et ève
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 47
Date d'inscription : 28/12/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Mar 16 Fév - 15:03

Bon, là, c'était assez. J'avais juste fait mon job, pour gagner ma paye, et voilà qu'une gamine était venu me taper dans le dos, parce que soit disant elle était plus vielle que moi et c'était à elle de le punir. Mais, merde, j'avais au moins dix ans de plus qu'elle, elle se prenait pour quoi ? Sale gosse.


J'avais lâcher le pirate pour me tourner vers cette nouvelle, menace, quand soudain, le rouquin qui s'amusait à effrayer les autres se tourna vers moi et me lança que comme j'étais une clodo, il avait pas à m'obéir. Mon sourcil grimpa de deux centimètres avant de se froncer de mécontentement. Sale… Chiards. Dans ma tête, je l'imaginais dix ans plus tard : un gosse de riche avec un uniforme d'une grande école privée, me faisant un doigt d'honneur en me tirant la langue, sans doute avec une boucle d'oreille pour se donner un genre cool, alors qu'en fait, il ne faisait que se conformer au canon omniprésent véhiculé par une société de consommation de masse, le tout en pensant être un pseudo rebelle de mes balls.


Bref, donc j'étais sois disant une clocharde. Tocards. J'ouvris la bouche pour répliquer un truc, en ignorant la peste qui me tapait sur les cuisses, quand il me coupa en annonçant qu'il allait se barrer voir les crocodiles.


… Bon, j'avoue, je suis pas fier, mais la phrase sortit toute seule de mes lèvres :


« OUAIS VA Y SI TU VEUX MAIS SI TU SORS DES VIVARIUMS JE TE DÉFONCE LA GUEULE. »


Pédagogie, quand tu nous tiens. Puis, je me tournai vers la petite, et la regarda droit dans les yeux, afin de m'occuper de ce problème-là.


« Écoute, ma mignonne, j'ai dix ans de plus que toi et c'est les maîtresses qui vous ont confié à moi. Donc, c'est moi qui donne les ordres, okay ? Et arrête de me taper la cuisse. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvaro Suarez
Cap'n crunch
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 31
Date d'inscription : 06/11/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Dim 21 Fév - 21:04

Alvaro fut soulagé quand Zacharias l'entraîna loin du moniteur.  C'était une question de dignité, parce que oui, Alvaro Suarez avait failli fondre en larmes.

Ayant vu brièvement la mâchoire du serpent s'écraser contre la vitrine, Alvaro fut un peu effrayé sur le coup, mais surtout soulagé que l'adulte ait pensé de lui sauver la vie.  De toutes façons, il n'avait pas le choix de le faire, puisque le petit était important, étant donné que c'était lui le capitaine.  Il fut reconnaissant envers lui, et se dit qu'il avait peut-être eu tort à son sujet.  Lui qui croyait que le moniteur allait tôt ou tard lui voler les bonbons, il se dit à cet instant qu'il était de son côté finalement.  Ce n'était plus un rival, mais un brave M. Mouche – le petit croyait fermement que le nom de ce personnage qui assistait  le Capitaine Crochet dans le film de Peter Pan était celui qu'on désignait aux moussaillons.  Il allait lui dire ses excuses, le féliciter et lui donner les prochaines directives pour traquer le crocodile (un capitaine doit toujours donner des ordres).  Or, quand le nouveau M. Mouche l'a chicané, c'est là que le petit capitaine eut envie de pleurer.  Pas à cause des mots, mais à cause du ton brusque dont ils ont été prononcés.  Se sentant justement brusqué par cette attitude rude,  Alvy sentit honteusement les larmes lui monter aux yeux.  Il ne voulait pas pleurer, mais il savait qu'il ne pourrait pas s'en empêcher.

Mais lorsque Zacharias le sortit de là, Alvaro sécha rapidement ses yeux humides avant que la moindre larme n'ait le temps de rouler tout le long de sa joue.  Dieu merci, comme aurait dit sa mère, le rouquin l'avait sauvé.  Il était vraiment de son côté, LUI.   Il a même dit ceci au moniteur:

-De toutes façons, on obéit pas aux clochardes pauvres!

