Partagez|

We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme] Mer 28 Oct - 12:36

Il avait été attiré par cet endroit. Sans doute à cause de l'étrange atmosphère qui semblait y régner, ou plus probablement parce que les lumières du musée avaient attirés son regard. Il ressentait un besoin de s'évader un instant, d'échapper à cette réalité grotesque et se laisser aller à la contemplation de toutes ces œuvres. Oublier ce qu'il l'avait toujours préoccupé. Son existence.

Ces œuvres étaient toutes plus jolies les unes que les autres. Il y avait vraiment des personnes qui avaient peint ça ? Sculpté ceci ? Jamais lui n'aurait réussit à faire une chose pareil... ah... comme à ce moment précis il aurait voulu couper les mains des hommes et des femmes qui avaient réalisés toutes ces choses... Il longeait les allées en regardant à peine ce qui se trouvait autours de lui et essayant de faire taire son éternel compagnon de voyage, sa jalousie maladive.

Partir d’ici pour ne plus avoir à envier ces personnes talentueuses ?  Ca ne servirait à rien, et il le savait. Où qu'il allait il était destiné à être jaloux. Parce que lui il n'avait rien, qu'il ne savait rien faire, il n'avait jamais su et il ne saurait jamais. Il avait toujours vécu en étant découragé de tout, avec cet affreux manque de confiance en soi qu'il faisait tout pour ignorer. Mais la réalité vous rattrape toujours.


Et puis il était con à se dire que sa peine partirait s'il mourrait ! Il était mort, est-ce que quelque chose avait changé ? Non. Quand il disparaîtrait définitivement quelque chose changerait ? Est-ce que cet endroit le laisserait mourir même ? N'allait-il pas se retrouver dans un autre endroit une fois qu'il se serait enfuit du Purgatoire ? Il allait être condamné à mener sa pitoyable existence sans intérêt pour l'éternité.

Il en avait marre de tout ce monde autours de lui. Il accéléra le pas, espérant trouver un endroit où il y aurait moins de gens. Les regards sur lui étaient devenu brûlant, il avait l'impression que sa chair était à vif, qu'il pouvait réellement l'entendre crépiter, que le petit bout métallique de son collier fondait sous cette chaleur insoutenable. Il trouva finalement un lieu avec deux ou trois personne tout au plus. Nicolas essaya de ne prêter attention à personne, se mis d'un coin de l'énorme pièce et jeta violemment son collier au sol. C'est à sa grande surprise qu'il remarqua que la sangle du collier n'était pas en train de fondre, elle était intacte. Il avait halluciné ...?

Et puis, pourquoi est-ce qu'il avait emporté ce truc jusque dans la mort ? Il l'avait gardé en mémoire de son chien. Oh cette brave bête à laquelle sa mère tenait temps, il l'avait noyé. Il s'en était voulu d'avoir eu à faire ça. Alors comme une excuse, il s'était mis à le porter. Mais à quoi bon ? Son chien crevé s'en fichait bien de savoir que son maître, lui même mort, portait ça ! Il s'adossa au mûr de la salle et se laissa tomber. Faire des "excuses à son chien", comme s'il lui aurait pardonné de toutes façons... Tout le monde le prenait pour un connard. Sa mère, le psy... son chien aussi peut-être.

Ils devaient tous être bien content qu'il soit mort hein. Personne n'avait pris la peine de le vacciner contre le tétanos, de l'emmener chez le médecin lors des premiers symptômes. Non, il l'avait regardé claquer sans comprendre, sans chercher à diminuer sa peine.

Il commença à se griffer le bras. S'il pouvait faire disparaître chaque petite parcelle de sa peau, de son corps. Il grifferait jusqu'à sang ! Jusqu'aux os ! Jusqu'à ce qu'il n'y ai plus rien ! Haha, il disait qu'il voulait mourir, mais il ne le désirait pas vraiment, il le faisait pas nécessité. S'il pouvait bien sûr qu'il se débarrasserait de cette atroce sensation qu'il l'obligeait à vouloir disparaître !

