Partagez|

Les nachos du Lutin [Libre][fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Les nachos du Lutin [Libre][fini] Dim 25 Oct - 22:55

La première chose dont je pris conscience fut la chaleur ambiante. Un peu comme si j'étais dans un cocon où je me sentais en sécurité. Comme si j'étais encore un enfant bien confortable dans les bras de ma mère. Je ne voulais pas sortir de ce rêve. Pourtant, il le fallait bien. J'entendais des conversations étouffées non loin de moi. Tout ce bruit me faisait tranquillement émerger de mon sommeil alors que je m'obstinais à garder les yeux fermés. Un bruit de verre cassé me fit sursauter. Je me redressai d'un coup et regardai autour de moi. Mon coeur battait fort. J'étais nerveuse, pour une quelconque raison. Je me forçai à reprendre mon calme quand je constatai que tout semblait normal. Pas de bataille, pas de chaos, juste un ivrogne qui a échappé son verre. Bien. Je m'enfonçai dans la banquette, continuant d'observer la scène qui se déroulait plus loin.

Le serveur était mécontent, évidemment. Il allait devoir ramasser ce dégât et chasser le client qui avait bien trop bu. Qui serait content dans cette situation ? Certainement pas moi. Si j'étais à la place du serveur, le client serait déjà dehors. Pas le temps ni l'envie de s'occuper d'un tel cas. Cependant, le serveur tentait de garder le sourire et de poliment dire au client de s'en aller. De toute évidence, il ne voulait pas passer pour un trou de cul. Au lieu de ça, il passait pour une mauviette selon mon point de vue.

Je fermai les yeux quelques secondes, délaissant la scène banale qui se déroulait devant moi. Mon esprit était toujours embrouillé par mon réveil... Ou peut-être par l'alcool ? À vrai dire, je ne me souvenais de rien. Mais qu'est-ce que j'avais foutu hier soir ? Comment je m'étais ramassée dans ce bar, hein ?! Et puis pourquoi j'étais seule ? Pas que ce soit un peu étrange d'aller dans un bar seule, mais quand même... Disons que ça ne serait pas mon premier choix d'activité. D'habitude on y va avec d'autres gens, non ? Je me frottai les yeux pour m'assurer que j'étais bien réveillée. Geste plutôt inutile, car mon estomac venait tout juste de briser ma profonde léthargie en me rappelant que j'avais horriblement faim. Une odeur de nachos flottait dans l'air.

Je me levai en tentant de repérer l'un de ces délicieux plats. J'entendis un morceau de métal tomber au sol et réalisai que c'était une clé. Très certainement la mienne en plus. Je la ramassai et retournai à mon observation des lieux. Mes yeux, rendus experts en ce qui concernait la localisation de nourriture, se posèrent sur un plat de nachos. Mon ventre gargouilla tandis que je fixais ces merveilles couvertes de sauce, de fromage et d'épices... Ils semblaient m'appeler. Ils étaient faits pour moi ! Je ne résistai pas à cet appel et m'approchai de la table sur laquelle le plat était posé. J'en pris une grosse poignée, ignorant la température élevée des nachos, et commençai à la savourer tout en me dirigeant vers la sortie.
Je m'apprêtais à ouvrir la porte et m'en aller quand quelqu'un interrompit mon geste.


Dernière édition par Riley O'Connor le Jeu 12 Nov - 18:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Les nachos du Lutin [Libre][fini] Lun 26 Oct - 19:08

Sonny s'était réveillé en sursaut. Il regarda autour de lui et surtout où il était. Les... Toilettes ? Que faisait-il ici ? Ce n'était pas possible ! Le dernier souvenir qu'il avait eut était le jour de son exécution, il était attaché sur une table et son bourreau lui injectait un poisson qui le fit avoir quelques convulsions avant de sentir son cœur s'arrêter net. Serait-il en enfer ? Au paradis ? Sûrement pas vu l'endroit où il était. Allongé sur le carrelage froid, il se redressa avant de passer la porte pour aller dans la salle où il entendait beaucoup de bruit.

Il regarda le monde autour de lui, des ivrognes en grande majorité... Une taverne ? Mais... Il n'y avait pas de taverne où il vivait dans la City of Humanity, ils étaient trop saints pour ce genre de plaisir. Alors, s'il était mort, mais qu'il n'était pas au paradis ni en enfer... Il se trouvait entre les deux ? Alors il pouvait tout faire ? Il eut un énorme sourire sur le visage. C'était une liberté qu'il attendait depuis des années ! Être libre de ses mouvements et de ses actes, pouvoir faire ce qu'il veut !

