Partagez|

[FINI]C'est la carte, c'est la carte ♪ [PV : Sonny S. Jefferson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: [FINI]C'est la carte, c'est la carte ♪ [PV : Sonny S. Jefferson] Lun 26 Oct - 19:27

[k11ss0u kïÎ$$o0 à Isabelle qui a trouvé un titre magnifiquement crédible qui va certainement très bien retranscrire l'ambiance très sérieuse de ce rp]

Plus il y réfléchissait et plus ça lui semblait absurde. Au fond de chacun de nous avait toujours errée la certitude que la vie possède une fin et un début parfaitement définit, tout en cultivant l'espoir que la mort ne serait qu'en réalité un prolongement de la vie. Elle n'aurait donc pas de finet serait donc infini, n'ayant donc en toute logique aucun commencement. C'est exactement ce genre de pensée que Nicolas s'efforçait de repousser. Les choses avaient un début et surtout une fin. Avant sa naissance, il n'avait jamais existé, rien. Du vide, du néant, peu importe. La mort devait être telle, puissante, emportant les existences, sans possibilité de deuxième chance.

Mais là, non, le fait même d'être conscient de sa présence ici indiquait qu'il y avait vie après la mort, l'existence d'un paradis, enfer ou une probable réincarnation. Le concept de mort et de vie ne serait donc que des inventions purement humaines ? "La vie", telle que nous l'appelons serait donc destiné à nous laissé souffrir pour l'éternité ? Méprisable.

Il savait parfaitement qu'il n'était plus du monde des vivants, il se rappelait de spasmes qu'il avait ressenti lors de ses derniers instants, des lamentations de son père, mais surtout, de cette dernière illumination. Quand, lorsque par son dernier souffle s'échappait son âme, il s'était dit : "Peut-être que c'est moi qui ai un problème et pas le monde." Il s'était en allé en ressentant une étrange quiétude, bien vite oublié, lorsqu'il se fut retrouvé dans cet endroit.

Il s'était réveillé dans un splendide jardin, des fleurs, senteurs, qu'il n'avait jamais connues de son vivant. Était-il au Paradis ? Enfer ? Purgatoire ? Autant de question qui restait pour l'instant en suspens, mais il s'était juré de réfléchir. Son unique but était de "disparaître", mais pour ça il fallait connaître les règles régissant ce monde, il était impératif de s'approprier le terrain. Il avait observé les alentours, remarquant deux petites lampes et un stylo dont il s'était prudemment emparé, se disant que ça aurait pu lui être utile.


C'est ainsi que notre blondin parti à l'aventure, cherchant une quelconque structure ou une personne pour l'éclairer. Tout en laissant le hasard le guider, il réfléchissait. Il se heurta à un arbre. Il frotta douloureusement sa tête et maudit la personne qui avait planté ce truc ici. L'adolescent du XXème siècle leva ses yeux pour appercevoirent des...aménagements sportifs ?! Qu-co-qu-pardon ?! MON DIEU NON ! LE SPORT LE POURSUIVAIT JUSQUE DANS LA MORT ? Il en eu des vertige, rien que de repenser à ses longues heures de souffrances à courir dans le froid sans aucun but "ENDURANCE" ils disaient... "C'est important le sport" qu'ils te gueulaient... oh non, il ne se rappelait que trop bien ces immondes profs de sport obèses qui n'en foutaient pas une...

Il reprit ses esprits, c'était une affaire sérieuse. Il était mort, personne n'allait l'obliger à faire de l’athlétisme. C'était certainement cette personne qui avait mis ces installations dans le but de le déconcentrer. Ca ne prenait pas. Il se dirigeait vers les premiers locaux qu'il vu. S'il y avait des locaux, c'est que quelqu'un avait demandé à ce qu'il soit là. Une organisation supérieure. Donc, l'endroit où l'on se trouve après la mort est bien dirigé par quelque chose. Ce quelque chose a su qu'il serait là, les a accueillit en créant ces structures et attends quelque chose d'eux. Il n'était pas là au hasard. Il gratta nerveusement son oreille déjà éraflée de partout, faisant se remuer le clou en son intérieur. La douleur le tenait éveillé, il devait continuer à gratter encore, encore, encore, encore.