Mais voilà, on ne change pas.


Dernière édition par Nicolas. Dahlia le Sam 7 Nov - 8:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme] Mer 28 Oct - 17:26


Je me trouvais dans cette ville bien étrange depuis quelques heures à peine. Je n’avais aucun souvenir de mon arrivée ici, mais je me doutais que c’était l’endroit que Guillaume tenait tant à nous montrer. Alors que les puissantes drogues que nous avions prises nous faisaient encore subir ses effets, nous avions décidé nous séparer, puis je m’étais endormie. Lorsque je me suis réveillée, j’étais là, sans le moindre souvenir de ce qui s’était passé. Oui, c’était l’explication la plus plausible. Par la suite, j’étais partie à la recherche de mes compagnons de voyage, en vain.

Après avoir exploré de long en large le quartier où je me trouvais, cherchant le moindre point de repère pouvant m’expliquer où j’étais ou même me guider auprès de mes compères pour qui j’étais bien inquiète, j’abandonnai. Même si je m’ennuyais d’Alicia, ma meilleure amie, je compris que cette situation était l’occasion rêvée de me détacher d’une des quelques rares attaches qui me restaient avant d’être totalement libre. De toute façon, ils devaient être en sécurité, eux aussi. Tout comme moi. Je retournai donc vers cet endroit qui avait particulièrement accroché mon attention lors de ma visite : un musée. Comment un musée pouvait-il être si impressionnant alors qu’il se trouvait dans un si petit quartier?

J’entrai dans ce bâtiment qui avait piqué ma curiosité dès l’instant où j’avais posé les yeux dessus. Les pièces étaient violemment éclairées et sur les murs des allées, de magnifiques tableaux étaient accrochés. Je me surpris à envier un peu le talent de ces artistes, réalisant que mes œuvres n’auraient jamais leur place ici. Je soupirai, mais me remontai le moral immédiatement. Bah! Toi, ton art il est pas fait pour être affiché dans un musée, et alors? Le tien, il est fait pour parler, exprimer des choses. Je continuai ma route en gardant cette pensée en tête.

Le couloir que j’avais emprunté débouchait sur une pièce dans laquelle étaient exposés des sculptures et des peintures aux milles couleurs contrastant fortement avec les murs blancs. Je m’approchai d’une sculpture qui semblait venir directement de la Grèce antique. Un tel savoir-faire m’impressionna grandement, si bien que j’eus même envie de me mettre à cette forme d’art à laquelle je n’avais jamais touché. Je soupirai à nouveau, en me disant que peu importe combien d’années je me dévouais à l’art, jamais je ne pourrais m’afficher ici. À quoi bon délivrer un message à travers une œuvre si ce n’était pas pour l’exhiber au monde entier, après tout?

J’entendis remuer faiblement vers ma gauche. Me croyant seule depuis le début, je sursautai et bondis d’un pas vers l’arrière. J’aperçus un homme recroquevillé au sol qui s’acharnait sur son bras avec ses ongles. À la vue de ce garçon qui se mutilait, je me sentis aussitôt concernée. Que se passait-il pour qu’il en vienne à se blesser avec tant de fureur? Il devait être très malheureux…

Je remarquai qu’un collier pour chien reposait au sol non loin de lui. Je l’attrapai et allai m’asseoir au sol avec lui. Je déposai ma main sur son épaule avec douceur et lui tendit le collier.

—Est-ce que ceci t’appartiens?

Je lui souris, sans porter attention à son bras mutilé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme] Mer 28 Oct - 20:22

"-Est-ce que ceci t’appartiens ?"