Même s'il ne savait même pas ce que voulait dire «clocharde», il se dit que c'était bien dit.   Il serait négligeable aussi de mentionner qu'il était flatté que quelqu'un le défende.  Alors qu'il était sur le point de pleurer quelques secondes plutôt, il était plus joyeux et enthousiasme que jamais.  Car c'est là qu'il se rappela qu'il était un pirate et que les pirates n'avaient peur de rien!  Il ajouta donc à l'intention de M. Mouche:

-Aye!  T'es rien qu'un clocharde!  Tu n'atteindras jamais le trésor!

Il s'était permis de dire clocharde lui aussi, parce que contrairement à lui, Zacharias savait ce qu'il disait.  Pour la deuxième, c'était surtout une provocation, qu'il avait conclu en crachant par terre, parce que c'était interdit.  Pendant qu'il essuya le petit coin de salive sur sa bouche qu'il n'avait pas réussi à cracher,  il écouta son nouveau matelot parler du crocodile.  Il approuva:

-Bonne idée, Zac.  Il va falloir surveiller le tic tac pour le trouver!

Ce fût à présent Alvy qui guida Zac à travers le vivarium.  Il regarda autour de lui, mais pensa rapidement que c'était absurde que le crocodile soit dans une vitrine.  Il vivait dans l'eau non?  Il vivait dans beaucoup d'eau, une telle quantité qu'elle ne pouvait pas être contenu dans une géante boîte de verre.  Il fallait trouver la maison du crocodile, car c'était évident que le trésor de bonbons y soit.  Il trouva un employé et s'approcha, tenant toujours Zacharias par la main:

-Oye!  C'est où qu'il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup d'eau?

L'employé lui répondit les aquariums, mais lui demanda s'ils étaient accompagnés.  Cependant, Alvaro le coupa en le remercia en lui faisait une fausse promesse qu'il lui donnerait un bonbon du trésor.  Il se retourna vers Zacharias fièrement et lui annonca:

-On s'en va aux aquariums, matelot!

Et il l'entraîna à l'extérieur du vivarium.

_________________


Thème d'Alvaro:
 
Chibi Alvy:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Sam 27 Fév - 19:25

Riley, sept ans, était à peine arrivée dans le zoo qu'elle reçut un coup en pleine figure. L'attaque avait été portée par un jeune pirate du nom d'Alvaro à qui elle n'avait jamais vraiment parlé. En fait, la rouquine parlait à très peu de gens, car elle était timide et un peu sensible. C'est pourquoi, sans qu'elle ne puisse le contrôler, les larmes se mirent à couler sur ses joues parce que l'épée du garçon avait frappé son nez.
Une ou deux minutes plus tard, n'arrivant pas à se calmer, elle alla voir la personne qui les accompagnait en sanglotant. La personne, qui lui sembla être une madame, parlait déjà avec une petite fille du groupe. Discrètement, Riley se glissa près d'eux après avoir tenté d'essuyer ses larmes et son nez qui coulait. Elle tira ensuite le chandail de la madame pour attirer son attention. Elle aurait bien voulu lui expliquer tout ce qui s'était passé, mais aucune phrase compréhensible ne sortait de sa bouche à cause de ses pleurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden Malster
La pomme d'adam et ève
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 47
Date d'inscription : 28/12/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Dim 6 Mar - 8:15

Bon, alors du coup, les deux micros chiards venait de partir, et le petit Azzu avait arrêté de frapper ma cuisse – normal, puisque je l'avais écarté, mais bon -. Du coup, je soupirais deux secondes avant de remettre ma mèche en place, quand soudain, une des petites approcha en pleurs.


Damn, elle avait le nez rouge, et les cheveux roux, et les larmes qui roulaient sur ses joues la rendait presque trop attendrissante. Mon cœur de sensible rata un battement, et du coup, je m’agenouillai en lui frottant la tête. Pauvre bout de chou. Bon, du coup, je ne savais pas ce qu'elle avait, mais peu importe. Il fallait la réconforter, parce que là, elle semblait toute tristounette. Lui patpatant la tête d'une manière affectueuse, c'est avec une voix douce que je pris la parole, pour rassurer la gamine :


« Alors, euh… Qu'est-ce qui se passe, petite… ? Qu'est ce qui ne va pas… ? »