Il arriva finalement à l'intérieur d'une salle de musculation occupée par une seule personne. Un autre blond, aux cheveux en pétards, aux tatouages grossiers, à la musculature développée. Ce genre de mec le démonterait en deux secondes s'il l'aurait voulu. "Tout vas bien, tu es déjà mort de toutes façons.". C'est confiant qu'il s'approcha de cet homme.


"-Salut. Est-ce que tu sais, pourquoi est-ce que des putains de locaux de sports se trouvent dans cet endroit ?"


... Bah, il n'avait jamais été bon pour les premiers approches.


Dernière édition par Nicolas. Dahlia le Mer 28 Oct - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: [FINI]C'est la carte, c'est la carte ♪ [PV : Sonny S. Jefferson] Mar 27 Oct - 5:51

Après avoir visité la taverne, Sonny observa sa carte. Il remarqua rapidement qu'elle était séparée en cinq. Il ne comprenait pas vraiment à quoi ça servait. Il regarda la légende et vit que c'était cinq groupes différents : Build, Strength, Imagine, Mystery et Riddle. Le blond restait perplexe et pour une fois, la curiosité le piqua, ce qui était très rare. Il se dirigea vers le quartier est, chez les Riddle et alla directement à la bibliothèque, grâce à cette carte, il était arrivé rapidement.

Il chercha, encore et encore avant de tomber sur le livre qui expliquait chaque groupe. Alors... Logiquement, lui, serait dans les Strength ? Il ne savait vraiment pas, puis il regarda en hauteur et remarqua un titre « Âme Sonny Saul Jefferson ». Hein ? Comment ça ? Il attrapa ce livre et l'ouvrit, trouvant chaque détail de sa vie, ses péchés et dans quel groupe il faisait partie. Comment cela se faisait qu'il que toute sa vie était déballée ici ? Tout le monde pouvait prendre et lire !

Maintenant qu'il savait que là où il se trouvait était une sorte de Purgatoire, que cet endroit était partagé par plusieurs groupes d'individus et que c'était à cause de leurs péchés capitaux qu'ils étaient ici, il se décida d'aller dans les résidences, il avait sûrement un petit chez lui. Une fois qu'il l'avait trouvé, il cacha précieusement le livre de son âme. Puis, il se dirigea vers le quartier sud, les Strength, son quartier.

Il se dirigea vers le centre de conditionnement physique et alla directement dans la salle de musculation. Ça faisait tellement longtemps qu'il n'avait fait travailler ses muscles ! Sans plus attendre, il retira sa veste et la mit sur un portemanteau avec sa carte dans la poche. Il n'y avait rien à craindre, apparemment, il était le seul à être ici. Il commença par un peu de cardiaux, puis ensuite, il fit ses jambes. Il sentait le bonheur de faire du sport en lui, cette chaleur dans son corps et la sueur qui dégoulinait de son front... Que du bonheur, je vous dis ! Puis il passa aux abdominaux et enfin aux bras.

Il commençait à peine à faire des tractions quand il vit du coin de l'oeil un blondinet entré dans la pièce. Vu sa corpulence, il ne devait être perdu. Il arrêta son entraînement le voyant s'approcher de lui. Il fit un petit rire à sa question. Il venait d'arriver et il était vraiment perdu, oui. Il passa une main dans ses cheveux blonds, laissant quelques gouttes de sueur tombées sur son visage avant de répondre sans même, par politesse, lui demander son prénom.

- Parce que tu es sur le territoire des Strength. Nous, on aime avoir une salle de sport vois-tu ? Il y a des gens qui aiment le sport, donc respecte leurs choix. Tu n'es pas obligé de rester ici si tu n'aimes pas le sport. Mais je pense que déjà, tu n'es pas dans le groupe où je suis.

Il lui fit un sourire moqueur avant de réfléchir aux autres groupes. Il ne pouvait pas être un Mystery vu comment il parlait. Un Build ? Non sinon il trouverait ses locaux magnifiques. Riddle ? Imagine ? Sûrement un imagine. Pourquoi ? Sa tête.