Il se dirigea vers une table, posant ses pieds dessus sans la moindre gène. Il avait très soif, comme s'il n'avait pas bu de la journée, il commanda un verre de vodka balkan 176, un alcool classé dans les plus forts du monde et comme son ventre réclamait d'être repu, prit un plat de nachos avec. Il remarqua une feuille au coin de la table, plié en quatre. Il l'attrapa, la déplia et l'examina. Un plan ? De quoi ? D'où il se trouvait ? Le plan de la ville complète ?! C'était parfait ! Il la replia et la mit dans sa poche et pour fêter sa découverte , il posa le repas sur le côté, prenant la bouteille d'alcool se versant un shot et l'avalant d'un coup. Il ferma les yeux, laissant ce délicieux liquide lui brûler la gorge puis l'estomac, lui donnant une chaleur presque apaisante. Que ça fait du bien !

Quand il rouvrit les yeux, il vit une femme devant lui attraper une grosse poignée du plat de nachos, en laissant peu dans la barquette qui devait lui servir de déjeuner. Sans plus attendre, il se redressa rapidement et se dirigea vers cette voleuse, se mettant à sa droite pour lui attraper le poignet. Il la regarda méchamment, d'abord, puis la regarda avec son regard habituel et son sourire moqueur en prenant la parole.

- Ce sont mes nachos, je les ai payés, tu sais, hm ? Mais... Pour effacer ce malentendu, on peut peut-être trouver un arrangement ~

Il fit son plus grand sourire moqueur, ayant une idée toute particulière derrière la tête. Laissant son péché de la luxure prendre le dessus. Si elle acceptait, c'était parfait, pour lui comme pour elle. Mais si elle refusait, il serait repris par ses crises de colère et il lui tranchera la gorge de ses griffes de fer.
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Les nachos du Lutin [Libre][fini] Mar 27 Oct - 23:46

Je me tournai vers l'homme qui m'avait agrippé le poignet. À première vue, il semblait être en colère. Comme c'était curieux. Je le regardai de haut en bas, me demandant bien pourquoi il se fâchait contre moi - et observant son corps par le fait même. Je n'avais rien fait de mal, pourtant. Je ne croyais même pas l'avoir déjà rencontré. Est-ce qu'il se trompait de personne ? Sûrement ! Je fronçai les sourcils, penchant légèrement la tête sur le côté, en signe d'incompréhension. C'est alors que son expression passa de la colère à autre chose... De la moquerie ? Du désir ? Peut-être bien un peu des deux. J'avais déjà vu de tels regards avant.

Un homme brun se tenait non loin de moi, dans le bar. Il me reluquait avec une lueur lubrique dans les yeux. Je le remarquai immédiatement et allai lui parler. Ça ne faisait pas longtemps que j'avais mangé, mais une faim nouvelle, différente de celle qui fait gargouiller mon ventre, s'empara de moi...

Le souvenir de cette nuit-là m'était revenu comme un coup de poing dans la gueule. Je ne pouvais pas croire que j'avais couché avec un tel minable qui n'avait même pas terminé le travail ! J'avais bien fait de le chasser le lendemain matin. Ce que je pouvais être stupide, des fois... J'étais sidérée. J'en oubliai momentanément le blond qui m'empêchait de partir. Momentanément. Il prit la parole, me proposant un arrangement puisque j'avais soi-disant volé ses nachos. De quoi il parlait ? Ç'a pas d'allure ! Accuser les gens comme ça. Non, mais... Sous la surprise, je ne pus me retenir de prendre une grande bouchée des délicieuses croustilles fromagées que je tenais dans ma main... Oh... Il parlait de CES nachos-là. Ouais, là j'avais aucune excuse. Je fis alors ce que je faisais d'habitude dans ce genre de cas. Je lui fis un grand sourire, mon air le plus sympathique sur le visage, et lui répondis joyeusement :

- Ah oui ! Pas de problème, j'vais te les redonner dans quelques heures. C'était juste un emprunt.

