Partagez|

Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Mer 24 Fév - 12:33

Miller Gaïa
ft. Miku Hatsune – Vocaloid.

Nom(s) :: Miller.
Prénom(s) :: Gaïa.
Surnom(s) :: Ga.
Âge :: Vingt-ans.
Sexe :: Féminin.
Orientation sexuelle :: Hétérosexuelle.
Nationalité :: Anglaise.
Groupe désiré :: Build.

Situation conjugale :: A eu très peu de relations amoureuses dans sa vie, célibataire.
Situation familiale :: Deux parents, une mère et un père qu'elle aime énormément, ils sont sûrement encore en vie à l'heure qu'il est.

Date de naissance :: 1 Janvier 1996.
Date du décès :: 1 Janvier 2016.
Cause de la mort :: Accident de voiture.
Péché principal :: Envie.
Péché secondaire :: Gourmandise.
Péché contraire :: Luxure.
Ancienne profession :: Étudiante en psychologie.

(Vous pouvez distribuer 150 points)
Force :: 20/100
Vitesse :: 56/100
Endurance :: 74/100

Avis sur la situation :: Elle est consciente qu'elle est décédée, ça ne l'effraie pas tant que ça, cependant, elle envie énormément la personne qui conduisait, car elle, elle est morte sur le coup, alors que lui, il a survécu de justesse.
Caractère

Gaïa est une jeune femme passionnée par l'invention (téléphone portable, par exemple, ordinateur, gadgets étranges, choses inutiles, etc.) et les sciences. Elle apprécie particulièrement tout ce qui se rapporte, de près ou de loin, au paranormal pour pouvoir se lancer des défis et comprendre ce qu'essaie de démontrer les scientifiques. On peut se le dire, elle ne croit pas aux esprits et aux entités démoniaques. Par contre, les films qui racontent une histoire se basant sur ça et qui sont tirés de fait réel l'impressionnent et l'effraie également. Elle n'arrive pas à comprendre comment cela est possible, elle en vient généralement à se demander si le réalisateur ne s'est pas pris une cuite avant de dire à ses employés que son nouveau film est basé sur un fait réel. C'était en général à cause de cela qu'elle passait son temps à faire des recherches sur internet, un point qui montre qu'elle est curieuse.

Vers ses quatorze ans, elle a commencé à fabriquer elle-même quelques trucs par-ci, par là. Elle fut conquise dès le premier gadget inutile qui entra dans un meuble pour, finalement, servir de décoration. Elle ne les utilisait pas par la faute de son père, il détestait qu'elle mette les mains à la pâte pour faire ce genre de choses car il considérait qu'une femme devait s'occuper du ménage et uniquement de ça, pas d'inventer des bidules à tout bout de champ et risquer l'électrocution. Heureusement pour Gaïa, elle n'a jamais eu de problèmes avec ça, de toute façon, elle était le genre de personne à faire attention à ce genre de détail, elle serait restée traumatisée si elle s'était fait électrocuter à cause d'un petit gadget. Elle n'a jamais rien fait d'extraordinaire, mais ça l'occupait et la passionnait par la même occasion, elle n'avait jamais accroché à un loisir aussi longtemps.

Gaïa fait souvent preuve de jalousie lorsqu'une personne à côté d'elle possède un objet convoité, elle envie ce monsieur, ou cette madame, et rêverait par la même occasion de le prendre rapidement et de partir en courant loin, très loin, avec. Grâce à son éducation, elle ne l'a jamais fait, ses parents étant assez stricts sur ça, elle préfère ne pas faire d'erreur, surtout si elle doit se retrouver dans une cellule le temps de parler avec les policiers, de payer peut-être quelque chose. Enfin, ce détail n'est plus important puisqu'elle est morte, ça l'étonnerait fortement que sa mère vienne lui donner une gifle pour un vol, bien qu'elle ne le fasse toujours pas, sauf pour avoir une pièce qui lui permettrait de faire un nouveau gadget utile à ses yeux et inutile à ceux des autres. Son rêve, à elle, ce serait de créer un bateau volant, comme dans les jeux vidéo.