Cette main posée sur son épaule et cette voix pourtant si douce le fit tressaillir. Il était loin de penser que quelqu'un irait le voir, si calmement, sans s'affoler, sans lui crier inutilement dessus comme on le fait d'habitude. Il regarda ce qu'elle tenait entre les mains, à savoir, le collier qu'il avait plutôt lancé par terre. L'élan de gentillesse de la jeune fille et l'idée qu'il eu pu jeter cet objet pourtant si cher à ses yeux lui firent monter les larmes aux yeux. Non, sangloter maintenant devant cette inconnue aurait été ridicule, il fit son possible pour retenir ses larmes et se contenta d'adresser un "Hm." accompagné d'un hochement de tête pour toutes réponses. Il avait très vite tourné la tête, mais de ce qu'il pu voir, c'était une jeune femme au sourire éclatant et aux yeux bleus, pareil à la couleur de ses cheveux.

Il avait réellement envie de croire qu'elle faisait tout ça par bonté, et non pas pour lui faire du mal. Mais il ne pouvait pas. Il se méfiait de tout et n'importe quoi, et ça le tuait. Il lui semblait qu'il n'avait pas le choix, qu'il était impossible de faire confiance à quelqu'un. Il continua à gratter son bras, plus timidement cette fois, presque honteux. Il sentit finalement le liquide écarlate couler le long de son bras. "Encore un peu.". Il allait continué, mais senti les yeux de la jeune femme peser lourd sur lui. Aussi, il tourna la tête, se retrouvant face à face au mur du coin. Il avait terriblement envie qu'elle parte, le laisse seul, lui et son envie de mort. Ces sentiments ne le concernait et ne la regardait pas. Il devait se sortir ou sombrer de cette situation tout seul.

Et puis qu'est-ce qu'elle ferait de toutes façons ? Elle lui jetterait sa pitié au visage sans même essayer de chercher une réelle solution. La plupart des humains sont égoïstes, ils ne cherchent qu'à sauver leur peau. Ou alors, ce n'était pas ça. Elle l'avait peut-être entendu et venait le prier gentiment de ramener ses affaires et se casser. Mais c'est ce qu'il allait faire si elle y tenait tellement !


"-Je dérange ? Si c'est le cas désolé, je m'en vais." murmura-t-il avec morosité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme] Mer 28 Oct - 21:24

Le jeune homme avait rapidement tourné la tête lorsqu’il m’avait remarquée. Sur son visage, j’avais pu lire de la tristesse pendant une fraction de seconde. J’eus l’envie de le serrer dans mes bras pour le réconforter, mais je ne bougeai pas, ne voulant pas lui imposer un tel contact s’il ne le désirait pas. Je soupirai. J’étais impuissante face à sa souffrance. Ne le connaissant même pas, je ne pouvais pas savoir ce qui l’aiderait à se sentir un peu mieux.

Le blond m’indiqua d’un petit grognement et hochement de tête que le collier lui appartenait effectivement, donc je le déposai près de lui. Il continua d’érafler son bras, mais il y mettait moins de férocité. Du sang s’écoula tout de même des blessures qu’il s’était infligées. J’ignorai ce fait et me concentrai sur lui. Je devais être délicate.

Il s’arrêta finalement de se blesser, mais je ne fus pas rassurée pour autant. Il ne semblait pas aller mieux. Et si je n’arrivais pas à lui remonter le moral? Que je le laissais dans un cet état et qu’il se morfondait encore ainsi pendant des heures? Je ne voulais pas avoir un tel cas sur la conscience. En sortant d’ici, je devais être sûre et certaine qu’il aille mieux.

Il finit par me demander s’il dérangeait. Je soupirai de découragement pour lui faire comprendre que sa question était totalement idiote et passai mon bras autour de ses épaules sans aucune gêne.

—Arrête donc de brailler! Un beau gars comme toi, ça devrait sourire.

La situation était absurde, tout de même. Le stéréotype de la lesbienne incarné qui disait à un homme qu’il est beau? L’image qui me vint à l’esprit me fit rire légèrement. Je n’avais aucun intérêt envers ce garçon, de toute manière.

