Partagez|

Hell Hath No Fury...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 1
Date d'inscription : 07/08/2016
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Hell Hath No Fury... Dim 7 Aoû - 14:07


Jealousy
ft. Parsee Mizuhashi de Touhou 11 : Subterranean Animism

Nom :: Inconnu
Prénom :: Inconnu
Surnom :: Les Yeux Verts, Le Monstre Vert, Jealousy.
Âge :: 23 ans
Sexe :: Féminin
Orientation sexuelle :: Pansexuelle
Nationalité :: Inconnue
Groupe désiré :: Spécial

Situation conjugale :: Célibataire
Situation familiale :: Fille cadette

Date de naissance :: 07 Juillet 1990
Date du décès :: 07 Juillet 2013
Cause de la mort :: Suicide - Noyade
Péché principal :: Envie
Péché secondaire :: Aucun
Péché contraire :: Aucun
Ancienne profession :: Aucune

Force :: 70/100
Vitesse :: 70/100
Endurance :: 10/100

Avis sur la situation :: S'en fout.
Caractère

Jalousie. C'est un mot qui veut en dire beaucoup mais qui reste très vague. En mixture d'émotions complexes comme la rage et la tristesse, le désir et l'arrogance et le causé par un profond et violent sentiment d'envie. Envier tout et n'importe quoi a tout le monde. Que ce soit Physique, Social, Psychologique, Matériel ou simplement Émotionnel. Un complexe d'infériorité pathétique et sans importance qui s'applique a un amalgame de situations. Tous nous avons un jour ressentit cette émotion, souvent pour une raison vraiment insignifiante et cela nous a fâché, déprimé ou fait pleurer. Un état d'âme malsain, simple et étroit que l'on a rapidement rejeté comme s'il ne nous avait jamais possédé. Pourtant, cette émotion est l'une des plus basse, l'une des plus primale et animale ainsi que l'une des plus puissante qu'un être conscient peu ressentir. C'est cette émotion qui a donné  naissance au crimes tels que le vol ou le meurtre. C'est cette pensée qui a décimé des populations par la guerre et la souffrance. C'est cette rage bouillante qui a engendré la haine et l'intolérance. L'envie à l'inconnu. Pourquoi ces personnes auraient droit à unetelle chose et non moi? Pourquoi souffres-je et pas eux? Pourquoi ma vie est-elle difficile mais pas la leur? Voilà simplement un exemple de pensées cet être misérable. Tout ce qui tourne dans cet esprit pitoyable ne se résume qu'à un seul, simple et puissant mot : Jalousie.

Physique

Taille :: 1m50
Poids :: 38,5 kg.
Corpulence :: très mince, petite poitrine
Teint de la peau :: très pâle

Couleur des yeux :: Verts éclatant
Taille des yeux :: Moyens

Couleur des cheveux :: Blonds
Coupe de cheveux :: Mi-longs

Expression faciale :: fâchée
Visage :: rond
Sourcils :: petits
Particularités :: Oreilles longues et pointues
Style de vêtement :: Mix décontracté et traditionnel
Tatouages :: Aucun

Épaules :: Petites
Mains :: fines
Jambes :: Moyennes
Démarche :: Lente, timide.

Sa voix :: geignarde

Première impression quand on la voit :: Pitié.


Histoire

Les premiers mots qui furent prononcés à sa naissance ont été : Elle a les yeux verts de la jalousie. Cette phrase était dit sur un ton joueur et sarcastique qui, sans le savoir, ont décidé du futur de cette existence. Depuis sa plus tendre enfance, elle a toujours eut un profond désir pour les possessions des autres. Ça a commencé dans les premières années avec les jouets.

Ses jouets sont plus amusants que les miens...

Futile et normal. Tous les enfants ont cette phase de vouloir tout posséder. Ils n'ont pas de notion d'appartenance sauf pour ce qu'ils proclament comme étant les leurs. Comportement basique qui disparaît au fur et à mesure que l'enfant vieillit. Dans le cas de notre protagoniste, moralement, elle a surpassé cette avarice mais n'est jamais arrivée à ne pas le penser. En vieillissant, l’interaction sociale s'améliore et les enfants partagent, se font des mais, étendent leurs cercles et leurs horizons mais...

