Partagez|

The desire's awakening [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: The desire's awakening [Libre] Sam 5 Mar - 11:40


    Sur la vaste étendue verdâtre qui composait le parc une jeune demoiselle était étendue sur le sol, en proie à un profond sommeil. Près d'elle se trouvait un fouet en cuir enroulé avec une perfection digne des Dieux, digne des Dieux oui. La jeune femme possédait une longue chevelure rousse qui se voyait très bien sur le sol, elle portait un haut dont les manches étaient partiellement déchirées et laissaient donc ses avants-bras visibles; sur ces derniers on pouvait remarquer plusieurs petites plaies mais sur chacun de ses avants-bras on distinguait aussi une plaie plus importante que les autres. Sur son cou aussi on pouvait à peine distinguer des marques rouges qui étaient à moitié dissimulées par sa chevelure. Elle ne semblait pas avoir été gâtée par le monde la petite, ou peut-être qu'elle ne s'était pas gâtée toute seule. Son réveil semblait peu à peu s'ajouter, elle gigotait légèrement en se penchant parfois vers la droite ou la gauche jusqu'à s'éveiller enfin.Ses deux pupilles émeraudes se déposèrent sur l'immense ciel bleu qui lui faisait face, étant sur le dos. C'était magnifique pour elle, il était clair qu'elle s'enthousiasmait pour un rien mais il fallait comprendre. Elle n'avait jamais vu un tel ciel bleu à perte de vue, elle avait l'habitude du ciel gris parfois bleu constamment dissimulé par d'immenses bâtiments, par des fumées nocives de toutes parts : les usines, les cigarettes, etc.. L'idée même de sentir cette fumée de nouveau la fit toussoter mais il n'y avait rien de tout ça ici, elle se trouvait dans un gigantesque parc vide comme lui étant réservé l'espace d'un instant. Les feuilles des arbres et leurs blanches dansaient au gré du vent et dès lors qu'elle se redressa pour s'asseoir en tailleur sa longue chevelure fit de même comportant quelques brindilles d'herbes qui étaient venues se mêler à ses mèches de cheveux. Son regard se déporta sur ses avants-bras qui lui laissaient une sensation désagréable, des plaies, bien sûr. Comme elle le pensait elle était morte mais alors que faisait-elle ici ? Si c'était le paradis cela lui semblait bien plus banal que ce qu'elle s'était imaginée et presque un peu moins développé que son époque. Elle examina par la suite les alentours du regard en constatant qu'un fouet se trouvait près d'elle. Elle n'en avait jamais vu en vrai, seulement sur Internet et cet objet pouvait servir pour.. des occupations très variées. Cela laissa Alex perplexe, qu'est-ce qu'elle faisait avec ça ? Car oui, vu la proximité entre elle et cet objet il n'y avait aucun doute sur le fait qu'il lui appartenait, ou tout du moins qu'il était censé lui appartenir. Elle avait envie de savoir ce qu'elle faisait avec ce fouet mais aussi et tout simplement ce qu'elle faisait ici. Était-elle tellement mauvaise que même la mort ne pouvait lui être accordée ?

    C'était désolant, elle se rallongea sur le sol afin de refermer les yeux sans pour autant dormir cette fois-ci prenant soin au passage d'accrocher ce fouet à son jean. Elle allait le garder finalement, c'était certainement un indice après tout. Mais pour l'instant elle était quelques peu abattue, tout ce qu'elle désirait elle ne pouvait l'obtenir et même au bout du tunnel la mort lui avait été refusée. Elle était frustrée ? Comment pouvait-on réagir après ça ? Un long soupir lui échappa, elle était encore seule au final.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: The desire's awakening [Libre] Mar 15 Mar - 6:13


ft. Alex Mc.Dowell.
"En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d'être heureux."
- Marc-Aurèle.

The desire’s awakening.