Je le lâchai et engouffrai mes mains dans mes poches à la recherche de quelque chose pour essuyer le sang qui coulait de ses coupures. Mes doigts atteignirent mon paquet de cigarettes, quelques pièces de monnaies et mon briquet, mais rien qui puisse accomplir cette tâche.

—Dis-moi donc ce qui va pas? Je peux faire quelque chose pour toi, peut-être? J’aime pas ça voir des gens tristes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme] Jeu 29 Oct - 12:23

A sa question, elle n'avait répondu que par un petit soupir. Qu'est-ce qu'il y a ? Il avait dit quelque chose de déplaisant ? Sa question était-elle stupide au point de mériter une telle réponse ? Il était un confus, mais supposa que puisqu'elle n'avait rien dit, ça voulait dire qu'il avait le droit de rester. Il lui adressa un visage reconnaissant qui se transforma bien vite en une grimace déconcertée lorsqu'elle glissa son bras autours de ses épaules. Cette soudaine proximité l'affola. Elle essayait de le mettre en confiance ? Le rassurer ?  Pour de bonnes ou de mauvaises fins ? Il essaya vainement de se dégager et répliquer quelque chose mais celle-ci ne lui en laissa pas le temps :

"-Arrête donc de brailler! Un beau gars comme toi, ça devrait sourire."

Elle le lâcha enfin, et lui en profita pour essayer de se coller contre le mur comme il le pouvait, voulant établir une d'établir une zone de confort. Il n'aimait pas vraiment les contacts humains, et donc les gens tactile en général, cela le mettait extrêmement mal à l'aise. Mais ne connaissant pas encore tout à fait les intentions de la fille, il ne pouvait se permettre de l'envoyer balader ou lui faire une quelconque remarque. Même si elle semblait quelque peu...envahissante, il n'allait pas partir. Où est-ce qu'il irait ? Il trouverait un autre endroit du musée où se morfondre, broierait exactement les mêmes idées noirs, il y aurait peut-être même quelqu'un d'autre pour venir l'importuner. Il n'avait pas le courage de sortir du bâtiment et se réfugier autre part. Il sentait que ses jambes ne le porteraient pas.

Pourquoi est-ce qu'il devrait sourire ? La réelle question était surtout, pour qui ? Lui même ? Il ne s'aimait pas. Ça ne servait à rien et ça n'arrangerait pas sa situation.


"-Dis-moi donc ce qui va pas ? Je peux faire quelque chose pour toi, peut-être ? J’aime pas ça voir des gens tristes."

Il fit la moue. Elle ne pouvait rien faire, si ce n'était que trouver une formule magique pour le tuer. Une incantation qui ferait que tout le monde sur cette planète demeure compatissant et plein de bons sentiments. Un truc qui fasse qu'ils arrêtent de s'en prendre à lui... Il hésitait à lui faire par de ses tracas. Elle n'en avait certainement rien à foutre de ces petits problèmes existentiels. Il replia ses jambes vers lui et engouffra sa tête à l'intérieur, ne souhaitant pas avoir à affronter les œillades méprisantes qu'elle aurait lorsqu'il lui dirait la raison de sa déprime.

"-Ce qui va pas c'est que je suis là, alors que je devrais pas y être. Et oui, tu peux bien faire quelque chose. Garder pour toi la pitié que je t'inspire. S'il te plaît."

Il parlait dans sa barbe et ne savais pas vraiment si elle avait pu entendre ce qu'il disait. D'une certaine manière c'était bien. Elle n'entendrait pas, se découragerait de l'entendre parler si peu distinctement et partirait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme] Dim 1 Nov - 17:28


Je remarquai qu’il se tenait désormais tout contre le mur, cherchant à s’éloigner de moi. Son langage corporel me criait de ne plus le toucher à nouveau. Il n’était pas quelqu’un de très tactile visiblement, contrairement à moi. Je compris néanmoins qu’il était préférable de ne plus le toucher, si je voulais qu’il m’accorde sa confiance.