- Je pense que tu es dans les Imagine. Hm... Si je me souviens bien... Tu devrais aller dans le quartier ouest. 

Il eut un regard furtif vers sa veste où la carte dépassait un peu, mais il replaça rapidement son regard sur le blond, comme si de rien était, espérant que le bout de papier ne l'intéresse pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: [FINI]C'est la carte, c'est la carte ♪ [PV : Sonny S. Jefferson] Mar 27 Oct - 11:36

L'homme, qu'il situait dans la vingtaine, stoppa son activité et pris le temps de passer sa main dans ses cheveux d'or avant de lui répondre, le visage tout perlant de sueur :

"-Parce que tu es sur le territoire des Strength. Nous, on aime avoir une salle de sport vois-tu ? Il y a des gens qui aiment le sport, donc respecte leurs choix. Tu n'es pas obligé de rester ici si tu n'aimes pas le sport. Mais je pense que déjà, tu n'es pas dans le groupe où je suis."

Nicolas riait intérieurement, il n'y avait aucun intérêt à faire du sport, ils étaient morts et ce qu'ils croyaient actuellement être leur "corps" n'était sans doute pas en proie à l'obésité ou toutes ces sortes de maladies dont il n'avait jamais eu rien à foutre de son vivant. Pour le plaisir ? C'était une option, étrange certes... mais une option valable. Il analysa consciencieusement ce que l'autre venait de dire. "Strenght"... des groupes... Ils étaient donc classés en différents groupes selon les aptitudes physiques et caractériels dont ils étaient autrefois dotés.  Il ravala une grimace. Tout ceci était ridicule ! Le Strenght lui adressa un sourire arrogant avant de déclarer, comme si ça coulait de source :

"-Je pense que tu es dans les Imagine. Hm... Si je me souviens bien... Tu devrais aller dans le quartier ouest."

Evidemment qu'il n'était pas de son groupe. Fin comme il était, c'est à peine s'il aurait pu soulever la plus légère altère de cette pièce... Et... comment pouvait-il avoir l'assurance qu'il ne lui racontait pas de la merde ? Il porta sa main vers son collier pour chien, un tic nerveux, serrer et le deserrer l'apaisait. L'ados haussa les épaules en répondant simplement :

"-Tu es mort. Tu fais du sport par plaisir parce qu'autrement c'est inutile...si c'est ton tripe. Et, est ce que tu saurais quel est le lieu dans lequel on se trouve ?

Il ajouta d'un ton légèrement narquois, un sourcil levé :

-J'ai bien compris qu'on était dans une salle de sport et...probablement dans l'endroit des "Strenght. Mais je veux dire... on est au paradis ? En enfer ?"

Il aperçu le jeune homme jeter un coup d’œil à bout de papier dépassant de sa veste. Oh, ça essayait de lui cacher des choses ? Il ne pouvait pas lui faire confiance donc ? BIEN SUR il aurait dû s'en douter ! Même jusqu'ici les gens étaient pourris. Qu'est-ce que c'était ? Une information secrète ? Non, une carte ? Hein ? Hein ? Il lui avait indiqué une mauvaise direction. Il y avait quelque chose de dangereux dans les quartiers ouest. Peut-être ce type avait-il été engagé pour lui nuire... Ou bien, ou bien... n'était-il qu'un égoïste qui ne voulait pas partager son précieux petit bout de papier... Son histoire de groupe tenait cependant route, mais il devait rester prudent. Il fixa la carte avec un sourire discret aux bouts des lèvres. Il ne lui dit rien de ce qu'il pensait, la simple instance de son regard suffirait à lui faire comprendre.