Elle articula une ou deux phrase, incompréhensible, à base d'épée, de pirate, de coup, de vivarium… Brefouille, rien qui ne m'aidait beaucoup. Du coup, quand elle sera plus fort mon chandail, comme une bouée de sauvetage, je la pris dans mes bras et me redressa. Je soulevais ce petit paquet de chair délicatement, et je toisa le groupe, qui ne savait pas trop quoi faire. Bon. En fait, j'aurais bien aimé avoir un collègue, mais bon…


« Bon, la marmaille, on continue la visite du vivarium ! Vous obéissez sagement, et tout ira bien ! En rang deux par deux ! »


À peine la classe s'était réaligné, avec Riley dans mes bras – elle pesait son poids, la petite – qu'un employé vint me voir, pour m'informer d'un truc. Un truc bien chiant.


« Euh, ma… Mon… Enfin… Il y a deux de vos élèves qui sont partie vers l'aquarium… C'est normal ? »


Bordel de merde.


J'aurais presque lâcher Riley sous le coup de la surprise, mais je ne pouvais pas vraiment le faire. Il fallait qu'elle arrête de chialer avant, qu'elle se calme. Mais avec elle dans les bras et la classe à gérer, je n'allais pas pouvoir poursuivre les deux chiards. Putain…


« Bon, euh, vous pouvez me les ramener ? Parce que j'ai la classe de chiards à gérer, alors je peux pas me barrer… »


Bon, il fallait que je garde mon calme. Quand viendrait l'heure du repas, de toute manière, ils seraient bien forcé de revenir… Mais c'était quand même un sacré emmerdement, leurs attitudes. Ils allaient avoir une sacré punition…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zacharias E.-Worczinski
Petit mort-vivant
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 48
Date d'inscription : 20/12/2015
Age : 18
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Sam 12 Mar - 11:26


Il suivit Alvaro qui le guida entre les différents bocaux. Rien d'autre d'intéressant pour Zacharias ne s'y trouvait ; les serpents ne bougeaient pas et les grenouilles étaient vraiment très moches, alors il ne s'attarda pas.
La remarque de son camarade l'intriguait cependant. De quel tic-tac parlait-il ? Peut-être faisait-il référence à Peter Pan, et son crocodile avec un réveil dans le ventre ? Mais alors… tous les crocodiles mangeaient-ils des horloges ?! Allaient-il essayer de manger sa montre en plastique ?

Il n'eut pas le temps de poursuivre sa réflexion plus loin qu'Alvaro avait trouvé la direction à prendre : les aquariums. Des endroits avec de l'eau. Facile à trouver ! « Regarde, y'a des directions ! » annonça-t-il fièrement en pointant du doigt un panneau bleu, sur lequel était représenté une grosse vague. « Faut juste suivre les flèches ! »

Et puis, derrière eux, un employé vêtu d'une combinaison à l'effigie du zoo sortit à son tour du vivarium. Zacharias réagit en un éclair ; tirant son camarade par le bras, il se cacha derrière une vieille dame à la locomotion trop réduite pour que son déplacement ne révèle leur cachette. Ses petits-enfants furent bousculés au passage, mais tant pis.
« Faut pas qu'il nous voie ! » chuchota-t-il à Alvaro. « Sinon il va nous ramener à la clocharde ! Si on passe vite par le petit chemin, on peut lui échapper… »

Le petit sentier en question était marqué, lui, d'un panneau à vague et d'un ours blanc. Mais tous les animaux aquatiques devaient être regroupés au même endroit, pensait-il. Il suffirait probablement de marcher un peu plus.

_________________
Zach' parle en darkgoldenrod.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvaro Suarez
Cap'n crunch
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 31
Date d'inscription : 06/11/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Dim 3 Avr - 17:46

Caché derrière la petite voiturette, Alvaro observa le petit raccourci en question.   Il ne semblait pas être risqué.  Si jamais il y a un ours qui leur bloque le chemin, Alvaro fera sa  fête.  Il vit passer un groupe de personne aux t-shirts qui prenaient plein de photos.  Il remarqua qu'ils avaient tous des petits yeux en forme d'amandes et en déduisit qu'il s'agissait de chinois.  Toujours derrière leur cachette, il emprunta le même ton que Zacharias pour lui dire:

-Si on traverse la bande de chinois qui s'en vient, il ne nous verra pas!

