Partagez|

Promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas... [PV: Leo Aliester]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas... [PV: Leo Aliester] Mer 11 Nov - 11:46

Sonny ne savait pas quoi faire. Depuis quelques jours, sa vie était devenu lente et sans action. Il n'avait pas revu le p'tit con, n'avait pas retrouvé sa sœur ce qui fut une grande joie et n'avait pas revu son rival ou la femme voleuse. Vraiment, des journées ennuyantes... Les proies se cachaient sûrement... Il soupira intérieurement, marchant dans les rues, ne se fiant plus à la carte qu'il avait eut, se laissant se perdre dans ce côté nord du purgatoire...

Il réfléchissait, pensait, à ce qu'il avait fait de sa semaine. Il avait entamé une chasse aux minettes, sans grands sucés. Ne parlons pas des hommes alors... Il s'était énormément entraîné pour surpasser son rival. Il n'avait plus ressentit autant de courbatures depuis des années. Après, il ne faisait rien. Il se ''perdait'' dans le Purgatoire, oui ''perdait'' parce qu'il savait très bien où il allait. C'était un peu un inconvenant de savoir tout sur cet endroit. Pourquoi ? Parce qu'on ne peut pas visiter par soi-même et se perdre, donc prendre du temps avant de connaître par cœur le lieu. Lui, connaissait déjà tout, alors il s'ennuyait comme un rat mort.

Après avoir vagabondé pendant plusieurs heures dans le quartier nord, il se rappela qu'un endroit piquait sa curiosité : la forêt blanche. Il n'avait aucune information sur cet endroit. Le blond pensait que se devait être un bois où toutes les âmes un peu plus pures venaient. Il souriait à cette idée, ils pourraient s'amuser un peu alors... Il alla vers cet endroit.

Une fois arrivé, il fut pris, bizarrement, d'une envie soudaine de sauter sur tout ce qu'il bougeait. Il en fut lui-même très surprit, sachant que d'habitude, cette envie venait en voyant une belle femme ou un bel homme. De plus, personne n'était dans cette forêt. Alors, il s'était trompé sur comment était le lieu ? Allons bon, qu'est-ce que ça changeait maintenant ?

Il s'engouffra dans la forêt avec son envie de plus en plus grandissante en lui. Il avait de plus en plus chaud... Il finissait par s'arrêter et regarder autour de lui, ayant entendu un petit bruit ? Quelqu'un était ici, avec lui ? Sûrement.

-Qui est là ? Montre-toi !

Il s'adossa contre un arbre attendant la réponse de la personne, même de la voir. Son état s'aggravait de plus en plus et il savait, il savait que si cette personne sortait de la masse de verdure pour venir devant lui, il lui sauterait dessus. Cette forêt avait un effet tellement malsain sur le blond...

_________________
Come in my arms, taste the most intense pleasures ♥️

https://www.youtube.com/watch?v=RF0HhrwIwp0


Dernière édition par Sonny S. Jefferson le Mar 22 Déc - 4:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
avatar
Leo Aliester
Dompteuse de vaches
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 57
Date d'inscription : 29/10/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas... [PV: Leo Aliester] Lun 21 Déc - 17:56

Aujourd'hui, c'est le quartier Nord que Léo avait entreprit de visiter. Il connaissait déjà Le chaudron du lutin, et l'appréciait, notamment pour la bière qu'ils y servaient. Mais il avait vu au loin s'élancer de somptueux arbres blanc. Il avait alors eu envie d'explorer cette forêt aux apparences pures, et aujourd'hui était un jour parfait. Il faisait bon, il faisait clair... Il serait facile de se repérer avec de pareils conditions. C'est donc confiant qui s'élança dans cette majestueuse contrée de bois et de feuillages en tout genre.