Il enfonça ses mains dans ses poches et leva soudainement la tête vers le plafond, il ne prendrait certainement pas la peine de la baisser lorsque l'autre lui répondrait. Garder sa tête tourné vers le haut l'aidait à mieux réfléchir. Réfléchir à la manière dont il neutraliserait cette personne s'il elle s'attaquait à lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: [FINI]C'est la carte, c'est la carte ♪ [PV : Sonny S. Jefferson] Mar 27 Oct - 12:32

Il garda son sourire moqueur en écoutant le jeune homme devant lui. Son sourire s'était encore plus intensifié en remarquant le collier de chien et le fait qu'il le serrait et desserrait. Un tic ? Peut-être. Mais pour le côté pervers de Sonny, cela lui faisait penser à toute autre chose... Il évitait d'y penser plus que ça, sinon il serait obligé de blesser se pauvre garçon. Oui, il était mort, mais c'est un plaisir de faire du sport, il ne pouvait pas comprendre. Le léger ton narquois qu'il employa pour lui parler lui déplut fortement. Il n'était pas stupide et avait très bien comprit sa question !

Avant de lui répondre, il avait remarqué que le blond avait vu, qu'il avait vu la carte. Son sourire... C'était mauvais, très mauvais. Il essayait de garder le contrôle de soit même, essayant de ne pas faire sortir une de ses crises de colère pour lui trancher la gorge et lui donner une seconde mort. Il prit la parole après avoir attrapé sa serviette et s'épongea le visage et le corps tout en parlent.

-Oui, je suis mort. Mais on fait tous, des choses, par plaisir généralement et les plaisirs sont tous différents. Tu as ton point de vue, j'ai le mien.

On sentait dans sa voix une légère pointe d'énervement. Pourquoi ? Parce que son avis, il s'en contre fichait et le fait qu'il lui dit cela l'agaçait. Il reprit en déposant sa serviette sur un banc non loin.

-Ni au paradis ni en enfer. On est dans une sorte de Purgatoire. J'ai rencontré beaucoup de personnes déjà depuis mon arrivée et visité presque toute cette "ville".

Vu que le blond regardait le plafond et puisque Sonny avait été coupé dans sa séance de sport, ne voulant pas recommencer tout depuis le début, il décida de s'arrêter et alla prendre sa veste, la mit et mit sa main droite dans sa poches ou dépassait la carte, la faisant rentrer correctement dedans.

-Fais-moi confiance, ton quartier est à l'ouest d'ici. Si j'avais voulu te tuer, je l'aurai fait avec ça.

Il montra les articulations en griffe de fer, semblable à celle de wolverine, qu'il avait remis à sa main gauche. Comme il aurait aimé lui trancher la gorge avec... Ce garçon trop curieux... Ou alors... Lui crever les yeux ? Non, il ne voulait pas tuer quelqu'un des son arrivé quand même ! Il voulait commencer par une approche positive par un meurtre dans la salle de musculation.

Il se mit bien devant le jeune homme, le regardant droit dans les yeux, mais de haut aussi vu que Sonny était quand même plus grand que l'inconnu. Il eut son sourire moqueur avant de reprendre la parole.

-Fait quand même attention à toi. Il y a beaucoup de gens qui aiment jouer avec des femmes ou des hommes avec une apparence enfantine et pure comme la tienne.

Quoi ? Il ne devrait pas dire ça ? Mais enfin ! C'est un conseil qu'il lui donne. Rien de plus, pas de sous-entendu ! Quoi que...

_________________
Come in my arms, taste the most intense pleasures ♥️

https://www.youtube.com/watch?v=RF0HhrwIwp0
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: [FINI]C'est la carte, c'est la carte ♪ [PV : Sonny S. Jefferson] Mar 27 Oct - 14:12

Aaah, il savait. Il n'était certes, pas spécialement fort, mais dans une montée d'adrénaline il pourrait parfaitement s'emparer de cette haltère qui traînait à deux mètres à peine d'eux et l’abattre sur la tête de ce présumé trouble. Il avait déjà vu quelqu'un se servir d'un de ces trucs, on pouvait enlever les espèces de ronds noirs au bouts des haltères, il pourrait lui broyer les os des bras au pire des cas.

-Oui, je suis mort. Mais on fait tous, des choses, par plaisir généralement et les plaisirs sont tous différents. Tu as ton point de vue, j'ai le mien. s'agaça l'autre.