Le petit pirate jeta un bref coup d'œil vers l'employé qui semblait les chercher.  S'ils ne couraient pas au moment opportun,  ils allaient se faire repérer tôt ou tard, car l'homme à l'uniforme se dirigeais inconsciemment vers eux.   Tenant la main de son matelot pour pouvoir l'entrainer le plus vite possible,  il s'apprêtait à courir pour bousculer les chinois quand il entendit derrière lui:

-C'est à Mamie!  T'as pas le droit de toucher!

L'un des deux enfants que Zacharias et lui avaient poussés le regardait, avec les yeux humides et les joues en feu. La Mamie en question les regarda avec surprise, venant tout juste de les remarquer.  Les yeux arrondis par la surprise, puis par l'indignation.  Elle dit quelque chose qu'Alvy n'écouta guère.  Ayant peur de se faire repérer, il siffla:

-Shhhhhhht!  Il va nous trouver!

Le visage ridé de la vieille dame s'empourpra et commença à les chicaner.  Mais en voyant la tête de l'employé se tourner vers eux, Alvaro pris la direction du raccourci en courant.

-Vite Zac!  Il nous a vus!

Il traversa la bande de chinois et alla se cacher dans les toilettes des filles pour que le monsieur du zoo ne le poursuive pas.  Il avait également égaré son sac à dos en chemin.

_________________


Thème d'Alvaro:
 
Chibi Alvy:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cerys A. Tamsin
Cerbère, la non-déesse du rap
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 150
Date d'inscription : 29/09/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Mar 17 Mai - 11:09


Cerys, sept ans, avait observé le comportement d'Alvaro depuis le début de la sortie. Elle qui était timide et réservée, elle aurait tout donné pour pouvoir parler aussi facilement aux gens. Elle était un peu jalouse des enfants plus extravertis qu'elle et avait tendance à toujours rapporter leurs mauvais coups aux adultes. Alors lorsqu'elle avait vu que le pirate et le rouquin avaient décidé de désobéir, elle avait regardé la surveillante, puis l'employé avant d'aller tirer sur la manche de se dernier pour lui demander timidement si elle pouvait lui montrer où les deux autres étaient allés. Au final, elle eut la permission de venir avec lui.

La petite albinos remonta ses lunettes dont le verre droit était entièrement opaque puis replaça son chapeau de paille sur sa tête pour s'assurer qu'il était toujours bien en place avant de suivre le monsieur. Arrivée dans la section des aquariums, elle fut fascinée quelques instants par les anguilles, semblables à une version aquatique de son animal préféré lorsque son attention fut attirée par une mamie qui grondait ses cibles. Elle se mit à courir dans leur direction et s'arrêta devant la porte des toilettes des filles. Oh ! C'était malpoli ! Ils n'avaient pas le droit d'aller là ! ... Elle aurait bien voulu entrer telle une héroïne pour aller leur dire de retourner vers le groupe avec un ton autoritaire comme celui de la maîtresse pour que justice soit faite, mais elle manqua de courage et dû attendre quelques secondes le temps que l'employé arrive. Il la regarda, lui donna UNE directive bien précise : ramène-les s'il te plaît. Et il ouvrit la porte pour elle. Bon... Puisque c'était un adulte qui le demandait...

Cerys sentit qu'elle se rétractait un peu, agrippant sa robe comme pour se donner du courage, puis elle entra et tomba nez-à-nez avec Alvaro et Zacharias. Elle les observa, pas encore tout à fait prête à ce genre de confrontation, mais elle prit exemple sur leur propre comportement et finit par leur adresser la parole avec une voix un peu plus élevée que celle qu'elle prenait d'habitude pour parler à ses camarades de classe :

- Hum... Vous n'avez pas le droit d'être ici... C'est la toilette des filles et...

Elle eut une soudaine révélation.

- ... Et les crocodiles ont plus de chances d'être proches des serpents...

_________________

Cerys's Theme

Hear my Cry

#872E2E

Chibi Cerys ! :
 

RPlayers be like :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvaro Suarez
Cap'n crunch
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 31
Date d'inscription : 06/11/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Ven 22 Juil - 22:16

Le petit Alvaro regarda longtemps la petite fille blanche sans rien dire.  Il la trouvait spécial avec sa couleur de cheveux, mais ç'a lui allait bien.  Alvaro se vantait souvent qu'il avait déjà embrasser une fille.  Bien évidemment, c'était faux.  Mais il travaillait fort pour que ça deviennent vrai.  Puis il pensa aux dires de la petite, mais toujours en ignorant le fait qu'il était dans les toilettes pour dames.