Il me fit part de ses tourments en mâchonnant ses mots, le visage dissimulé par ses bras. Je ne discernai que la moitié de son discours,  si bien que j’eus du mal à comprendre ce qu’il voulait exprimer. Je ne répondis pas immédiatement, tentant de déchiffrer ce qu’il avait dit.

Après ces longues secondes silencieuses, je décidai de répliquer en ne me fiant qu’à ce que j’avais compris.

—C’est pas de la pitié, c’est de la compassion, lui répondis-je calmement tout en cherchant son regard.

La première impression que me donnait ce jeune homme était qu’il cherchait désespérément l’attention de ceux possédant ne serait-ce qu’un peu de compatie. Se recroqueviller dans un endroit où n’importe qui pourrait le trouver et laisser ses émotions reprendre le dessus sans la moindre fierté, marmonner pour paraître plus misérable… Cependant, il m’en fallait davantage pour mépriser autrui. De plus, certaines expériences passées m’avaient appris qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences.

—Écoute… J’sais qu’on se connait pas, mais je pense être quelqu’un de confiance. Il y a quelque chose qui te remonterait le moral? Parler, juste rester en silence, un câlin? N’importe quoi. Tu m’as l’air de quelqu’un de plutôt seul. Je te propose de t’aider, c’est pas tout le monde qui serait prêt à faire ça. Tout ce qui m’importe, c’est que tu ailles mieux. Tu comprends?

J’espérais de tout cœur qu’il accepte. S’il ne désirait pas lui-même s’aider, alors je ne pouvais rien pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme] Sam 7 Nov - 8:39

Il y se passa quelques secondes avant qu'elle ne réponde. Elle s'obstinait à vouloir savoir ce qu'il pourrait l'aider. Il  ne fut pas étonné de sa réponse, très peu de personne aurait riposté qu'il s'agissait bel et bien de pitié, mais également très peu de personne connaissait la limite entre pitié et compassion. Et c'est vrai... elle était floue cette limite, mais la franchir... ça faisait une telle différence. Il soupira, soudain exaspéré par ses paroles certainement hypocrites. Le blondin releva doucement la tête, se tournant vers elle, lui offrant un regard plus que septique. Et quand il lui expliquerait,  n'allait-elle pas penser qu'il avait vraiment une vie de merde et qu'elle n'aimerait pas être à sa place ? Ou au contraire, ne se dirait-elle pas que c'était juste une crise d'adolescent anodine qui ne méritait pas plus d'attention que ça ? Lui aussi c'était posé la question parfois... Il n'avait nullement besoin qu'on lui rabâche des choses qu'il avait déjà envisagé.

Il ramassa son collier, posé tout prêt de lui et se concentra dessus. Bleu foncé, un peu abîmé, mordillé... Il ne voulait pas le mettre autours de son cou immédiatement, il attendrait qu'elle parte.


"-Écoute… J’sais qu’on se connait pas, mais je pense être quelqu’un de confiance. Il y a quelque chose qui te remonterait le moral? Parler, juste rester en silence, un câlin? N’importe quoi. Tu m’as l’air de quelqu’un de plutôt seul. Je te propose de t’aider, c’est pas tout le monde qui serait prêt à faire ça. Tout ce qui m’importe, c’est que tu ailles mieux. Tu comprends?"

"Tu penses être quelqu'un de confiance", mais lui n'avait aucune preuve que ce qu'elle disait était vrai ! Il pouvait aussi bien s'agir d'un tissus de mensonge, l'oeuvre d'une habile manipulatrice qui crachait ça tout naturellement. Tout un flot de questions grondaient dans sa tête, il pesait le pour et le contre. Oui, non, peut-être ? Qu'est-ce qu'il y perdrait ? Il allait sûrement crever une deuxième fois comme un rat, la gueule ouverte de toutes façons.