Pourquoi est-ce qu'il était irrité ? Simplement parce qu'il lui avait craché la vérité ? "Rends toi à l’évidence, c'est une activité inutile dont tu pourrais bien te passer". Il avait gardé cette pensée pour lui, jugeant tout à inintéressant de lui en faire part. Il avait l'air de quelqu'un de têtu et borné qui se serait énervé s'il avait insisté. Que les gens qui s'agitent pour rien étaient chiants ! Quoi que, facile et assez marrant à provoquer. Ne savant pas encore tout à fait s'il allait s'avéré utile ou non, il préféra essayer de ne pas trop mettre de l'huile sur le feu. Pourtant, il aurait prit un malin plaisir à le faire, il aimait titiller les gens, voir leur limite c'était plus fort que lui.

"-Ni au paradis ni en enfer. On est dans une sorte de Purgatoire. J'ai rencontré beaucoup de personnes déjà depuis mon arrivée et visité presque toute cette "ville"."

D'où tenait-il ses informations ? Le jeunot était cependant obligé de le croire, c'était le premier renseignement qu'on lui donnait sur ce lieu. Accepter cette idée était plus simple que de rester totalement ignorant. Donc, il était ici pour se faire juger. Jugé de quoi ? Cela avait-il un rapport avec ces deux meurtres et ses autres tentatives d’assassinats ? Que se passerait-il une fois qu'il serait jugé ? A moins qu'elle, cette organisation au dessus d'eux, ne les mette à l'épreuve ? Observer les pêchés auxquels ils étaient en proie, voir s'ils chavireraient du bons ou du mauvais côté. AH ! Mais quelle importance ? Cela ne le concernait pas.

"-Fais-moi confiance, ton quartier est à l'ouest d'ici. Si j'avais voulu te tuer, je l'aurai fait avec ça."

Trois lames de métal s'étaient mises en plein milieu de son champ de vision. Aiguisées, elles auraient très facilement pu transpercer son collier et parvenir jusqu'à sa gorge. Pourquoi est-ce qu'il disposait d'arme comme ça ? Il n'avait rien lui, rien que de minables haltère pour exploser sa tête. La tentative d’intimidation de l'homme et ses paroles l'amusère énormément. Il s'était habitué à ce genre de menace, il lui en fallait un peu plus pour l'effrayer... Pourquoi est-ce qu'il essayait de lui faire peur déjà ? Il essayait d'instaurer une dominance, voulant prouver qu'il était le plus fort et qu'il lui devait le respect...?
Oui, Nicolas était paranoïaque, mais lui, contrairement à certain, réagissait non pas avec crainte mais avec violence. A défaut d'avoir de longues griffes intimidantes, il avait cette rage que seule une poignée de change possède.

Il s'approcha au niveau de son visage et plongea ses yeux bleus moqueurs dans les siens. Aucun des deux n'avaient abandonné leur petite expression sarcastique. C'était bien comme ça, ça lui donnait plus d'informations sur le caractère de cet homme.


"-Fait quand même attention à toi. Il y a beaucoup de gens qui aiment jouer avec des femmes ou des hommes avec une apparence enfantine et pure comme la tienne."

Décidément...! Il s'esclaffa. Il l'avait vu tout à l'heure, mettre sa main dans sa poche, parce qu'il craignait qu'il ne lui vole le papier. Oui, il ne voulait clairement pas lui donner, mais il pouvait le dérober après tout. Qui croyait-il qu'il était ? Et maintenant, il prenait ses grands airs comme si de rien n'était. La vérité c'est que ce type le craignait lui, le pauvre petit mioche d'au moins dix centimètres plus petit ! Il se mit sur la pointe des pieds dans l'espoir de gagner quelque centimètre. Plus il était proche de lui, mieux c'était. Il sorti une de ses mains de sa poche, comme pour se préparer à intervenir si la situation dérapait.

"-Je suis mort aussi tu sais... comment tu ferais pour me tuer ?[/color=black] questionna-t-il innocemment Voilà, c'est ça, tu ne pourrais pas, à la limite tu pourrais me faire mal. Mais la douleur, je ne la crains pas."

"Je ne la crains plus" aurait-il du dire. Depuis qu'il avait commencé à s'amuser avec des clous, il s'était habitué à ces sensations autrefois si désagréables. Maintenant, plus qu'un supplice, c'en était devenu un moment de bien être. Chose que, visiblement, sa famille avait toujours eu du mal à comprendre.