-Le gros serpent m'a rien dit, lâcha-t-il en bougonnant.  

Il jouait avec le manche de son épée en réfléchissant à la prochaine manœuvre à faire.  Il décida finalement de suivre la fillette, en suivant la théorie que si elle portait des lunettes, c'est qu'elle était très intelligente, peut-être même plus que lui.   Il partagea avec elle sa décision avec détermination, la prit par la main et l'entraîna lui-même vers le vivarium.  Car elle avait beau avoir pris une bonne décision à sa place, c'était quand même au capitaine de prendre les devants.  Et, bien entendu, il avait complètement oublié Zacharias et ne s'en soucierai guère de toutes façons.

***

À peine eu-t-il mis un pied dans le vivarium, Alvy mit tous ses sens en alerte et incita sa compagne à faire de même avec le même sérieux qu'un adulte.  Il examina chaque vitrine, chaque serpent avant de se cogner contre les genoux de M. Mouche.    

-Oh!

L'adulte était réapparu dans son univers comme un vase brisé qu'il fallait caché avant que les parents ne s'en aperçoivent.  L'enfant turbulent fit une moue, ne sachant pas quoi faire.  Il finit par se dire que le mieux était de s'expliquer et de lui demander de l'aider dans sa quête.   Mais pas question de le dire devant le groupe!  Il voulait une conversation sérieuse et ne désirait pas que tout le monde entendent parler de ses projets.  Il chuchota donc, comme dans le film que sa mère avait écouté l'autre jour:

-J'aimerais te parler.

Voilà, il avait cité une phrase de film pour adultes.  Il ne put s'empêcher de bomber fièrement le torse, fière de sa réplique.   Il devait sonner classe auprès de l'éducateur maintenant.  Alors il lui expliqua sa quête de A à Z, d'abord avec la même classe qu'ont les adultes, mais son discours finit par sonner par un babillage enfantin tellement qu'il était enthousiasme et excité par ce qu'il racontait.  Finalement, il conclut en sautillant surplace:

-Alors peux-tu me donner la carte que tu as pris à l'entrée?  Je m'occupe de reste et on se partagera le trésor de bonbons avec la fille aux cheveux blancs!

Puis il pointa la fillette en la saluant, pour lui assurer que tout allait bien.  Même s'il disait à quiconque qui l'aidait qu'il y aurait une récompense à la fin, il mentait, voulant garder tout pour lui.

_________________


Thème d'Alvaro:
 
Chibi Alvy:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves ! Lun 25 Juil - 15:42

La dame qui accompagnait les enfants prit Riley dans ses bras. La petite rouquine se calma rapidement, essuyant ses larmes et reniflant pour ne pas trop salir le chandail de l’accompagnatrice. La visite se poursuivit. Au bout d’un moment, alors que Riley observait les animaux dans le vivarium, elle sentit quelque chose heurter son pied. En baissant la tête, elle vit le petit pirate de qui elle avait reçu le coup d’épée. Elle le pointa aussitôt du doigt, s’écriant :

« C’EST LUI ! C’est lui qui m’a frappée avec son épée. Il est méchant ! »

Elle avait couvert la voix du garçon. La petite tenta désespérément de lui donner des coups de pieds pour le faire fuir, mais elle n’y parvint pas vraiment. Elle était toujours dans les bras de la madame. Le pirate continua d’expliquer son plan à l’accompagnatrice. Lorsqu’il eut fini, Riley reprit la parole :

« Faut pas l’écouter ! Les pirates, c’est méchant. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: LIBRE ▬ Lâchez les fauves !

Revenir en haut Aller en bas

LIBRE ▬ Lâchez les fauves !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Orthophoniste chez un jeune enfant
» Visite chez l'ophtalmologiste
» eau libre
» Petit passage chez Séphora : Craquage MUFE & UD
» En ce moment chez leclerc: Le trio Cam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wages of Sin :: Zone hors-jeu :: Jeux :: RP hors-contexte-