Après quelques mètres passés à s'enfoncer au cœur de cette verdure luxuriante, un désir charnel s'insinua dans les pensées du brun. Curieux... Pourtant il n'y avait rien d'érotique dans cette forêt. Fort heureusement pour lui, Léo n'avait jamais été très porté sur le sexe. Il l'appréciait, et manquait rarement une occasion de se faire plaisir, mais là, sans raison apparente, il n'avait que l'idée malsaine de quelques ébats sauvages, sans les symptômes physiologiques. A vrai dire, c'est presque innocemment qu'il se mit à avancer en rêvassant à quelques beautés exotiques, quelques positions inédites... Oui en effet, dans ses pensées, rien de tout cela n'était innocent, mais qui aurait pu le deviner ? Les fantasmes sont personnels et personne n'aurait le droit de les juger de toute façon.

Perdu dans ses rêveries, il se heurta à une racine et manqua de trébucher. Cela faisait un moment qu'il c'était engouffré dans cet endroit. Mais la chute imminente l'avait rapidement ramener sur terre, loin de toutes illusions malsaines... Pour le moment du moins. Puis une voix raisonna dans la forêt en apparence déserte. Cette voix, il la connaissait et elle lui intimait de se montrer. "Oh non..." pensa le brun. Mais il n'avait pas d'autre choix que d'avancer à la vue de son interpelant.

-Quand on est poli on dit s'il te plait. Léo dévisagea le blond qu'il avait reconnu dès le premier mot. Dis-moi... Le prend pas mal mais c'est quoi ces vêtements...? On te croirait prêt à participer au spectacle du cirque...

Léo avait été cash. Sans le moindre tact, il avait dit au blond ce qui le tourmentait depuis leur rencontre : sa tenue. Il l'avait trouvé tellement étrange ! Tellement... Trop voyante ! Il n'avait pu s'empêcher de lui faire la remarque dès qu'il le reverrait, et c'était chose faite à présent.

-Bon... Tu m'excuseras quand-même de t'avoir effrayé j'espère.

Puis Léo poursuivit son chemin, face au blondinet. Il ne lui tournerait pas le dos, à ça non. Il avait eu une bonne démonstration au bar de la bassesse de l'excentrique, il ne tenait pas à en être lui-même victime. Mais il ne comptait pas rester en sa compagnie non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas... [PV: Leo Aliester] Mar 22 Déc - 5:01

Il sentait sa respiration s'accélérer en entendant les bruits de pas arriver vers lui. Pourquoi ? Pourquoi cette personne obéissait ? Non… Il essayait d'effacer ses idées dans sa tête, essayer de se calmer tout simplement. Mais son péché, il le connaissait… La luxure était l'un de ses plus grands péchés… Et cette forêt… Cette forêt lui faisait encore plus ressortir.

Quand il vit que c'était son rival, il eut un petit sourire. Et merde… Pensa-t-il, pourquoi lui ? Vous pouviez tout me faire alors pourquoi lui ?! Il se mordit la langue en l'écoutant. Il essayait de ne pas regarder ses formes en détails et surtout ne rien penser de sexuelle avec lui. C'était… Tellement dur… Et ce qu'il disait n'arrangeait rien. Un spectacle de cirque ? Il ne connaissait pas la mode des années 2110 !

-Je ne suis pas poli, c'est dommage. Pour mon style vestimentaire, vois-tu, c'est à la mode dans les années 2110. Sauf ma main en fer et mes tatouages, ça s'est ma touche personnelle. Toi… C'est plutôt démodé, je dirais, trop neutre. On croirait un ange alors quand fait, tu te retrouves aux Purgatoire avec nous tous, des âmes mauvaises qui doivent se repentir.

Il lui tira la langue comme à son habitude pour dire qu'il se moquait complètement de sa gueule. Ça l'amusait de dire ça, même si actuellement, il se disait juste que les vêtements du brun le moulaient bien. Il se mit à rire à sa dernière phrase. Il lui plaça ses griffes de fer sous la gorge, l'empêchant de poursuivre son chemin.

-Me faire peur, toi ? Oh non, ne t'inquiète pas pour ça.

Il se mit à lui tourner autour, gardant ses griffes de fer sous sa gorge. Il l'observait dans les moindres détails et une fois arrivé derrière lui, il lui chuchota à l'oreille.

-Cette forêt… À un effet étrange sur moi… Je ne pensais pas que ce serait toi qui viendrais. Je pensais à une belle femme, avec de belles formes et charmante. À la place, j'ai eu toi. C'est un peu contrariant.