"-...pure... C'est bien mal me connaître. Mais, l'ignorance des gens me fait toujours plaisir."

Il ne préférait pas en dévoiler plus sur cet aspect de sa personnalité.

Une menace déguisée... il était ignoble, et dans le faux. Il prenait déjà les précautions nécessaires, il se méfiait déjà d'un rien, si quelqu'un devait jouer, ça serait lui. Mais passer pour cette pauvre victime ne le déplaisait pas. C'était pratique même, il le pensait inoffensive, et il l'était, jusqu'à un certain moment, où il poignardait les traîtres dans le dos avant qu'ils ne s'en chargent eux même.

"-Ah, et à côté de moi, comme si ça m'était destiné, se trouvait un objet. J'ai eu le sentiment que je devais absolument le prendre. Est-ce qu'une chose pareil t'es arrivé ?"

Bien... la réaction de l'autre lui indiquerait directement s'il était sur la bonne piste.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: [FINI]C'est la carte, c'est la carte ♪ [PV : Sonny S. Jefferson] Mar 27 Oct - 15:57

Sonny ne voulait pas vraiment l'intimider, il voulait juste le mettre en confiance, un peu... Du moins, c'était jusqu'à ses dernières paroles. Ce n'était pas de l'intimidation, mais surtout un moyen de lui faire comprendre que même s'ils sont morts, certaines personnes, y comprit lui, n'hériteraient pas à la tuer une seconde fois ou profiter de lui. Il fut surpris que le blondinet essayait d'être au même niveau que lui en terme de taille, ça lui donne plus envie de pouffer de rire qu'autre chose.

Mais il perdit son sourire quand il le vit s'esclaffer, laissant place à un visage neutre. Ne laissant plus rien paraître au niveau de ses sentiments, alors qu'au fond de lui, il commençait à bouillonner de l'intérieur. Toute cette provocation ne faisait qu'amplifier le fait de lui attraper la tête et de lui enfoncer dans le mur jusqu'à le défigurer et voir le sang gicler. Serte, il le craignait un peu à cause de la carte, mais là, toute cette crainte était totalement partie en laissant place à la colère grandissante.

Il l'écoutait, sans dire un mot. Oui, morts... Mais il sait comment faire souffrir les gens sur le long terme, pas forcément physiquement, mais psychologiquement. Quand je vous disais que Sonny était fou, ce n'était pas une blague ! Surtout quand il ressent une haine envers quelqu'un et là, c'était quasiment le cas. Il parlait sûrement de douleur physique le petit blond, mais le grand blond lui, lui fera souffrir mentalement dans le pire des cas.
Quand il continuait de parler, il ne reprit pas un seul moment son sourire même s'il avait légèrement envie. Il savait bien que les apparences trompaient souvent les personnes. Ignorant ? Sonny ? Quel humour ! On lui a toujours appris à se méfier des têtes d'anges comme celui qui se trouvait devant lui.

Une fois qu'il eut fini, il voulait lui répondre, mais le blond repris en parlant de l'objet qu'il avait trouvé qu'il lui était destiné. Sur le coup, il fut surpris. Alors, la carte lui était destinée ? Il commençait de plus en plus à comprendre comment marchait cet endroit avec toutes les informations qu'il avait déjà récolté. Il prit enfin la parole pour répondre.

-Serte, tu es mort comme je suis mort, mais la souffrance mentale, tu connais ?

Son sourire narquois était enfin revenu. Comme il aimerait le briser mentalement... Il reprit directement en enchaînant les deux réponses. Il en avait marre de parler avec ce blond qui lui cassait les pieds.

-L'ignorance ? Oui, les gens sont ignorants, par chance, je ne fais pas partie de ce lot. Un objet ? Non. Ou alors si tout le monde doit recevoir un objet, je ne les pas encore reçu.