Je réussis à libérer mon poignet pendant que je lui répondais et je jetai un regard à la ronde pour trouver une porte de sortie. Surtout, ne pas lui laisser le temps de répondre ou de se rendre compte que je n'avais aucunement l'intention de le rembourser d'une quelconque façon. Je repérai quelques personnes qui semblaient près de mon âge, ce qui serait plus facile pour entamer la discussion, mais elles étaient toutes trop loin de moi. Bon, tant pis ! Le monsieur alcoolique à quelques pas de là fera l'affaire.

Alors que je m'apprêtais à le rejoindre, la porte du bar s'ouvrit à ma gauche. Une jeune femme entra. Elle ne devait probablement même pas se trouver ici si je me fiais à son apparence -et j'avais travaillé comme enseignante dans mon ancienne vie alors mon intuition me trompait rarement -, mais c'était le cadet de mes soucis en ce moment. Je l'abordai directement, comme si je l'avais connue depuis toujours.

- HEEEY ! Ça fait longtemps ! Tu vas bien ? Je nous ai trouvé une table, viens.

Je passai mon bras autour de ses épaules et l'amenai/la traînai à l'écart pour lui expliquer la situation. La pauvre. Elle devait croire que j'étais folle ou quelque chose du genre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Les nachos du Lutin [Libre][fini] Mer 28 Oct - 20:30


Plutôt que de perdre une si belle soirée à fainéanter, j’avais choisi d’explorer mon nouvel environnement et m’éloigner du seul quartier qui ne m’était plus tout à fait inconnu. Je voulais découvrir cet endroit où j’allais vivre désormais ainsi que ses alentours. De plus, rien n’était plus agréable que les balades nocturnes dans des lieux inconnus.

Je me trouvais désormais dans un quartier bien curieux. L’ambiance qui y régnait me mettait quelque peu mal à l’aise, tant que je regrettais de me balader dans ces rues à une heure si tardive. Chaque passant m’apparaissait comme une menace potentielle, je m’efforçais donc de regarder le sol pour ne croiser aucun de leur regard et d’éviter à tout prix les ruelles sombres.

Je passai devant une taverne, puis m’arrêtai devant celle-ci. Et si je m’arrêtais un peu ici? Pour célébrer le début de cette nouvelle vie d’indépendance, pourquoi ne boirais-je pas une bière ou deux? Tu y vas seulement si tu ne bois pas trop. Je ne crois pas que tu aies envie de te faire violer ou même tuer! Impose-toi une limite : deux bières, pas plus. C’est en gardant ce consensus entre mon bon jugement et mes envies en tête que je descendis les escaliers pour entrer dans cette taverne qui me paraissait très peu fréquentable.

Je fus accueillie par cette atmosphère que seuls quelques rares bars possédaient. J’appréciai l’endroit dès que j’y posai le pied. L’endroit était faiblement éclairé, les conversations bruyantes des clients s’entremêlaient et une forte odeur d’alcool flottait dans l’air. Je souris. Je ne pouvais pas mieux tomber. J’allais y retourner pour sûr, même si cette taverne se trouvait dans un quartier qui ne m’inspirait aucunement confiance.

Je soupirai de contentement, puis me dirigeai vers le comptoir. Soudain, une main m’attrapa et une voix féminine s’exclama joyeusement. Je me retournai vers cette personne avec un air aussi surpris que perplexe. Je regardai longuement cette personne, m’attendant à reconnaître quelqu’un que j’avais déjà rencontré auparavant, mais ce ne fut pas le cas. Elle était plus âgée que moi, il était certain que nous ne nous connaissions pas. Elle devait m’avoir confondue avec quelqu’un d’autre.

—Euh… Qui êtes-vous?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Azzuen E. Kesai
Little Sherlock
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 126
Date d'inscription : 21/04/2015
Age : 19
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Les nachos du Lutin [Libre][fini] Jeu 29 Oct - 12:51

[Je propose l'ordre Sunny, Riley, chloé, Az]


Good night, little Sherlock.

Endormie contre sa choppe de bière dans cet endroit où les mauvaises fréquentations abondaient, la jeune demoiselle rêvassait d'un homme, en particulier. L'inconnu la serrait dans ses bras et lui chuchotait des mots doux à son oreille, cependant... elle n'arrivait pas à voir son visage, ce qui l'irritait au point d'en devenir folle . Soudainement, sans préavis,  un verre éclata, ce qui la tira de ses doux rêves. Des imbéciles ! Voilà ce que représentait cette race inférieure qui fréquentait cette auberge, non, cette taverne, aussi crade que ses propriétaires.