Il se mit devant lui et reprit très calmement, sa langue toujours voyante. Il souriait et lui donna un coup dans le ventre pour l'emmener contre un arbre non loin. Il reprit très près de son oreille.

-J'aurais aimé qu'on se tape dessus plutôt que d'avoir des envies de te violer sur-le-champ.

Il se mit à rire en le regardant, il n'arrivait plus à retrouver la raison, c'était fini.

_________________
Come in my arms, taste the most intense pleasures ♥️

https://www.youtube.com/watch?v=RF0HhrwIwp0
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
avatar
Leo Aliester
Dompteuse de vaches
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 57
Date d'inscription : 29/10/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas... [PV: Leo Aliester] Ven 25 Déc - 9:52

Les années 2110 ? Le Purgatoire mélangeait vraiment toute les époques... C'était assez dérangeant. Comment purger son péché dans un endroit où tout est mélangé ? Apparemment, on entrait aisément et sans l'avoir demandé en ce lieu, mais pour en repartir, c'était loin d'être aussi facile. Cela dit, Léo se réjouissait d'être issu d'une si "ancienne" époque (selon Sonny). Car si pour son interlocuteur, les vêtement du brun paraissaient démodés et trop neutres, Léo, lui, préférait ça à l'accoutrement excentrique du blond. Il alla même jusqu'à qualifier le grand brun d'"ange" mais corrigea rapidement sa phrase, rappelant à ce dernier que si il se trouvait en ce lieu, c'était bien à cause d'un forfait commis de son vivant. Cependant, le brun apportait une nuance à cette affirmation : pour lui, tout les péchés ne se valent pas. Il y a une grande différence entre être punie pour sa gourmandise et être puni pour un acte de luxure avec sa mère ou sa sœur par exemple.

Faisant mine de n'avoir rien entendu, le brun était prêt à poursuivre son chemin, bien à l'écart du clown qui lui tenait la jambe mais ce dernier lui barra la route à l'aide d'une de ses lames aiguisées. Léo sentit un profond mal-être venir en lui. Son péché le voici : la colère. Et plus le blondinet persistait à le retenir, plus cela commençait à sérieusement irriter le brun. Si ce dernier continuait à chercher les ennuis, il allait les trouver. Puis tel un animal en rut, son interlocuteur se mit à tourner autour de lui, ses lames de métal frôlant le cou de son adversaire qui allait bientôt perdre patience. Léo tressaillit cependant à l'écoute de Sonny :

-Cette forêt… À un effet étrange sur moi… Je ne pensais pas que ce serait toi qui viendrais. Je pensais à une belle femme, avec de belles formes et charmante. À la place, j'ai eu toi. C'est un peu contrariant.

Il pensait quoi ?! Que Léo allait se laisser gentiment pénétrer ?! Non... on se calme... Léo tentait tant bien que mal de retenir cette rage qui tentait de se déchainer en lui. Il valait mieux pour le blond qu'il cesse tout de suite son petit jeu taquin. Si Léo y avait été doucement au bar en le mettant dehors sans trop user de force, cette fois il ne se retiendrait pas. Mais la colère du brun était toutefois atténuer par cet autre sentiment de désir. Et bien qu'il ne lui plaisait pas du tout de recevoir les avances de ce paon enfariné, cela provoquait chez lui une légère réaction que Léo réussissait à contrôler sans trop de mal tant elle était faible : la luxure n'avait jamais été son centre d'intérêt malgré ses nombreuses aventures.

ET BAM.  Léo se courba en deux soudainement suite au coup du blond qu'il n'avait pas vu venir. La douleur n'était pas insupportable, mais surprenante. En moins de deux secondes, le brun se retrouvait à présent collé à un arbre, à la merci de son interlocuteur... du moins en apparence. Ce geste avait été celui de trop. Et le chuchotement de ce clown  au creux de son oreille n'allait pas arranger la situation :

-J'aurais aimé qu'on se tape dessus plutôt que d'avoir des envies de te violer sur-le-champ.