Il voulait parler, mais ne savait pas par où commencer et laissa un silence d'une ou deux minutes flotter. Qu'est-ce qu'il le faisait le plus souffrir à ce moment même ? Il y avait ce fourmillement d'émotions qui grouillaient en lui, et d'un autre côté, le vide complet. Il se tourna soudainement vers elle et planta ses yeux bleutés dans les siens :


"-C'est le collier de mon chien mort."

Il détourna le regard, se re-concentrant sur son objet fétiche qu'il souleva au dessus de sa tête étudiant chacun des détails de l'objet avant d'ajouter avec un rire embarrassé :

"-Tu crois que je devrais le jeter ? Ce genre de vieux truc n'a sa place nulle part, et surtout pas dans un musée. Et pourtant... l'art... c'est pas juste des choses jolis, c'est un moyen pour transmettre quelque chose, une émotion, un message... Cette merde, dit-il en agitant le collier avec un certain mépris, elle a une valeur sentimentale, à ce niveau c'est plus une oeuvre d'art que n'importe quoi ici. Les choses, dans cet endroit, manque affreusement d'émotion."

Il craignait qu'elle ne comprenne pas où il voulait en venir. Il avait besoin de parler, de n'importe quoi, ce qu'il lui passait par la tête, trouve un moyen d'oublier ce qu'il remuait dans sa tête depuis tout à l'heure. C'était esquiver le problème, il le savait.  Il n'attendait pas forcément une réponse, qu'elle le laisse juste dans son cheminement de pensée.Il tira la manche de son pull, de sorte à cacher ce qu'il venait de se faire. Il continuerait plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme] Jeu 12 Nov - 3:12


Il m’écouta et daigna même me regarder. Son regard peu convaincu m’indiquait qu’il doutait encore de ma sincérité, mais je n’en fus pas offusquée. Je comprenais qu’il pouvait être compliqué de se confier à quelqu’un qu’on vient tout juste de rencontrer et dont on ne connaît rien. Je lui souris tout de même, comme pour lui prouver à nouveau que je désirais simplement son bien. Puis, lorsqu’il ramassa son collier et l’observa avec attention, je me mis à fixer le sol en attendant la suite.

Après une longue minute, le jeune homme décrocha ses yeux de son objet fétiche et les planta dans les miens. Son regard soutenu me mit un peu mal à l’aise, mais je tentais de le cacher. Il m’expliqua que ce collier appartenait à son chien mort avant de le regarder à nouveau. En guise de réponse, je ne fis qu’hocher la tête. Enfin, il s’ouvrait à moi!

Avec un rire gêné, il me demanda également conseil sur ce qu’il devrait faire de ce collier, me parla de sa valeur sentimentale et critiqua même les œuvres qui nous entoura. Sa vision de l’art me fit sourire légèrement, me donnant envie de lui rétorquer que je l’aimais bien, déjà. Mais plutôt que de divaguer du sujet principal et de se centrer sur mon propre ressenti, j’avais préféré continuer de parler de lui. Après tout, pourquoi parler de moi alors que c’était lui qui devait parler et qui devait se vider le cœur? Il en avait plus besoin que moi.

—Il te fait du bien, ce collier? Ou le garder te torture? S’il ne fait que te blesser, tu devrais t’en débarrasser. Je sais que ça pourrait être compliqué, mais après, tu te sentiras tellement mieux! Sur le long terme, c’est peut-être la meilleure solution, ne crois-tu pas? Mais après, tu fais ce que tu veux hein. Je veux simplement t’aider et que tu te sentes mieux, même si je me doute bien que ce collier n’est pas la source de tous tes soucis, pas vrai? Et puis aussi... t'as raison pour les œuvres qui se trouvent ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme] Sam 14 Nov - 14:31