Désormais tirée de son rêve, Ezariel n'avait pas d'autres choix que de rester éveillé. Elle n'allait malheureusement pas en savoir plus sur cet homme qui la chouchoutait dans ses rêveries depuis son arrivée dans cette ville des plus étranges. De toute manière, la détective n'allait pas tarder à les quitter, ils ne méritaient pas la présence d'un aussi grand détective  qu'elle. Surtout que... La moitié devaient être des criminels. Dégoûtant. Azzuen ne voulait pas être dans le même panier que ces insectes, uugh...

Elle se leva et se dirigea vers la sortie sans même avoir payé une pièce pour la bière qu'elle consommait une dizaine de minutes plus tôt, avant son rêve. Un cadeau de la maison, disons. Pour tous les services qu'elle rendait à la ville, ils pouvaient bien lui offrir un petit présent.

Sa démarche était quelque peu... instable. Certes les effets de l'alcool s'étaient légèrement dissipés, mais pas totalement. Son attention fut attirée par les paroles ainsi que les gestes d'un grand homme aux cheveux blonds coupés jusqu'aux épaules. Après avoir entendu ce qu'il avait dit à une demoiselle , Azzuen se précipita vers l'homme, le gifla et l'engueula, encore sous l'emprise de l'alcool. Son résonnement était quelque peu... dérangé.

Vous ! N'auriez-vous pas la gentillesse... d'arrêter d'embêter cette pauvre paysanne? Si vous continuez, j’appellerai mes compagnons d'armes.

Oui, c'est ça ! Mettons qu'on est surtout pas dans un endroit totalement inconnu et que ses contacts sont surtout pas encore vivants. Toutefois... la réaction de l'autre femme la surprenait. Quoi ? Elle allait VRAIMENT donner à cet imbécile qui mériterait une leçon de vie, ce qu'il voulait dans quelques heures? Certes, de son vivant Ezariel vivait dans un monde où les femmes étaient soumises aux hommes, mais tout cela dépassait la limite de l'imaginable. La jeune détective s'adressa à l'inconnue, visiblement soumise aux hommes.

Et vous, vous ne ripostez même pas ? Quelle honte... Si j'étais une femme, j'en serais offensée. Répondit-elle, outrée.

_________________

When I'm done with my RP:

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://wagesofsin.creerforum.com
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Les nachos du Lutin [Libre][fini] Ven 30 Oct - 18:22

Le blond n'était pas idiot, il savait très bien qu'elle n'allait pas lui rendre son repas et qu'elle se foutait royalement de sa gueule. Il sentait la rage monter en lui, comment osait-elle se moquer de lui ainsi ? Son grand sourire, il avait de lui faire disparaître. Il ne tenait plus son poignet vu qu'elle avait réussi à se libérer, très bien. Il pouvait l'attraper à la gorge sans problème maintenant.

Il voulut, justement, l'attraper par la gorge, mais une demoiselle qui venait d'entrer dans le bar avait l'air d'être une connaissance de la voleuse. Et toutes deux partirent vers le fond de la salle. Sonny sentait sa colère monter de plus en plus, essayant de se calmer. Malheureusement, une idiote allait tout faire foirer.

Cette femme s'approcha du blond et lui donna une gifle en l'engueulant. C'était la goutte de trop. Il ne pouvait plus se contenir, voici qu'une nouvelle crise de colère faisait surface. Il n'écoutait plus aucune conversation, plus aucun bruit. Le seul bruit qui résonnait dans ses oreilles, était le battement de son cœur.

Il attrapa la demoiselle qui l'avait giflé par le coup la soulevant au-dessus du sol, se foutant royalement des soi-disant compagnons d'armes qui viendraient l'aider. Il la regardait avec tant de haine avant de lui envoyer un coup-de-poing dans le ventre et finir par la balancer contre le mur. Voilà une bonne chose de fait ! Cela l'avait calmé pour l'instant.

Il regardait autour de lui, les gens le regardaient avec surprise ou peur, il leur envoya un regard noir comme pour dire « Vous voulez la même chose ? ». Il posa son regard sur la jeune femme qu'il avait frappé, son regard était rempli de haine, mais il avait un sourire sadique aux lèvres.