A peine Sonny avait-t-il eu fini sa phrase que Léo lui asséna un puissant coup de poing au visage afin de faire voltiger son assaillant au sol. Il y avait facilement mit 90% de sa puissance. Plus de question de contrôle, ou de retenu, le brun se laissant totalement aller à son instinct le plus primitif qui le renvoyait à son caractère premier : un colérique envieux... et en conséquence de leur position dans cette forêt, il était aussi très tenté par un désir charnel. Il s'approcha de la silhouette au sol et le saisit par les cheveux.

-Tu veux jouer pas vrai ? Il lui assena un violent coup de pied dans le ventre. Ce genre de chose, les coups et tout, ça t'amuse, n'est-ce pas ? Tu vas voir, on va bien se marrer ensemble. Par contre, soit sûre que ce n'est pas moi qui vais me faire violer... Inquiète toi plutôt pour ton cas en revanche.

Léo eut un rire cynique. Le blond ne se doutait pas encore à quelle point il allait lui faire regretter ses actes...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas... [PV: Leo Aliester] Sam 26 Déc - 5:45

Il ne pouvait pas s'arrêter de rire, c'était vraiment trop. Mais vraiment, en y réfléchissant, aller-t-il vraiment violer le brun ? Hm… Ses envies voulaient, mais son cerveau lui disait de ne pas le faire. C'était son rival, pas son coup d'un soir. De plus, il s'avait, oh oui, il s'avait qu'il avait énervé son interlocuteur.

Il voulut faire demi-tour, mais il sentit son poing dans son visage. Il était si puissant qu'il l'avait fait voltiger en arrière, tombant dos au sol. Il grimaça légèrement, s'essuyant un peu de sang qui coulait de son nez. Il était tombé sur le dos, aie aie… Il allait surement avoir des douleurs en se réveillant le lendemain… Malgré toutes les heures qu'il avait passées en salle de sport, toute la sueur dépensée, il avait l'impression que leur écart de force était resté le même. Que le brun était toujours plus puissant que le blond et cela l’énerva. d'un coup. Il réfléchissait quelque seconde, peut-être qu'au Purgatoire, même si on s'entraîne jour et nuit pour se muscler, ça ne change rien… Alors… Jamais il n'arriverait à la cheville de son rival ? Non… Il y avait surement une autre solution de le battre.

Sonny fut sorti de ses pensées par une main qui lui attrapa les cheveux comme pour le faire le regarder. Rha, il détestait qu'on lui touche les cheveux ! Il y prenait déjà grand soin et sa grosse main venait faire n'importe quoi. Il l'écoutait, mais eut du mal à vraiment écouter, car, un coup de pied vint dans son ventre. Il cracha un peu de sang. Putain que ça faisait mal ! La dernière fois qu'il avait eut mal comme ça, c'était… Eh bien jamais. Il continuait de l'écouter tant bien de mal avec beaucoup de difficultés, étant un peu sonné.

Quand il eut fini sa phrase, il ne pue s'empêcher d'éclater de rire malgré le rire cynique du brun. C'était lui qui allait se faire violer ? La blague ! Il croyait vraiment qu'il allait se laisser faire comme un petit agneau ? Mais bien sûr ! Il lui envoya un coup de pied entre les jambes, étant allongé et près de lui, ce n'était pas difficile. Il se redressa et se mit sur ses deux jambes.

-Tu crois vraiment que tu vas me violer ? Mais bien sûr ! Tu peux toujours rêver, je ne me laisserais pas faire.

Mais, même s’il se disait cela, il le savait très bien que la possibilité d’être massacré était de 95% et celle de se faire violer 85%. Il essayait de réfléchir, le brun avait de la force, mais avait-il de la vitesse ? Il souriait. Peut-être pas.

Sonny se mit à courir, pas pour fuir, non, pour se cacher. Pourquoi ? Pour le prendre par surprise et le massacrer. Oui, il n’était pas si bête. Et puis s’il arrivait à le massacrer, il se ferait plaisir après. Il n’allait pas laisser ce corps seul…

- Attrape-moi, si tu veux vraiment !