Pourquoi est-ce qu'ils ont plus d'amis que moi?

Et c'est à ce moment que la conscience se développe et que les comparaisons physiques deviennent un standard. Les jeunes enfants veulent émuler ce qu'ils aiment. Prendre l'apparence de leurs idoles, se déguiser et se comparer à ces héros qu'ils voient tous les jours. Qu'ils soient héros de dessins animés, de bande dessinées, des acteurs, des sportifs ou des musiciens. Jouer a prétendre être autre chose que nous-mêmes. Mais aussi, les critiques physiques commencent.

Ses cheveux sont plus jolis que les miens... regardez la couleur... les miens sont blond sales alors que les siens semblent êtres en or... les miens sont secs et en bataille peu importe ce que j'en fais alors que les siens sont longs et soyeux...

Puis avec l'âge qui entre dans les deux chiffres, les années ingrates et injustes commencent. Notre Héroïne était restée petite et svelte, sa peau restait d'un blanc laiteux peu importe le soleil qu'elle prenait et la couleur non-conventionnelle de ses iris attirait plusieurs commentaires désopilants et ses oreilles un peu plus longues et élancées, finissant en pointe n'ont pas aidé, lui attribuant le surnom non-désiré de Monstre aux Yeux Verts. Aussi, c'est à cet âge que les hormones s'activent et que la libido s'installe. Faire le paon est la pratique générale et la compétition est féroce et injuste.

Pff... regardez la avec sa grosse poitrine, qu'est-ce que c'est vulgaire... mais les garçons aiment ça... et franchement c'est attirant... et de mon côté j'ai à peine besoin de mettre un soutiens-gorge... et ses jambes, longues et belles... Elle peut se permettre de porter de jolis vêtements, pas moi... Ce que j'aimerais pouvoir faire des cochonneries avec les autres moi aussi...

Et lorsque la puberté est passée et que les responsabilités s'installent, c'est un autre type d'observation qui entre en compte. Les situations économiques et professionnelles sont importantes et les apparences prennent une nouvelle définition et, dans le cas de notre protagoniste qui n'a jamais pu se débarrasser de ses sentiments envieux, deviennent un piège qui se referme avec violence...

Pourquoi je ne peux jamais me payer de belles choses? Pourquoi lui a que des choses chères et luxueuses? Je suis sûr qu'il fait des choses illégales... cet enfoiré doit faire faire le trottoir à sa copine pour avoir autant d'argent. Pfff, si j'étais aussi belle et bien formée qu'elle je pourrais le faire aussi et je ne manquerais jamais de rien non plus! Je pourrais terminer mes études, me trouver un travail qui va me rendre riche et avoir une superbe maison! ... mais je n'y arriverai jamais...


Pendant toutes ces années, ces émotions sont restées emprisonnées dans son cœur jusqu'à ce qu'il explose, métaphoriquement parlant, et qu'elle ne commette l'irréparable. Voici son histoire.

Deuxième née d'une famille de trois enfants, après un grand frère qui a été classé Génie, qui a toujours était au top de sa classe, qui a toujours réussit avec perfection tout ce qu'il a entreprit est devenu le président d'une des compagnies les plus prospère de son temps et avant une petite sœur qui est devenue une réelle beauté, devenue actrice à 16 ans et a fait des millions avec une carrière qui lui a été facile.

Et elle, qu'est-ce qu'elle avait? Rien. Son corps était resté petit et sans attributs. Sa peau était si blanche qu'elle était presque transparente. Ses cheveux était d'un blond châtain clair incoiffable. Par contre, ses yeux Verts étaient de véritable joyaux. Une couleur si profonde et originale qu'elle a été la seule de l'histoire de l'humanité à les porter.

Elle n'a jamais pu fonctionner normalement en société. Jamais elle n'a pu avoir des amis très longtemps à cause de son comportement abrasif qui la rendait agressive par son envie incessante pour tout et rien. Elle a toujours été jalouse, pour un oui ou pour un non. Que ce soit pour les choses Matérielles, l'Apparence Physique, les Relations Amicales ou Amoureuses, l'Argent... Au point même ou elle était jalouse des personnes moins fortunées qu'elle qui, eux, n'étaient pas jaloux d'elle.