-Maintenant, tu bouges plus si tu ne veux pas te retrouver six pieds sous terre une deuxième fois.

Après ses mots, Sonny attrapa une bouteille et la lança vers la voleuse contre le mur à sa droite. Les éclats de verre n'allaient pas la toucher, elle avait éclatée beaucoup trop loin d'elle, il l'avait fait exprès, mais c'était pour attirer son attention. Il se dirigea vers la femme juste après.

Une fois devant elle, il attrapa doucement l'épaule de la femme aux cheveux bleus, la décalant doucement pour être en face de celle qui l'avait énervé. Après tout, la demoiselle aux cheveux bleus n'avait rien fait, il n'allait pas lui taper dessus. Il regarda droit dans les yeux la voleuse de nachos qui voulait voir, son regard était totalement rempli de haine.

-Ne me prends pas pour un con. Je sais très bien que tu ne me rembourseras pas et que cette femme, tu ne l'as connaît pas. Alors maintenant, soit tu me rembourses, soit tu fini comme celle qui vient d'embrasser le mur. Ou bien, tu me payes l’équivalent des prix des nachos en alcool. Je ne fais pas crédit moi.

_________________
Come in my arms, taste the most intense pleasures ♥️

https://www.youtube.com/watch?v=RF0HhrwIwp0
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Les nachos du Lutin [Libre][fini] Ven 30 Oct - 20:16

Je fis un sourire à la demoiselle qui m'avait demandé qui j'étais. Évidemment qu'elle allait poser la question, je venais de l'intercepter et de l'empêcher de faire euh... Ce qu'elle avait à faire dans une taverne, quoi ! C'est-à-dire, très probablement boire de l'alcool. Je regardai à côté de moi et vis une assiette de nachos presque vide et, surtout, abandonnée. Je pris l'assiette au complet et en proposai à la jeune femme par politesse, ne me privant pas de manger le reste du plat. Entre deux bouchées de nachos, je lui répondis :

- Appelle-moi Riley. Désolée du dérangement, je voulais juste éviter de parler au gars, là-bas, qui... Merde ! Il est carrément en train de tabasser quelqu'un !

Je reportai mon regard sur la fille qui se tenait devant moi, les yeux écarquillés. Il était fou ou quoi ? Certes, l'autre fille l'avait giflé - et avait commencé à m'engueuler avant que je ne me pousse avec l'inconnue -, mais c'était assez excessif comme réaction. Fallait croire qu'il était marabout parce que j'avais mangé ses nachos. En même temps, c'était de sa faute ! S'il les avait vraiment voulu, il les aurait protégés mieux que ça. C'était la jungle ici ! Quand y'a de la bouffe, c'est le plus rapide qui l'emporte. Ça marche comme ça, je n'y pouvais rien s'il avait mal gardé sa nourriture.

Tout à coup, un bruit de verre éclaté se fit entendre. Je tournai la tête pour voir ce que c'était et découvris les éclats de bouteille au pied du mur. Mon regard se porta sur l'homme qui s'approchait de moi. Il était clairement en colère. Pas besoin d'être prof et savoir lire le visage de ses élèves pour repérer toute la haine qui émanait de lui. Sans blague, son aura était presque aussi dense qu'un foutu mur de briques. Je ne dis rien et l'observait se positionner devant moi. Assez près pour me prendre à la gorge comme il l'avait fait pour l'autre. J'anticipais déjà ce qu'il allait faire ensuite. Je glissai l'une de mes mains, la gauche, dans mes poches, comme si j'étais détendue alors que ce n'était pas le cas. J'avais l'air d'avoir baissé ma garde, mais c'était seulement pour saisir le petit objet qui trainait dans ma poche. En réalité, j'étais prête à bondir sur le côté pour esquiver une possible attaque. Tous mes muscles étaient tendus.

L'homme parla, me donnant un ultimatum en ce qui concernait sa nourriture. L'argent ou la douleur ? Ce n'était pas que j'adorais l'argent et que je ne voulais pas payer pour les nachos, mais j'étais déjà rendue au point de non retour. Hors de question que cette pauvre fille  qui s'était faite éclater sur le mur ait souffert parce que je n'avais pas payé il y a quelques minutes. De plus, j'étais extrêmement têtue pour tout ce qui concernait de près ou de loin la bouffe. En somme, j'étais déjà dans la merde alors j'étais aussi bien de continuer à m'y enfoncer.