Il ne courra pas bien longtemps puis qu’il trouva une branche à proximité. Il sauta, l’attrapa et essaya de grimper vite dessus, avant que le brun arrive…

_________________
Come in my arms, taste the most intense pleasures ♥️

https://www.youtube.com/watch?v=RF0HhrwIwp0
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
avatar
Leo Aliester
Dompteuse de vaches
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 57
Date d'inscription : 29/10/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas... [PV: Leo Aliester] Lun 28 Déc - 16:58

Léo avait officiellement perdu patience. Les menaces avec une lame sous le menton, il peut laisser passer. Les avances d'un taré dans les bois, il peut oublier après une bonne correction. Un coup entre les jambe ? Le blond allait vraiment morfler. Toutes les insultes passaient par la tête du brun. Ordure, sac à merde, bâtard... Mais aucune ne lui semblait suffisantes. Il se releva rapidement après quelques secondes de douleur et observa. Le blond avait filé... Mais pas en silence. Léo se tut, ralentissant jusque sa respiration pour suivre Sonny. C'était pas très difficile avec le bruissement des feuilles sous ses pied. Satisfait, le jeune homme ne se pressa même pas pour  atteindre celui qui était devenu sa proie. Et c'est dans une situation bien ridicule qu'il retrouva le jeune clown. Ce dernier tentait d'atteindre une branche d'arbre afin d'escalader, sans succès. Léo s'approcha pas à pas doucement jusqu'arriver exactement derrière l'empoté.

-... Un coup de main peut-être ? lâcha Léo exaspéré.

Il attendit juste que le blond face volte face avant d'écraser à nouveau son poing sur le visage du garçon, écrasant son nez ainsi que l'arrière de sa tête contre l'arbre. Il le saisit par le col histoire de bien le garder à l'œil cette fois et abattit son front dur contre le sien. Toutes ces bagarres passées au pub lui servait bien finalement, il se souvenait des vieux coup. Il balança le gringalet au sol, face contre terre histoire de ne pas se reprendre un mauvais coup.  Il aplatit son pied sur son dos et annonça gravement.

-Tu sais, je suis peut-être pas né en 2000 je sais pas quoi ... Mais au moins, moi, je sais quand je peux me permettre de jouer au plus malin et quand je ferais mieux de me taire et faire profile bas. Et dire que mon maître d'école m'apprenait que l'humanité avançait en évoluant... C'est plutôt une régression que des règles de bases comme celle-là se soient perdu, tu ne crois pas ? Ou bien est-ce que tu es tout simplement un vrai débile finit ? J'avoue que je m'interroge là...

Léo soupira. Décidément, le futur de son espèce devait vraiment être pitoyable à en croire l'exemple que ce clown fanfaron lui donnait. Les goût vestimentaire excentrique, il peut comprendre, il serait bien mal placé pour juger la mode. Mais un manque de jugeote et une idiotie aussi énorme ? C'était affligeant. Heureusement, il n'est jamais trop tard pour apprendre, surtout au purgatoire. Et Léo contait justement rentré  une nouvelle leçon dans la tête de Sonny... De gré ou de force. Il sourit narquoisement au blond. L'effet érotique néfaste de cette forêt faussement tranquille le reprit à nouveau. Il n'allait pas gâché son plaisir. Et puis si ça pouvait enseigné quelque chose à cet écervelé...

-Sache tout de même que ton cas n'est pas désespéré mon ami.
Il s'abaissa et saisit la ceinture de son ennemi soumis, veillant à bien le garder hors de porté afin de ne pas recevoir de coup. Je vais me faire un plaisir de t'apprendre ce qui arrive lorsqu'on s'amuse à crier au loup pour rien... Ou plutôt, quand on se prend pour un grand méchant loup quand on est rien de plus qu'un petit mouton.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonny S. Jefferson
Sunny Delight
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 77
Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : À observer mes prochaines victimes
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas... [PV: Leo Aliester] Lun 28 Déc - 18:29

Tenant fortement la branche avec ses deux mains, il essayait de remonter dessus. Mais le fait d'avoir couru et s'être ‘'battu'', l'avais fatigué… Il entendit des pas derrière lui et la voix du brun. Un coup de main ? Pas de lui en tout cas ! C'était de sa faute s'il n'arrivait plus à remonter sur la branche !