Qu'est-ce qu'il croyait ? Que Sonny allait lui dire ? Quelle blague ! Bien sûr que non. Il était généreux, mais tout dépendait de quoi. Cette carte, il devait la garder précieusement, il ne la montrera à personne ou seulement à ceux de confiance. Si quelqu'un de malsain venait à la volée, c'était fini. Quoi que, lui aussi voulait utiliser cette carte malsainement, mais pas tout le temps.

Il gardait son sourire et arrêta d'être aussi proche du blondinet. Il remit ses cheveux en place avant de reprendre la parole.

-Maintenant, excuse moi, je pars visiter le reste de la ville vu que tu m'as arrêté dans mon élan.

Il commençait à se diriger vers la sortie comme si de rien était, toujours la main dans la poche. Il avait réussi à un peu calmé sa colère, d'où le fait qu'il n'a pas enfoncé la tête du jeune dans une machine de musculation.

_________________
Come in my arms, taste the most intense pleasures ♥️

https://www.youtube.com/watch?v=RF0HhrwIwp0
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: [FINI]C'est la carte, c'est la carte ♪ [PV : Sonny S. Jefferson] Mer 28 Oct - 10:55

Il avait vu le sourire de son interlocuteur progressivement diminuer jusqu'à ne devenir qu'une simple expression neutre. Il le sentait, cette chose qui remuait au fond de cet autre homme, cette férocité qu'il tentait de réprimer. Il n'était pas le seul à connaître ce genre de sentiment, Nicolas aussi avait cette excès de folie qui refaisait parfois surface, et ce n'était toujours qu'après coup qu'il se rendait compte que ses actes étaient le fruit de pensées irréfléchis et irrationnelles. Enfin, tout ceci n'était en réalité que suppositions, il pouvait tout aussi bien s'agir d'un tout autre mal.  Mais, l'erreur est qu'un homme refusant de manière si soudaine de délivrer se qu'il ressent cache forcément quelque chose de mauvais, et lui, croyait avoir mis le doigts sur ce quelque chose.

Il retrouva finalement son sourire, comme si rien ne se fut passé :


"-Certes, tu es mort comme je suis mort, mais la souffrance mentale, tu connais ?"

La souffrance mentale ? La souffrance mentale n'est pas réelle. Elle s'efface au fil du temps, se transforme, disparaît sans laisser aucune cicatrice... elle est même parfois imaginaire. Des gens peuvent aisément vous manipuler, vous persuadez que vous avez des d'angoisses qui n'existes pas. Et la souffrance, si elle existe, est juste un problème lié au cerveau, le cerveau est quelque chose de physique, la souffrance est donc physique. Eh ! Nicolas n'était-il pas constamment persécuté ? Est-ce pour autant qu'il souffrait mentalement ? Non. Il était la preuve même que tout ceci était purement imaginaire.

Il préféra ne pas partager son savoir avec le jeune homme. Il pourrait utiliser ses précieuses informations contre lui.


"-L'ignorance ? Oui, les gens sont ignorants, par chance, je ne fais pas partie de ce lot. Un objet ? Non. Ou alors si tout le monde doit recevoir un objet, je ne les pas encore reçu."

Il baissa la tête et commença à méditer la dessus. C'était bien ce qu'il pensait. Effectivement, il était possible qu'il ne sache pas que l'objet lui était destiné, mais dans tout les cas, il l'avait, bien au chaud dans sa poche, n'attendant que d'être regardé, lu, touché. Et c'est comme par hasard, pile ce moment, que le défun jeune homme décida de s'enfuir tout en feignant ne pas savoir ce qu'il convoitait. "Ah, non, tu ne partiras pas en volant mon papier."

Discrètement, il enleva le poids de l'haltère qu'il avait aperçu, de sorte à n'avoir que la barre. "Je suis désolé, mais je ne sais pas ce que peut contenir ce papier. Ca pourrait être quelque chose de très utile, que tu veux me cacher. Quelque chose qui me permettrait de savoir si tu mens ou non." Il parlait à lui même, cherchant à apaiser sa conscience, justifier ses actes, se persuader qu'il était bel et bien dans le vrai. Il le devait bien après tout... Il remonta ses manches et se saisit à deux mains barre grise. C'était plus léger que ce qu'il aurait cru, mais assez lourd pour ce qu'il voulait faire.