Je soutenais le regard du blond depuis tout à l'heure, affichant un air neutre. Un sourire, un peu hypocrite, naquit sur mes lèvres alors que je pensais à la façon la plus rapide de lui faire péter les plombs. Lorsque j'ouvris la bouche, je lui répliquai du ton le plus calme et indifférent possible :

- Écoute, mon gars, on va se calmer un peu. Prend des nachos et ça va passer.

De la main droite, je lui tendis son assiette de nachos où il ne restait que deux ou trois croustilles fromagées. Ça y était. J'avais signé mon arrêt de mort. Au premier geste agressif de sa part, je lui balancerai le plat à la figure et tenterai de survivre par la suite. Je n'attendais que le signal. J'avais déjà joué avec les nerfs de plusieurs personnes et évité leurs coups, mais cette fois-ci, j'allais certainement morfler. J'étais prête mentalement et bien décidée à le faire souffrir aussi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Leo Aliester
Dompteuse de vaches
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 57
Date d'inscription : 29/10/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Les nachos du Lutin [Libre][fini] Lun 2 Nov - 18:00

Leo se sentait léger. Il lui semblait qu'il flottait. Où, il ne saurait le dire mais il y était bien, sans aucun bruit autour.  Aucun bruit ? Non, il lui semblait percevoir un léger bruit de fond. Ce bruit semblait pourtant s'approcher, devenir de plus en plus gros, jusqu'à être un brouhaha assourdissant. Des gens parlaient, apparemment quelqu'un se disputait pour... des nachos ? C'est quoi ça nachos ? Ce vacarme  lui était toutefois vaguement familier, après tout le temps qu'il avait passé dans ce genre d'endroit il reconnaissait entre mile les bruitages traditionnelles des bars. Mais... Que faisait-t-il dans un bar ? N'était-t-il pas mort ? Il ne poursuivit pas plus loin sa réflexion car un bruit assourdissant lui fit redresser la tête brusquement. Juste assez vite pour voir une silhouette en projeter une autre contre un mur. Il n'avait pas discerné plus car ce réveil aussi sec que brutal n'avait pas donné le temps à sa vision de bien s'accommoder. Il sent son corps engourdi de toutes parts, comme s'il avait dormi un long moment.  

    C'est quelques secondes plus tard seulement qu'il discerna clairement la scène. C'était un homme blond à l'allure atypique qui avait projeté ce qui semblait être un jeune garçon (ou une jeune fille, il ne saurait trop dire) de deux fois moins sa carrure contre le mur. Il  manquait pas de toupet lui ! S'en prendre à plus faible que soit, quelque soit la raison, c'était lâche, même avec un canon dans le nez. Il parlait en connaissance de cause, lui-même étant un grand adepte des bagarres de pub, il savait retenir tant bien que mal ses coups avec ceux qui ne faisaient pas le poids. Il aurait bien mérité une bonne leçon ce gars ...  Toutefois peu décidé à se battre pour une fois, Léo se leva, il remarqua par la même occasion que jusqu'à présent il était assis près du comptoir et qu'il tenait dans sa main droite un marteau qu'il glissa machinalement dans sa ceinture, et se dirigea en direction de la frêle silhouette qui s'était éclatée sur le mur, prêt à l'aider pour se relever. Il commença à s'abaisser pour ramasser le jeune quand un autre bruit retint son attention tout près. Une bouteille qu'on avait éclatée, à nouveau contre le mur, à quelques centimètres d'une jeune femme, plutôt belle femme d'ailleurs, aux cheveux roux. Encore une fois, qui était l'expéditeur ? Le blondinet habillé pour le crique. C'est bon, Léo ne le connaissait pas mais le détestait. L'homme lui cassait les pied à vouloir faire chier des personnes qui ne pourraient pas faire le poids et lui répliquer. Quoique, la rousse semblait assez forte, mais certainement pas assez pour dominer physiquement le mec. Verbalement par contre ça ne semblait pas lui poser de problème. Il aida le jeune garçon, ou la jeune fille, à se redresser et partit aussitôt en direction du trouble-fête.