Elle est très gourmande, pour obtenir avec facilité sa confiance, il vous suffit de lui donner des viennoiseries, il faut favoriser les cupcakes. D'ailleurs, elle adore en préparer pour pouvoir les déguster, bien que le fait de les manger seules la tracasse souvent et la désespère un peu.

Gaïa est joyeuse, cependant, elle n'est pas naïve ou idiote. Elle a conscience des choses, elle préfère juste faire semblant et oublier tous ses soucis, comme par exemple la mort de son petit frère, même pas encore né. Derrière un sourire peut se cacher tout un sentiment, toute une vérité. La tristesse est souvent de la partie, mais ça ne l'empêche pas de sourire aux autres, de permettre à ceux l'entourant de retrouver une bonne humeur, elle aime respirer la joie de vivre. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, elle a un caractère tout à fait normal, banal même. La jeune femme adore aider les autres, et ce, même si elle ne connaît rien à ce qui l'entoure.

Cette jeune femme contemple souvent les étoiles depuis qu'elle a appris que celui qui devait être son petit frère est décédé, sa mère lui avait dit que, dorénavant, il était dans le ciel, entouré des autres étoiles et qu'il brillait. Elle pense être devenue une étoile. Gaïa est douce, elle ne sait pas se montrer « méchante » d'une certaine façon, elle déteste faire des coups bas aux autres et se contente simplement d'être aimable. Par moments, il arrive que Gaïa soit calme.

Physique

Taille :: Un mètre soixante-cinq.
Poids :: Cinquante-quatre kilogrammes.
Corpulence :: Poitrine normale, mince.
Teint de la peau :: Légèrement pâle, pas de tâches de rousseurs.

Couleur des yeux :: Bleu.
Taille des yeux :: Moyens.

Couleur des cheveux :: Bleu suite à une coloration, anciennement châtain clair.
Coupe de cheveux :: Une longue chevelure bleue qu'elle attache en deux couettes ou qu'elle laisse détacher par moment, elle a une frange en forme de « M ».


Expression faciale :: Souriante.
Visage :: Un visage rond.
Sourcils :: Des sourcils fins.

Particularités :: Cachée par sa frange, elle a une cicatrice sur son front, du côté droit à cause d'une chute contre un object pointu.
Style de vêtement :: Elle aime porter des vêtements colorés comme quelque chose de sobre, elle n'a pas un style particulié, elle peut très bien porter une robe gothique et se ramener le lendemain avec des vêtements masculins.
Tatouages :: Sur l'épaule gauche, un « 01 » qui représente son mois de naissance ainsi que celui de son petit frère décédé avant même de sortir du ventre de sa mère, en Janvier.

Épaules :: Petites épaules fragiles.
Mains :: Petites mains avec de petits doigts fins.
Jambes :: De petites jambes peu épaisses.
Démarche :: Une démarche enjouée.

Sa voix :: Elle ne sait pas se montrer autoritaire, sa voix a toujours été douce avec une pointe de gaieté lorsqu'elle est heureuse.

Première impression quand on le/la voit :: On peut croire qu'elle est sans arrêt heureuse et qu'elle ne connaît pas la tristesse, malgré cela, elle peut paraître fort sympathique grâce à son éternel sourire.


Histoire

1 Janvier 1996 –

« C'est une fille ! » s'écria la maman au papa du nouveau-né. Le premier Janvier mille neuf cent quatre-vingt-seize, un tas de bébés virent le jour, mais en particulier une petite demoiselle qui hérita du prénom Gaïa. Sa mère avait voulu l'appeler comme ça par rapport à la déesse de la Terre, elle adorait ce qui ce rapporte à tout ce qui était mythologie, surnaturel et j'en passe. À cause de ça, l'enfant eut un nom qu'elle détesta pendant longtemps par la faute de ses camarades de classe qui trouvait ce prénom laid.

La maman l'avait porté dans ses bras, lui faisaient des bisous en regardant son enfant ouvrir les yeux délicatement parce que la lumière de la chambre d'hôpital lui faisait horriblement mal à ses yeux bleus, les mêmes que ceux de son père, disait sa grand-mère. On pensait qu'elle hériterait de la chevelure blonde de sa mère, mais non, elle ressemblait à son père, cheveux châtains, yeux bleus, souriante. Seuls les traits fins de son visage, sa petite taille, ses petites mains et ses petites jambes faisaient qu'elle avait une certaine ressemblance avec sa maman.
Pour madame et monsieur Miller, ce fut le plus beau jour de leur vie.