Il fut ravis d'entendre qu'elle aussi partageais son avis. Elle ne voyait pas dans les arts de simples objets décoratifs et farfelus, des choses inanimés faîtes pour être vu. C'était plus que tout ça, ce n'était pas fait pour être observer, mais ressentit. Il réprima un sourire, jugeant qu'il aurait tord de lui montrer que ses mots lui faisait plaisir, il pouvait encore s'agir d'une manipulation après tout. Elle pourtant, souriait sans retenu, confiante et cherchant à pousser la discussion toujours plus loin. Contrairement aux apparences, il n'était pas une personne peu bavarde. Il aurait pu passer des journées entière à discuter de tous les sujets, seulement ce qu'il lui manquait c'était un partenaire de divagation. Chaque jour, il nourrissait l'espoir que quelqu'un vienne à sa rencontrer, sans pour autant accepter la présence des autres. "Quel beau débile tu fais.". Il était contradictoire, tellement contradictoire.

L'Imagine tenta de se concentrer sur les paroles de cette inconnue. Il en ignorait le nom par ailleurs, devait-il lui demander ? Il accordait à l'échange des noms plus d'importance qu'on lui donnait habituellement. Son nom c'était tout ce qu'il le définissait, ce qu'il aurait toujours et qui demeurerait même lorsque son existence prendra fin, il voulait que chaque jour, on l'appelle un peu plus par ce nom pour lui rappeler qu'il était bien là, cependant, il pensait sincèrement que c'était quelque chose d'intime. Seule les personnes pour qui il comptait mériterait de le connaître. Après tout, à quoi bon donner un nom à une personne qu'il l'oubliera aussi tôt que vous disparaissez ?

Il bougonna intérieurement, il ne pouvait contourner ses questions. Plutôt que de bouder ou recommencer à broyer du noir, il se força à lui répondre :


"-Ouais, le garder c'est comme refuser de faire son deuil. Le garder à mes côtés ça le fait du bien d'une certaine manière. Euh, en fait..." il balbutia, cherchant ses mots avec précautions. Le chien à vrai dire, c'est moi qui l'est tué. Et... je... c'est normal que je garde le collier je veux dire."

Il se redressa vivement. S'exprimer aussi mal ! Il pouvait y'avoir une amalgame ! Non pas qu'il se préoccupait des avis extérieur, enfin si sûrement un peu. Il ne voulait pas passer pour un psychopathe où il ne savait quoi.

"-Enfin je veux pas dire que je le garde comme un trophée parce que je l'ai tué hein. Je veux dire, c'est comme un hommage. Rah ! tu vois tu ne devrais pas essayer de me parler, dès qu'il s'agit de moi je, les morts sortent pas. Tu perds ton temps."

Il fut honteux de ce qu'il venait de dire. Il était pitoyable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme] Jeu 3 Déc - 20:59


Je faisais de mon mieux pour offrir au jeune homme l’écoute attentive et sans jugement qu’il méritait. Cependant, il m’était très difficile de ne pas sourciller lorsqu’il me révéla qu’il avait tué son chien, cette pauvre bête qui n’avait probablement rien demandé pour subir un tel sort. Comme je ne le connaissais pas du tout et que je ne pouvais pas assumer qu’il était suffisamment mauvais pour tuer un animal de sang-froid, je m’empressai de trouver des théories qui l’excuseraient de cet acte que je trouvais injuste et immoral. Cela me rassura un peu, d’autant plus qu’il se corrigea en m’expliquant qu’il ne gardait pas le collier comme un trophée. Pour ne pas céder sous le poids des soupçons et les craintes que j’avais à son égard, je me rappelais sans cesse que je ne connaissais pas la situation et que je n’étais pas en position de penser quoi que ce soit de lui.

Lorsqu’il s’énerva contre lui-même d’être incapable de formuler ses idées en phrases cohérentes et abandonna l’idée de se confier, j’eus l’envie coupable de renoncer à son cas moi aussi. Je restai néanmoins assise près de lui, le regardant silencieusement. Mon empathie et ma compassion excessive l’emportaient sur ma volonté d’être libre et de faire ce dont j’avais réellement envie, j’étais clouée au sol. Peu importe à quel point je me méfiais de ce garçon, cette partie de moi qui désirait le bonheur de tous ne se taisait pas : je me devais de faire ce qui était en mon pouvoir pour lui faire retrouver le sourire ou même l’aider à se sentir mieux. Moi qui croyais avoir évolué durant notre voyage, je m’étais trompée. Je me laissais toujours mener par le bout du nez par mon propre instinct maternel qui me poussait à m’assurer que tous aillent bien, au détriment de mes envies. J’étais encore bien plus loin de la liberté que je le croyais. J'étais décevante...