Il lâcha la branche pour être de nouveau pied au sol, se retourna pour regarder son interlocuteur quand il sentit, encore une fois, son poing sur son visage. Celui-ci alla directement se loger dans l'arbre. Il voulut riposter, mais il n'avait pas le temps de faire un seul geste. Son ennemi lui donna un coup de boule, il tomba au sol sur le ventre. Il sentait son nez couler, surement du sang qui en sortait et sa tête sonner.

Il ne bougeait pas, n'avait pas la force. Sa tête lui faisait tellement mal… Il prit quand même son courage à deux mains, se disant que la douleur était dans sa tête et simplement dedans ! Il voulut se relever quand il sentit un pied se mettre sur son dos, laissant son ventre retourner sur l'herbe. Il bouillonnait de rage tout en l'écoutant parlé. En fait, ce n'était pas son rival, non. C'était un chieur de première, l'énervement de Sonny à l'état pur. Il ouvrit la bouche et dit sur un ton moqueur, malgré le fait qu'il soit en position de faiblesse.

-Tu sais quoi ? Je t'emmerde, ça te va ? Sache que peut-être pour toi, je fais le malin, mais que ce n'est pas parce que là, je n'arrive pas à être plus fort que toi que par la suite, je ne me vengerais pas. Sache que je sais me venger quand tut t'y attendra le moins. Suis-je un débile finit ? Non. Tu peux t'interroger si l'envie te prend, vu que tu ne sais que faire ça.

Il le provoquait, mais il s'en contre fichait. Il savait déjà que tout cela allait mal finir pour lui. Il le savait depuis le début, depuis qu'il avait vu que c'était Léo qui était dans la forêt avec lui. Il entendit le soupire du brun. Pendant ce temps, Sonny se disait qu'il pourrait utiliser sa main de griffe pour lui faire retirer son pied qui lui écrasait le dos. Mais s'il le ratait, il n'aurait plus aucune chance. Il décida d'attendre que l'alarme danger de son cerveau se mette à marche avant de tenter quoi que ce soit.

Il l'écoutait de nouveau blablater des choses intéressantes, comme quoi son cas n'était pas si désespéré. On aurait dit un psychologue qui parlait à un fou sérieusement… Mais à vrai dire, le blond sentit un vent de panique quand il le sentit saisir sa ceinture. Il allait le tuer, le décapiter, lui faire de plaies et lui mettre du sel et du citron dedans, l'e faire hurler de douleur, l'entendre, voir cette même douleur sur son visage… Il refusait de se faire prendre, surtout par lui !

Avec son poing, il ne pouvait pas lui donner de coup, mais avec sa griffe, il pouvait lui toucher la main, il n'allait pas se laisser docilement faire. Un mouton, bien sûr, un mouton. Il allait lui montrer qui était le mouton. Il se débâtait, le faisant croire qu'il ne faisait que cela et qu'un geste rapide, ses griffes arrivèrent au niveau de la main du brun en le griffant, laissant de belles traces de griffures un peu profonde, mais vraiment pas grave, commençant à saigner. Sonny souriait, mais en même temps avait tellement mal. Il avait bougé son dos alors que le pied du brun était encore dessus, ce qui lui donna une douleur. Mais il ne montra rien, tirant la langue à son ennemi de façon narquoise, comme à son habitude.

-Va te faire foutre, fils de chien !

Il s'en foutait de tout à présent, il ne se débattait plus, il en profitait pour se reposer, analyser chaque mouvement de son rival pour profiter d'une ouverture pour le frapper et prendre le dessus.

_________________
Come in my arms, taste the most intense pleasures ♥️

https://www.youtube.com/watch?v=RF0HhrwIwp0
Revenir en haut Aller en bas
http://ushisekken.deviantart.com/
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas... [PV: Leo Aliester]

Revenir en haut Aller en bas

Promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas... [PV: Leo Aliester]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Promenons nous dans les bois, pendant que la fée n’y est pas (Septembre 004)
» Promenons-nous dans les bois
» (red) promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas.
» "Walden ou la vie dans les bois", Thoreau
» Hasardons-nous dans les bois.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wages of Sin :: Le Purgatoire :: Quartier Nord :: La forêt blanche-