-Ne me prends pas pour un con. Je sais très bien que tu ne me rembourseras pas et que cette femme, tu ne l'as connaît pas. Alors maintenant, soit tu me rembourses, soit tu fini comme celle qui vient d'embrasser le mur. Ou bien, tu me payes l’équivalent des prix des nachos en alcool. Je ne fais pas crédit moi.
- Écoute, mon gars, on va se calmer un peu. Prend des nachos et ça va passer


Encore ces nachos... C'était quoi ces trucs ? Quelque chose de précieux ? Il l'espérait en tout cas vu l'état nerveux dans lequel ces nachos avaient mis le blond. Il n'était pas devin mais il voyait déjà se profiler le poing fermé de l'homme sur la tempe de la femme rousse. C'est vrai qu'une femme si insolente, c'était peu appréciable, vulgaire même. Mais de là à la frapper, quand même pas ! Il se mettait derrière le blond et le saisissait fermement, bloquant ses bras.

-Je pense qu'il est temps d'aller prendre l'air mon grand.

Leo commençait à le trainer vers l'extérieur. Il était temps qu'il quitte les lieux avant de fracasser qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Azzuen E. Kesai
Little Sherlock
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 126
Date d'inscription : 21/04/2015
Age : 19
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Les nachos du Lutin [Libre][fini] Lun 2 Nov - 19:54


Le souffle coupé après s'être fait frappée et jetée contre le mur, la petite demoiselle gémissait. Un os, peut-être même une côte de brisé, pas plus, ni moins. L'inconnu aux cheveux blonds n'y avait pas été de main morte, ça, c'était certain. Quelle force, mais quel gaspillage... Ezariel levait les yeux vers un autre mâle qui, en face d'elle, avait eu la gentillesse de la relever malgré ses plaintes, un très grand homme... Elle le fixait, lui, ses yeux, son visage, ses lèvres, tout.

Omnibulée par son sauveur, la jeune détective sursauta lorsqu'une bouteille en verre se fracassa près d'une demoiselle aux cheveux rouges qui se situait à quelques mètres d'elle. Quel cinglé ! Non seulement il blessait des femmes, mais en plus il tirait des objets ! Ce malpolis méritait une leçon, cependant Azzuen ne faisait pas le poids face à lui.

Dès que le garçon aux cheveux bruns lui tourna le dos, elle s'éclipsa dans la foule pour s'enfuir de cette taverne où se déchaînait l'imbécile blond. Ses pas étaient toujours instables, mais malgré l'alcool consommé elle se rappellerait du garçon aux cheveux blonds, de la rousse et de l'homme à la barbe brune, même si elle ne leur avait pas demandé leurs noms.

Fin du RP pour moi

_________________

When I'm done with my RP:

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://wagesofsin.creerforum.com
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Les nachos du Lutin [Libre][fini] Mar 3 Nov - 17:36

Sonny bouillait de l'intérieur, surtout quand la jeune femme eut un sourire hypocrite, c'était le sourire de trop. Son ton si calme et indifférent... Il sentait qu'il n'allait pas pouvoir se retenir cette fois, c'était trop dur, trop fort pour lui. Il essayait de l'écouter, même si le son de sa voix était lointaine, comme s'il commençait à ne plus rien entendre, n'écoutant que sa rage intérieur qui lui disait « Fait la souffrir ! ».

Quand il l'a vit lui tendre son assiette de nachos où il restait simplement la part d'une sourie, il ne pu s'empêcher de faire un petit sourire. Pas le sourire gentil, qui montrait qu' en fin de compte, ce n'était pas si grave que ça. Non, c'était un sourire narquois, parce qu'il avait comprit que cette femme aimait beaucoup manger, alors pour l'embêter, il ne se pria pas de manger tout le reste du plat avant, que d'un coup de main, il envoie balader l'assiette sur sa gauche, se fracassant sur le sol.

-Je vais te tuer.

Il lui fit un sourire sadique, près à lui chopper la gorge quand il sentit quelqu'un l'attraper par-derrière, lui bloquant les bras. Bizarrement, il ne bougea pas, restant surprit et écoutant parfaitement et clairement l'homme qui venait de le bloquer, lui disant qu'il était temps qu'il aille prendre l'air.

Sonny ne pouvait faire aucun geste, la force de cet inconnu... Encore jamais de sa vie, il n'avait connu une telle puissance. Il ne pouvait de débattre, n'essayait même pas de faire un seul geste d'attaque avec le reste de son corps non immobilisé.