Toute sa vie elle a secrètement arboré de la colère contre tout le monde. Chaque soir elle s'endormais après avoir pleuré jusqu'à s'épuiser. Chaque jour elle avait envie de frapper son miroir en se comparant à d'autres personnes. Elle était même jalouse des gens qui ne l'étaient pas. Jusqu'au point ou elle n'en a plus pu.

Le jour de son vingt-troisième anniversaire, elle s'est arrêtée sur un pont et se mis à regarder l'eau, plusieurs dizaines de mètres sous elle. Hypnotisée par les flots sous elle, elle contempla la rivière pendant des heures puis, comme en transe, elle sauta.

Elle s'éveilla au Purgatoire, gelée et trempée, et se mis à tousser et vomir toute l'eau qui avait inondé ses poumons et son estomac. Puis elle se mis a pleurer, et à pleurer. Elle ne pouvait pas être vivante! Comment pouvait-elle être encore... ELLE? Avec ses cheveux blonds sales dégueulasses, sa peau de lait gâté, sa minuscule poitrine... Et ses yeux! Ces foutus yeux verts qu'elle voulait s'arracher! Comment pouvait-elle encore ressentir ce vide chaud et brûlant qui lui fracassait l'âme? Ce n'était pas simplement une émotion dont elle voulait se débarrasser! Elle était pathétique! Elle était une incarnation médiocre de l'Envie!

Il n'y avait qu'une chose à faire. Rester dans cette ville la torturerait encore et encore. Malgré le fait qu'elle n'avait plus rien à perdre, elle ne pouvait pas s'empêcher d'en vouloir aux gens autour d'elle d'avoir si facilement pu refaire leurs vies, d'avoir une apparence aussi belle comparé à elle, d'avoir logements et items alors qu'elle n'avait aucune idée quoi faire!

Elle devait partir. En était seule, elle ne pourrait plus être envieuse. Elle devait se couper du reste du monde! Et donc notre protagoniste quitta la ville et marcha vers l'horizon, encore et encore, ne laissant derrière elle que des traces de pas et des larmes et ce n'est que trop tard qu'elle se rendit compte qu'il n'y avait rien autour d'elle que les ténèbres. Elle sentait des présences autour d'elle mais ne voyait ou n'entendait rien... Puis la sensation fut horrible.

Elle aurait dit que quelque chose était entré dans sa bouche, avait été agrippé son cœur avec des doigts plus froids que la mort et l'avait sortit par sa gorge. Elle voulu crier mais aucun son n'en sortit et elle s'écroula au sol.

---

Le temps n'est pas fiable ici. Combien de temps s'était écoulé? Quelques minutes? Une heure? Trois jours? Plusieurs semaines? Des années? Un siècle? Un millénaire? Personne ne pouvait vraiment le dire. Mais au loin, rôdant à l'extérieur de la Ville du Purgatoire, plusieurs personnes ont reporté avoir vu une silhouette humanoïde. Quand on leur demandait de le décrire, les détails changeaient souvent mais ce qui revenait toujours étaient une forme de femme d'environ 1m50, sa peau était noire, ses mains semblaient munies de griffes, un appendice semblable a un tentacule au niveau du visage... mais ce qui ne changeait jamais : Deux yeux Verts.


_________________




The spirit of envy can only destroy; it can never build.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Hell Hath No Fury... Dim 7 Aoû - 23:28

Fiche administrative

Félicitation, vous avez terminé votre fiche de présentation !
Nous vous invitons à lire les annexes pour vous renseigner sur l'architecture ainsi que le dernier jugement. Si vous êtes intéressé à faire votre fiche de lien, vous pouvez cliquer ici ou si vous avez un lieu/un appartement à proposer, vous pouvez cliquer ici.

Bon rp !

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Hell Hath No Fury...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 2nd Armored "Hell On Wheels"
» Marche du 5 juin : Hell's corner
» N°216 Plymouth Fury
» N°216 Plymouth Fury Police
» Quelques photos d''Etendard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wages of Sin :: Introduction :: Votre personnage :: Présentations :: Présentations validées-