18 Juillet 2008 –

La petite vie de Gaïa se déroulait à merveille, sa mère était enceinte depuis quelques mois, elle attendait un garçon cette fois-ci et la petite fille alors âgée de douze ans avait été ravie d'apprendre cette bien bonne nouvelle de la part de son père.

A part ça, à l'école, elle avait quelques amis, pas de meilleure amie en vue ni de petit copain qui donnerait la sensation à son papa de perdre son bébé, son unique enfant, sa fillette adorée, mais malheureusement pour lui, elle allait bien devoir connaître un premier amour, au moins une fois dans sa vie quitte à ne pas retomber amoureuse après ou même à rester aux côtés du premier petit-ami.

Un jour, son amie Lucy dont elle oubliait souvent le nom de famille lui proposa de venir avec elle à la plage, il faisait très beau le dix-huit juillet et c'était tentant de s'y rendre, surtout qu'il faisait exceptionnellement chaud, plus que chaud pour une fois et la pauvre enfant commençait à étouffer chez elle, pendant les grandes vacances. Gaïa accepta sans hésitation, elle aimait bien se baigner dans une piscine, ce serait la première fois qu'elle tente la mer parce qu'en réalité, elle a une peur bleue des petits poissons qui nagent autour des gens et en particulier des méduses.

Lucy, sa copine, c'était le genre de fille avec qui on voulait traîner et qui arrivait sans arrêt à charmer les garçons en claquant des doigts grâce à son physique avantageux dont elle avait tout à fait conscience. Pour une gamine de douze ans, elle n'hésitait pas à mettre des décolletés pour donner une vue sur sa poitrine généreuse, sans parler de ses pantalons qui moulaient son derrière. Elle avait une chevelure blonde, or comme s'amusait à le dire les professeurs, et des yeux marron. Par contre, pour une fois, Gaïa n'avait jamais entendu qui que ce soit dire que les yeux de Lucy ressemblaient à des yeux de cochon (vous savez, yeux bleus ; yeux d'amoureux, yeux verts ; yeux de vipères, yeux marron ; yeux de cochon). D'un côté, c'était presque ridicule de dire ce genre de choses, mais à elle, on lui disait sans cesse qu'elle avait des yeux d'amoureux et elle n'appréciait pas tant que ça cette remarque.

La jolie blonde aux côtés de Gaïa, la petite fille joyeuse, souriante, à l'écoute, presque transparente, des cheveux châtains et des yeux bleus. Banal, quoi. Elle passait inaperçue en compagnie de Lucy, mais ça ne faisait rien, elle n'aimait pas être remarquée. En deux mille huit, elle avait déjà sa cicatrice sur le front et elle ne s'était pas fait de coloration, par contre, elle avait une frange.

Une fois installé sur la plage, en maillot de bain, elles allèrent ensemble s'allonger sur leurs serviettes. Lucy était allongée tandis que Gaïa était restée assise soi-disant elle ne voulait pas avoir mal à cause des cailloux (il n'y avait pas de cailloux là où elles s'étaient mises). Gaïa ne put s'empêcher de comparer mentalement la taille des deux poitrines, elle enviait sincèrement Lucy d'en avoir une aussi développée qui lui donnait un air mature, contrairement à la demoiselle qui paraissait enfantine avec sa poitrine quasi-inexistante. Elle aimerait être comme elle, au fond, ouais, être la nana avec des formes généreuses que tout les garçons regardent, mais c'était impossible, pour le moment et probablement pour toujours.

« Quoi ? fit Lucy en voyant Gaïa la regarder.
Baah... elle hésita, Non, non, c'est rien. »

Gaïa se donna une claque mentale en se disant qu'enviait cette prétentieuse ne servirait à rien, elles sont différentes, beaucoup même. En plus d'envier la poitrine de Lucy, elle commençait à avoir faim, elle avait repéré un endroit où on vendait des glaces, mais elle ne voulait pas déranger son amie et préféra rien dire.