Une fois qu'il fut dehors et que l'autre surhumain lavait lâcher, il le regardait, sans bouger, sa colère étant parti à cause de la surprise. Il avait retrouvé ses esprits. Il resta une à deux minutes, sans bouger, telle une statue avant de se dire qu'il n'était pas de taille pour se battre contre le brun. Il décida alors de partir, se jurant intérieurement de tuer cette voleuse et d'acquérir la force de cet homme surpuissant et de réussir à se battre contre lui et surtout, de gagner !


Fin du RP pour moi aussi

_________________
Come in my arms, taste the most intense pleasures ♥️

https://www.youtube.com/watch?v=RF0HhrwIwp0
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Les nachos du Lutin [Libre][fini] Sam 7 Nov - 22:35

Le blondinet me sourit, un air de psychopathe sur le visage. Un frisson me parcourut l'échine. Je n'aimais pas ce sourire. Une aura dangereuse planait autour de l'homme et je n'avais plus qu'une envie : me cacher sous terre. Sans blague, si je n'étais pas certaine qu'il allait me sauter dessus au premier mouvement que je faisais, j'aurais couru jusqu'à la sortie. Cette impression de danger, j'avais la sensation de l'avoir déjà connue une fois et que tout s'était mal déroulé cette fois-là. Des images vagues se formaient dans ma tête, comme si un souvenir remontait à la surface. J'étais en train de me souvenir, mais de quoi ? Je sentais que tout allait s'éclaircir d'un moment à l'autre.

Le bruit d'un plat qui tombe se fit entendre. Je sursautai et mes efforts pour me souvenir s'évaporèrent aussitôt. Je retins mon juron, un peu frustrée d'avoir perdu ma concentration. Mon attention se reporta sur le blond qui me regardait droit dans les yeux. Je sus ce qu'il allait dire avant même qu'il ne prononce les mots, car ses pensées se reflétaient dans son regard. Je me mis à craindre pour ma vie. Il ne blaguait pas. C'était différent de toutes les autres fois où j'avais fait péter les plombs à quelqu'un. Les autres avaient peur des représailles. Pas lui. C'était comme un loup qui venait de trouver sa proie. Son instinct lui disait probablement de me tuer. Tous les muscles de mon corps se tendirent au moment où je le réalisai.

Tout à coup, un autre homme arriva derrière le blond et le maîtrisa avant qu'il n'ait eut le temps de m'attaquer. Il l'amena à l'extérieur de la taverne, probablement pour le calmer. Lorsqu'ils passèrent les portes, je relâchai mon souffle que je retenais inconsciemment depuis quelques secondes déjà. J'étais encore tendue, mais le stress était parti aussi rapidement que l'autre fou furieux. L'autre fille aussi avait disparut quelque part pendant la conversation. Un rire nerveux m'échappa tandis que je me dirigeai vers les toilettes, en m'attendant à ce que la porte de la taverne s'ouvre et que l'autre type revienne pour me tuer. Ce ne fut pas le cas. J'avais eu chaud. Littéralement. J'arrosai mon visage avec de l'eau froide, faisant fi de mon maquillage que j'essuyai avec du papier brun pour ne pas avoir l'air d'un raton laveur.

Je patientai quelques minutes dans les toilettes, laissant mon stress redescendre. Je voulais être certaine de ne pas croiser le blondinet à l'extérieur de cet endroit. En fait, j'allais m'assurer de ne plus jamais le recroiser de ma vie. C'est ce que j'espérais en tout cas. On ne peut jamais savoir si, par un tour du sort, on va revoir quelqu'un ou pas. Je n'avais pas une chance légendaire, mais je n'étais pas malchanceuse donc il y avait 50% de chances que je le recroise et 50% de chances que je ne le vois plus jamais.

Au bout d'un certain temps, je sortis des toilettes et de la taverne. Bien décidée à retourner chez moi... Sauf que je n'étais plus dans mon ancienne ville. Qu'est-ce que c'était que cette merde ?
Well... Fin du rp pour moi aussi. '^' Chloé, j'te laisse clore le rp si ça te chante. Si non, dis-le moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Les nachos du Lutin [Libre][fini]

Revenir en haut Aller en bas

Les nachos du Lutin [Libre][fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» eau libre
» Voilà, c'est fini, TSVP
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline
» Lutin Graphik, faire-parts et cartes - Yuuki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wages of Sin :: Zone hors-jeu :: RP terminés-