Il se dirigea à pas feutré vers l'autre tout en continuant la discussion :

"-Dire que tu n'es pas ignorant est une erreur, j'espère que tu le sais. Ca veut dire que tu es ignorant de ta propre possibilité d'ignorance."

Il conclu en courant vers le blond et lui assénant un coup de barre dans les jambes. Le coup n'était pas aussi fort qu'il l'avait espéré et ce pour son plus grand malheur. Tant pis. Une fois le trouble fête à terre, il put finalement s'approcher et se saisir du papier avant de s'écarter vivement sans pour autant lâcher sa nouvelle arme. ENFIN, il voyait de quoi il s'agissait.

"-Oops, désolé, haha, alors comme ça tu ne mentais pas, c'était bien par ici que je devais aller"
Il parlait tout en se dirigeant calmement vers la porte de sortie. C'était une carte qui indiquait tout les endroits possibles et inimaginables de ce monde. Habitations, marchés, musées... Tout était séparé en plusieurs "quartiers". Nord pour les "Mystery", Est pour les "Riddle", Ouest pour les Imagine et Sud pour les Strengh. Il avait maintenant une brève idée de l'endroit où il se trouvait et de la direction qu'il était censé prendre. Mais, visiter l'intégralité du purgatoire lui semblait être une meilleure idée que de bêtement aller dans son "territoire". Il sorti son stylo et essaya de griffonner l'endroit où il se situait sur la carte. Sans succès.

"-Rah...pourquoi il a fallu que je ramasse cette merde qui ne marche même pas ?" bougonna-t-il pour lui même tout en s'arrêtant au seuil de la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: [FINI]C'est la carte, c'est la carte ♪ [PV : Sonny S. Jefferson] Mer 28 Oct - 12:36

Il commençait à partir, dos à cet inconnu. Quelle erreur de débutant ! Ne jamais se tenir dos à quelqu'un en qui on n'a pas confiance ! Il entendit le blond lui dire qu'il était ignorant, il en était blasé de l'entendre dire ça. Mais au moment où il sentit un objet lui donner un violent coup dans les jambes, une énorme haine monta lui. Cette colère... Cette colère... Il était trop tard maintenant. Au sol, il vit le jeune homme lui voler la carte qu'il avait dans sa poche.

Il était fou de rage, voilà qu'une crise de colère lui reprenait. Malgré la douleur qu'il ressentait encore dans ses jambes, il se releva, n'écoutant même plus ce que son ennemi lui disait. Une fois sur ses deux jambes, il arriva derrière lui et il attrapa le poignet qui tenait la barre de fer avant de lui faire une clé de bras, l'obligeant à lâcher cet objet qui était devenu une arme. Une fois cela fait, il le plaqua au sol, bloquant ses mouvements. Il eut un énorme sourire sadique et un regard de fou furieux.

-Je vais te tuer une seconde fois...

Il riait et il donna deux, trois coups-de-poing dans le ventre, puis lui en donna un dans le visage avant d'attraper la barre de fer et de l'assommer violemment.

Il attrapa la carte et la remit dans sa poche, lâcha la barre de fer et regarda la victime à ses pieds. Sa crise de colère était passée. Il fit son sourire moqueur avant de passer le seuil de la porte, laissant le blond seul.

-Dort bien, p'tit con. »

Il riait et partit de la salle de musculation pour se diriger vers son appartement, allant se reposer, cacher sa carte et heureux que cette journée se soit bien fini pour lui finalement.

_________________
Come in my arms, taste the most intense pleasures ♥️

https://www.youtube.com/watch?v=RF0HhrwIwp0
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: [FINI]C'est la carte, c'est la carte ♪ [PV : Sonny S. Jefferson]

Revenir en haut Aller en bas

[FINI]C'est la carte, c'est la carte ♪ [PV : Sonny S. Jefferson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Carte MAC Pro
» Renouvellement carte identification ULM
» Galerie pour la page d\'accueil d\'Heredis 11
» La nouvelle carte vitale arrive: preparer vos photos
» FAIRE PARTI CARTE MEMBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wages of Sin :: Zone hors-jeu :: RP terminés-