Au bout de quelques minutes au soleil, la petite Gaïa décida d'aller dompter les vagues en nageant par-ci, par là. Ce qu'elle fit rapidement, d'ailleurs. Personne n'était là pour témoigner du ridicule dont elle faisait preuve en esquivant à plusieurs reprises les pauvres petits poissons. Elle s'ennuyait atrocement et avait remarqué qu'un garçon s'était mis à papoter avec sa copine, elle ne voulait pas les déranger et était resté dans l'eau, à attendre comme une idiote. Heureusement pour cette solitude agaçante, un enfant de son âge s'avança vers elle en riant et lui dit :

« On dirait bien que t'es folle amoureuse des poissons ! »

Elle savait qu'il se moquait d'elle, mais joyeuse comme elle était, elle accepta de rire à cette plaisanterie plutôt marrante, pour le coup. Lui aussi, c'était un type normal, il avait des cheveux bruns et des yeux noisette, rien d'extraordinaire non plus, pourtant, il avait quelque chose de plus que les autres élèves masculins de son école, il paraissait peut-être plus aimable, moins méchant et moqueur. Joyeux, aussi. Et bon sang, qu'il était souriant ! Son sourire était magnifique, Gaïa serait incapable de l'ôter de sa mémoire tant ce moment était tirée d'un livre à l'eau de rose.

« Tu t'appelles comment ? demanda-t-elle.
– Louis Hamilton et toi ?
Gaïa, c'est mon prénom, Miller, c'est mon nom.
– Gaïa, comme la déesse de la Terre ?
Oui.
– Ton prénom est magnifique, à côté du tien, le mien fait presque trop banal, ria-t-il.
Merci Louis. »

Pour la première fois de sa vie, elle entendait son cœur battre la chamade par la faute d'une flatterie voulue. Gaïa se répétait le prénom du garçon, Louis. Elle adorait ce prénom maintenant, par contre, elle savait pertinemment que son petit frère ne s'appellerait pas comme ça, sa maman veut le nommer Nathan, un joli prénom d'après le papa. Évidemment, elle ne croyait pas au coup de foudre et savait très bien que ça n'en était pas un, c'est juste qu'un compliment glissé dans une phrase fait toujours plaisir à une demoiselle accompagnée d'une bombe.

Gaïa était restée pendant toute l'après-midi avec Louis, ils avaient joué dans la mer et il l'avait aidé à surmonter sa peur des poissons. Ils avaient beaucoup nagé et énormément rient, surtout. À côté de ça, la bonne copine blonde devait s'ennuyer à en mourir de rire à cause du garçon barbant qui l'avait squattée l'après-midi, mais tant pis pour elle si elle attire tous les adolescents. Après la sortie à la plage, Louis avait promis à Gaïa qu'ils se reverraient dans pas longtemps.


25 Août 2012 –

Seize ans, toujours autant joyeuse, peut-être un peu moins puisque le premier janvier deux mille neuf le bébé nommé Nathan mourut dans le ventre de la maman Miller. Un tragique événement qui ne bouleversa cependant pas les projets d'avenir de la petite fille, par contre, elle refusait d'en parler à quiconque ou même de mentionner l'année deux mille neuf, un souvenir désagréable comme le dirait la grande sœur de son père.

Enfin, à seize ans, peut-on toujours considérer une demoiselle comme étant une petite fille ? Non, elle était grande maintenant, pas en taille, mais en âge assez pour être libre de se balader librement dehors avec un couvre-feu de vingt-trois heures. Ce moment se déroule durant les grandes vacances, encore une fois, par contre, elle ne le passera pas avec son amie Lucy, d'ailleurs, elles ne se parlent plus depuis que cette dernière a appris que le garçon appelé Louis trouvait Gaïa jolie. Une crise de jalousie, disait-on.