Parfois, Evi se demandait si certaines personnes comprenaient réellement l’impact de leur vie sur ce qui leur arrivait actuellement. Il était évident, qu’elle était quelque part d’autre, un endroit entre la mort et la vie, où les âmes esseulées et punies se retrouvaient. Pour leurs crimes, leurs actes méprisants. Ses mains faisaient basculer le petit tube de lubrifiant qui lui avait été accordé. Elle ne pouvait que rire de celui-ci, il n’était même pas plein. Utilisé, comme abimés parce qu’elle avait eu ses envies soudaines, puis ses remords. Un cadeau des Dieux pour te montrer à quel point elle aurait pu avoir une vie épanouie si elle n’avait pas sauté sur tout ce qui bouge, si elle avait profité de l’instant présent et l’avait gardé. Ce petit tube, lui rappelait souvent l’énigme du verre à moitié vide ou à moitié plein, seulement ici il s’agissait des trois-quarts. Alors ? A moitié vide, comme ton existence ? Ou à moitié plein comme ta rancoeur envers le monde ? Si l’on voulait être optimiste, il valait mieux choisir la deuxième option.

Brusquement, Blondie effectua un geste un peu trop brusque de la main, faisant virevolter le petit flacon depuis l’espèce de tour dans laquelle elle se trouvait, depuis maintenant quelques heures. Une tour d’observation, non loin du parc, dans le quartier Ouest. Première fois qu’elle sortait de son territoire. A vrai dire, les Imagine ne l’effrayaient pas, ils avaient l’air même d’être les plus acceptables, tandis que les Strength étaient les détestables. Des êtres forts, rapides et coriaces qui pouvaient vous maîtriser en quelques secondes. Toi, qui n’avais jamais osé franchir les limites de ta propre zone, qui considérait les Riddle comme des gens spéciaux et inaccessibles, tu t’identifiais plutôt bien à eux, car tu en étais une. Se perdre à jamais n’étais pas un soucis. C’est sûrement pour cela que tu t’es perdue, ma chère Evi.

Quoi qu’il en soit, ce monde étant étrange, il eut fallut qu’elle descende, laborieusement, ces centaines de marches afin de mener une quête pour retrouver son présent. Son lubrifiant. Cette quête la mena tout droit au parc, l’étendue verte surplombée d’arbres majestueux, violâtres et verdâtres, qui laissaient leurs branches danser au gré du vent. Le parc, était un endroit accueillant comme angoissant. Il n’y avait rien d’autre que la nature. C’était vide, la petite blonde prenait conscience de son statut et elle n’aimait pas ça. En avançant, petit à petit, un pied après l’autre, une masse orangée se distingua dans les herbes. C’était cela. Une jeune femme à en juger de la longueur de ses mèches carmin, l’ombre longiligne et le visage pâle.

Mademoiselle Baumgarten, en bonne ancienne membre des forces spéciales, s’approcha d’un pas sûr, ramenant ses cheveux du même côté et interpella la demoiselle, voyant le fouet au cuir noir luire de son jean. Non loin d’elle, se situait son flacon rose de lubrifiant, enfin elle l’avait retrouvée.

« Et bien, il faut croire que chacun à ses vices. »

Elle se baissa et ramassa ledit tube, le prenant bien en main, ne cessant de comparer les deux. A moins que la demoiselle soit une dompteuse de tigre, un fouet n’est pas le genre d’élément que quelqu’un garde sur soi. Les émeraudes de la rousse, tournoyaient dans les airs, Evi voyait dans ses yeux, une femme exaltée par la beauté de cet endroit. Alors, elle lui tendit la main, pour pouvoir l’aider à se relever, et qui sait, profiter de cet instant avec elle. Pouvoir tisser des liens, qu’ils soient bons ou mauvais. Rencontrer quelqu’un, en dehors du territoire des Riddle.

« Evi Baumgarten. Enchantée. », le tout accompagné d’un sourire ravageur.

Revenir en haut Aller en bas

The desire's awakening [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» eau libre
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline
» Lecture libre et gratuite
» Normandie vol libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wages of Sin :: Zone hors-jeu :: RP non terminés-