—J’ai tout le temps dont tu auras besoin à t’offrir. Le temps, c’est pas ce qui me manque.

Je m’étonnais… J’arrivais à contenir toutes ces émotions au fond de mon ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme] Lun 21 Déc - 6:04

"-J’ai tout le temps dont tu auras besoin à t’offrir. Le temps, c’est pas ce qui me manque."

Il en doutait, fortement. Tout le monde manquait de temps, tout le monde en était avide, ce temps si précieux. Elle n'avait rien dit, mais il se doutait bien qu'elle ne croyait qu'à moitié à son histoire "d'hommage". Il n'était pas tout à fait sûr de savoir ce qu'elle pouvait penser, cependant il imaginait vaguement qu'elle se disait sans doute que c'était horrible. Alors, qu'est-ce qui la retenait ? La peur ? Une gentillesse excessive ? L’hypocrisie ? S'il avait décidé de lui révéler un peu de ce qu'il lui torturait l'esprit, il avait bien compris qu'il ne devait pas tout révéler d'un coup, elle était bloqué dans un mode de pensée absurde et cruel, à juger les autres sans comprendre. S'il voulait se confier, il fallait le faire progressivement. Quoi que, tout dire serait une bonne manière de l'inciter à partir. Oui, c'était une bonne idée. Il appréhendait sa réaction, est-ce qu'elle allait partir en lui gueulant qu'il était un espèce de connard pathétique peureux et incapable d'affronter la réalité ?

L'ados regarda droit devant lui, focalisant son attention dessus. Ridicule. Il se trouve pathétique et a horriblement envie de se confier et la seconde d'après il essaye de tout faire capoter. Peut-être que c'est de ça dont il devrait parler, et pas sa vie dans son entierté... ? Comment savoir ? Il n'empêche, qu'avoir cette inconnue à ses côtés l'avait calmé. Il était nettement moins recroquevillé, et le monde semblait moins hostile que tout à l'heure.



"-Excuse moi, j'essaye, vraiment, mais... enfin me confier à quelqu'un que je connais pas c'est... compliqué. Si j'essaye je dis, n'importe quoi. Oui, oui, oui, tu veux m'aider et moi j'en crève d'envie de parler à quelqu'un, mais, je suis méfiant, et... C'est difficile. Et puis je suis indéfinie je... Peut-être qu'au lieu de m'obstiner à vouloir te raconter à toi, pure inconnue qui passait simplement par là, on devrait plutôt... je sais pas, marcher dans le musée, ou... que toi tu parles de ta vie au lieu de moi, ou me dire qu'est-ce qui t'as amené ici.


Il se releva d'un coup. S'il avait été se réfugié dans ce coin de pièce parce qu'il voulait être tranquille, il trouvait maintenant ce lieu oppressant. Un plafond trop bas, des murs trop rapprochés, bref, ça ne lui plaisait plus. Il regarda la jeune femme dont il ne connaissait pas encore le nom et lui tandis la main, l'invitant à se lever :

"-Comment est-ce que tu t'appelles ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme]

Revenir en haut Aller en bas

We DO like dragons ! RAAAAWR ! [PV : Chloé Ducharme]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pocket Dragons
» 28 et 29 juin 2014 portes ouvertes à Mailly le Camp 5eme Régiment de Dragons
» La grossesse de Chloé
» Le vol des dragons
» Continental Cup, le Rouen Hockey Elite l'a fait ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wages of Sin :: Zone hors-jeu :: RP non terminés-