Le vingt-cinq août, Gaïa ne rentra pas à l'heure prévue, elle arriva plus tard, vers une heure du matin. Sa mère l'avait attendu, le visage inquiet. Elle se posait beaucoup de questions, se demandait si sa fille allait bien pour oser s'absenter autant de temps alors que, dans la famille, ils avaient convenus que le couvre-feu serait uniquement à vingt-trois heures. Pas deux minutes de plus et encore moins deux heures. C'en était trop pour la dame Miller, lorsque sa fille entra dans la maison, elle la gifla sans plus attendre et lui hurla dessus.

« T'as vu l'heure ?! s'était-elle écriée.
Pardon maman, murmura la fille.
– Je te faisais confiance, Gaïa ! Tu me déçois énormément.
Pardon maman, répéta-t-elle, visiblement ennuyée par les propos de sa mère.
– Ga, arrête de répéter cette phrase. »

« Ga », c'était le surnom de Gaïa, elle n'aimait pas trop, ça lui valait souvent les moqueries de son père, il disait que, bientôt, elle deviendrait Lady Gaga, une chanteuse. L'adolescente souhaitait devenir psychologue et c'est tout, rien d'autre.

Sa maman alluma la lumière du salon pour voir les yeux bleus de sa fille et ses cheveux châtains aussi. Sauf que lorsque les lampes furent allumées, elle fut stupéfaite de voir autre chose que du châtain sur la chevelure si belle de Gaïa. C'était bleu. Comme ses yeux. La dame Miller trouvait ça horriblement dégueulasse à avoir osé faire une coloration, au fond d'elle, elle espérait que ce soit qu'une simple perruque, une perruque qui ressemble aux cheveux de son unique enfant.

« C'est quoi... ça ? demanda la mère en pointant du doigt le bleu.
Mes cheveux. J'aime le bleu, c'est beau.
– T'as perdu la tête, Gaïa ? »

Maman était en colère, fut la pensée de la jeune fille. Elle était même très fâchée et encore plus déçue de sa fille. Gâcher des cheveux naturels pour du bleu, ridicules pour la mère, mais bon, tous les goûts étaient dans la nature. Elle serait pardonnée un peu plus tard, normalement.

« Papa m'a donné son autorisation pour la coloration, prévint Ga avant de partir se coucher.
– Ton père est un idiot, alors, répondit sa maman. »

Gaïa devait se dire qu'elle s'en foutait pas mal, que grâce à son père elle avait pu personnaliser ses cheveux et se donner son propre style au lieu de ressembler à toutes les filles qu'elle connaissait, bien que désormais, elle devait se mettre en tête que de passer inaperçu avec des cheveux bleus serait compliquée. Enfin bon, ça n'est qu'un léger détail, ça.

Le vingt-cinq août, elle se colora les cheveux en allant au coiffeur, évidemment, mais en souhaitant rentrer chez elle sans problème, une chose qui échoua puisque sa mère attendit son retard fermement, très en colère contre sa fille.


1 Janvier 2016 –

Une date importante à retenir pour les proches de Gaïa Miller. Non seulement elle est née ce jour-là, mais en plus elle est décédée dans un accident de voiture aux côtés d'un jeune homme, encore en vie à l'heure qu'il est. Il a survécu avec quelques séquelles, il s'en veut pour sa mort, à Ga.

Le matin, on ne fêta pas son anniversaire, ses vingt ans parce qu'elle vivait chez elle, seule, et que sa famille préférait le faire l'après-midi, lorsque même ses amies seront présentes. Puis, voyons, on ne fête pas un anniversaire dès le matin ! C'est fatiguant, après.

Elle était prête, bien habillée, enfin, normalement quoi. Elle portait un haut blanc avec des ficelles noires sur le devant ainsi qu'une jupe blanche avec la couleur noire des bords en haut et en bas de la jupe et des talons noirs. Magnifique, d'après le garçon. Gaïa sortit de chez elle avec joie, sa chevelure bleue accrochée en deux couettes sur le côté à l'aide de rubans noirs volait avec le vent et elle, elle souriait, toute contente à l'idée de passer son vingtième anniversaire avec ses parents, surtout son papa qu'elle n'avait plus revu depuis ses dix-huit ans.

Gaïa monta dans la voiture du monsieur qui était venu la chercher, lui, il avait encore dix-neuf ans, son anniversaire était prévu pour le mois d'avril, c'est tout. Le beau soleil annonçait un après-midi rayonnant et ça plaisait à tout le monde, surtout à la jeune femme qui s'exclama gaiement en voyant son ami :

« Louis ! Merci d'être venu me chercher.
– C'est normal, Ga, avait-il répondu. »

Vous vous souvenez de la sortie entre la blonde et Gaïa, à la plage ? La jeune femme, alors âgée de douze ans à cette époque-là, rencontra Louis au beau milieu de la mer, il l'avait aidé à combattre sa peur des poissons et des méduses. Depuis deux mille huit, ils avaient perdu contact et avaient finalement retrouvé la trace de l'un et de l'autre en deux mille quatorze.

Louis était devenu très beau en grandissant, même s'il avait gardé ses cheveux bruns et ses yeux noisettes tout à fait banal. Il avait été très étonné de voir Gaïa avec du bleu sur les cheveux, mais s'y était habitué avec le temps, trouvant ça très adorable. Il en était fou amoureux d'après une amie de Gaïa, heureusement pour eux deux, ça n'était qu'une supposition.

« Ca fait quoi, d'avoir vingt ans ma p'tite Ga ? demanda-t-il en conduisant.
Rien d'exceptionnel, j'ai juste l'impression de vieillir trop vite, ria la jeune femme.
– Tu veux pas non plus mourir le jour de ton anniversaire pour arrêter d'vieillir, la vieille Gaïa ! se moqua Louis en la voyant sourire. »

Gaïa lui souria et ricana par la même occasion, elle restait très joyeuse et commençait aussi à faire un trait sur la mort de Nathan, alias le bébé qui devait être son petit frère. Entre-temps, elle n'avait pas retrouvé d'amies énervantes et barbantes comme Lucy, encore heureux d'ailleurs parce que la grande blonde aux yeux marron était devenue une mauvaise fréquentation.

Il fallait profiter de ce moment dans la voiture, oublier les mauvais amis et surtout cette phrase qui lui portera malheur. Est-ce donc lui qui lui a porté la poisse, comme on dit si bien ? Ou est-ce juste le hasard qui fait mal les choses ? Gaïa n'est pas une grande chanceuse, au fond, mais vivre aurait été sympathique à ses yeux pour devenir psychologue, son métier favoris et son rêve également.

Les deux étudiants continuèrent de discuter pendant un petit moment, ils allaient bientôt arriver chez les parents de la jeune femme, ils avaient hâte de voir le gâteau et les cadeaux. Mais, comment se serait-elle retrouvée dans un autre univers si elle était encore vivante ?

Louis regarda fixement la jeune Gaïa, contemplant ses yeux bleus scintillant de joie. Il n'était pas concentré sur la route et, sans faire attention, le malheur se produisit sous les cris de peur de la jeune étudiante qui allait fêter son vingtième anniversaire dans quelques minutes. Il a fallu qu'une voiture roule en sens inverse et que Louis ne le remarque pas pour que les deux voitures s'entrechoquent et créent des morts.

Deux survivants ; les conducteurs des voitures. Une morte ; Gaïa, assise sur un siège passager. Mourir si jeune, maintenant, c'était triste à dire, mais ça arrivait. Elle se rappelait encore de la phrase de son ami avant de fermer définitivement les yeux.

« Tu veux pas non plus mourir le jour de ton anniversaire pour arrêter d'vieillir, la vieille Gaïa ! »

Cette phrase, elle la hait du plus profond de son être.

Un peu de vous

Ton prénom :: Mystère et boule de gomme !
Ton âge :: Bouuh ! Hâte d'atteindre la majorité pour voler comme un oiseau.
Ton puf:: Je n'ai pas de surnom, je vous fais l'honneur de m'en trouver un x).

Comment as-tu découvert le forum? :: Internet, il me semble. Ou partenariat.
Tes premières impressions / choses à améliorer :: J'ai été séduite par les étoiles que je trouve magnifique *o* ! J'adore les étoiles, nan mais c'est sublime, vous êtes parfaits, les gens :D ! Je vous nem trèèès foort. Et du coup, le forum est très bien comme ça.
Code du règlement :: Mangé par Riley. c:



Dernière édition par Gaïa Miller le Dim 28 Fév - 8:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Mer 24 Fév - 12:53

Bonjour mademoiselle ! Ravie de faire ta connaissance ! *w*

_________________
Come in my arms, taste the most intense pleasures ♥️

https://www.youtube.com/watch?v=RF0HhrwIwp0
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Mer 24 Fév - 12:58

Bienvenue, petite étoile. c:
Je vois que ton péché contraire est la luxure alors méfie-toi de Sunny Delight. *se cache même pas pour avertir les gens de pas s'approcher de Sonny (on t'aime comme ça <3)* ~~

Bref, j'espère que tu te plairas sur notre forum !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Mer 24 Fév - 13:43

Mais non je suis gentil voyons ! On pourrait faire un petit RP ensemble, au calme... Chez moi par exemple 0W0

_________________
Come in my arms, taste the most intense pleasures ♥️

https://www.youtube.com/watch?v=RF0HhrwIwp0
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Mer 24 Fév - 15:06

Riley, merci de me prévenir, alors ! x)

Merci Sonny. Mais oui, mais oui, un RP chez toi, sans bruit, avec juste une demoiselle et un homme x).

J'ai posté le caractère de Gaïa c:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Jeu 25 Fév - 5:38

Mais bienvenue demoiselle !

Et Riley, je vois pas pourquoi tu dis qu'il faut se méfier de Sonny voyons 8D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Sam 27 Fév - 6:08

Merci Evi c: !

Ça y est, ma fiche est terminée, j'ai posté l'histoire de Gaïa.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zacharias E.-Worczinski
Petit mort-vivant
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 48
Date d'inscription : 20/12/2015
Age : 18
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Sam 27 Fév - 6:40

Bienvenue en retard, petite étoile ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Sam 27 Fév - 6:43

Merci c: !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Sam 27 Fév - 14:55

Bonjour et, encore une fois, bienvenue !
J'aurais seulement une critique à faire et c'est qu'on ne voit pas assez clairement la présence des péchés de Gaïa dans son histoire. Pour que je puisse te valider, l'envie devrait être mentionnée plus explicitement à, au moins, un endroit. Je proposerais de le mentionner lors de la partie de la plage avec Lucy et après tout devrait être parfait. ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Sam 27 Fév - 16:33

D'accord, je le ferais dès demain c: !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Dim 28 Fév - 8:15

Sorry pour le double post >< !
J'ai modifié comme tu me l'a demandé, à la plage avec Lulu :3.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alvaro Suarez
Cap'n crunch
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 31
Date d'inscription : 06/11/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Dim 28 Fév - 13:12

Bienvenue à bord, petite étoile! c:

_________________


Thème d'Alvaro:
 
Chibi Alvy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Dim 28 Fév - 13:35

Merci Alvaro :3.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden Malster
La pomme d'adam et ève
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 47
Date d'inscription : 28/12/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Dim 28 Fév - 15:17

Heya, Bienvenue au Purgatoire !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ? Dim 28 Fév - 15:21

Fiche administrative

Félicitation, vous avez terminé votre fiche de présentation !
Nous vous invitons à lire les annexes pour vous renseigner sur l'architecture ainsi que le dernier jugement. Si vous êtes intéressé à faire votre fiche de lien, vous pouvez cliquer ici ou si vous avez un lieu/un appartement à proposer, vous pouvez cliquer ici.

Maintenant, passons aux choses sérieuses. Lors de votre premier RP, à votre arrivée au purgatoire, les dieux vous donneront un objet que vous pourrez garder ou non.

Voici votre objet : Une cuillère en métal. Elle est légèrement rouillée.

Faites-en bon usage.
Bon rp !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ?

Revenir en haut Aller en bas

Gaïa Miller – suis-je, moi aussi, une étoile ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je suis CHARLIE mais aussi AHMED et CLARISSA
» voilà, j'suis là aussi
» doumeni : Je suis nouvelle...
» Bonjour je suis nouvelle
» Saint Mandrier , c'est toujours aussi joli.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wages of Sin :: Zone hors-jeu :: Archives des Présentations-