Partagez|

Don't come near me, I might bite you ~ Riley O'Connor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Don't come near me, I might bite you ~ Riley O'Connor Sam 26 Sep - 21:06

Riley O'Connor
ft. Erza Scarlet ~ Fairy Tail

Nom(s) :: O'Connor
Prénom(s) :: Riley
Surnom(s) :: Aucun pour le moment
Âge :: 22 ans
Sexe :: Épil/SBAFF/... Féminin. >_>
Orientation sexuelle :: Hétéro
Nationalité :: Américaine
Groupe désiré :: Riddle

Situation congujugale :: Célibataire
Situation familiale :: Vit seule, loin de sa famille avec qui elle n'a plus vraiment de contact

Date de naissance :: 25 avril 1976
Date du décès :: Mardi le 20 avril 1999
Cause de la mort :: Fusillade
Péché principal :: Gourmandise
Péché secondaire :: Luxure (OH YEAH, BABE !)
Ancienne profession :: Prof de maths dans une école secondaire

(Vous pouvez distribuer 150 points)
Force :: 61/100
Vitesse :: 68/100
Endurance :: 21/100

Avis sur la situation :: Oh well... Y'a de la bouffe, ici. Ça devrait pas être si mal.
Who I am

Riley n'est pas une personne facile à approcher. Elle a un mauvais caractère envers les gens qui ne lui plaisent pas... Ou envers les gens en général. Parmi les exceptions le moment où elle part à la chasse pour satisfaire ses désirs lubriques. En effet, elle peut être assez amicale avec les hommes qui l'intéressent. Pas le choix, si elle veut avoir du plaisir. Cette jeune femme est un peu égoïste et ne pense vraiment qu'à ses besoins les plus primaires : manger et se reproduire (sans la partie « avoir un enfant » bien sûr ). Il peut tout de même lui arriver de porter attention aux autres. Certes, il n'est pas rare que ce soit pour rire d'eux, mais il lui arrive aussi de ne pas penser qu'à elle.

Au fond, Riley peut être très gentille quand elle veut. Elle ne le montre pas, car cela ferait ressortir son côté affectif. Il faut croire que vivre aussi longtemps loin de sa famille a laissé quelques marques. C'est pourquoi elle peut se montrer très affectueuse envers certaines personnes. Elle pourrait faire preuve de beaucoup de courage pour protéger quelqu'un qu'elle aime bien même si son geste défie la logique. Et dieu sait que Riley possède un esprit extrêmement logique. Cette jeune femme agit rarement sous l'impulsion et les fois où elle le fait, il peut lui arriver de le regretter si son geste était inutile. Cependant, il faut comprendre que si l'impulsion en question lui permettait de sauver une vie, Riley ne le regretterait jamais et ce même si le geste lui coûtait sa propre vie.

What you see

Taille :: 1m65
Poids :: 59.7 Kg
Corpulence :: Mince, grosse poitrine, musclée (mais pas niveau bodybuilder, hein...)
Teint de la peau :: Pâle

Couleur des yeux :: Brun avec un peu de doré
Taille des yeux :: Moyen

Couleur des cheveux :: Roux/Rouge
Coupe de cheveux :: Cheveux long avec une frange


Expression faciale :: Air séducteur
Visage :: Oval
Sourcils :: Moyens.

Particularités :: Tatouage
Style de vêtement :: Sexy
Tatouages :: Sur le bras

Épaules :: Petites/moyennes, mais solides
Mains :: Grands doigts minces. Mains proportionnelles à sa taille
Jambes :: Grandes jambes
Démarche :: Rapide et sûre.

Sa voix :: Sensuelle

Première impression quand on la voit :: "Huge bitch"


My last day

Mardi 20 avril 1999 - 6h30

Le soleil était à peine levé quand j'ouvris les yeux, prête à commencer ma journée. Je sortis de mon lit et, glissant un regard à l'homme que j'avais ramené la veille, j'enfilai mes vêtements rapidement. L'homme, un grand brun cette fois-ci, était profondément endormi. Je soupirai, visiblement irritée. Non seulement il ne m'avait pas satisfaite hier, mais en plus il s'imaginait que j'allais le laisser dormir bien tranquillement et que j'allais partir à mon travail en le laissant là. Oh que non ! S'il croyait que j'allais le nourrir, il pouvait bien aller au diable ! Je tirai les couvertures et lui donnai un coup de pied pour le faire tomber du lit. Il se réveilla et me jeta un regard meurtrier. Hooon ! Pauvre chaton ! On n'aime pas son réveil ? Fallait y penser à deux fois avant de s'endormir sans avoir fini le travail. Je soutins son regard et lui lançai sèchement :

« Dehors. Tout de suite. »

L'homme se mit en colère. Il commença à m'injurier et partit en claquant la porte. J'allai à la cuisine pour me trouver à manger. La routine, quoi !

Mardi 20 avril 1999 - 7h56

Assise à mon bureau, je regardai les élèves entrer dans la classe avec la même tête que s'ils se dirigeaient vers la chaise électrique. Seigneur, c'était juste un cours de math du secondaire, je ne voyais pas pourquoi ils rechignaient autant à venir à mes cours ce n'est pas comme si je leur enseignait les séries avec lesquelles les calculatrices peuvent nous calculer des équations. Et puis bon ! Moi non plus, je ne souhaitais pas réellement être coincée ici à enseigner. J'avais beau être une prodige et avoir obtenu une maîtrise de maths à seulement 22 ans, je devais tout de même commencer à enseigner dans les écoles primaires ou secondaires... En gros, j'étais pas mal au bas de l'échelle. Quelle joie.

Le cerveau un peu déconnecté de la réalité, mes yeux se posèrent sur l'un de mes élèves. Aaah, s'il croyait qu'il allait me berner ! De la nourriture dans le coffre à crayons, c'était presque mignon. C'était le genre de trucs que je faisais à 13 ans. Je me levai au moment où la cloche de 8h00 sonnait et me dirigeai vers le garçon. Il savait très bien que j'avais vu sa bouffe. Lorsque je lui récitai la règle concernant la nourriture en classe, il protesta :

« Mais Madame ! J'ai pas déjeuné aujourd'hui !
- La prochaine fois, tu mangeras avant de venir en classe, répondis-je d'un ton sévère. »

Il ne poussa pas sa tentative plus loin. Il savait que c'était peine perdue. Un sourire sur le visage, je m'emparai de sa nourriture et retournai à mon bureau. Je pris une pile de documents sur la trigonométrie et la donnai à une élève pour qu'elle les distribue à la classe. Pendant ce temps, les fesses bien posées sur mon bureau, je mangeai la bouffe que je venais de confisquer à mon élève. J'ignorai les regards choqués de la classe et commençai mon cours tranquillement, comme si tout était normal.

Mardi 20 avril 1999 - 10h45

La cloche du midi sonna enfin. Il était temps puisque mon ventre grondait depuis quelques minutes déjà. Je pris mes affaires et allai à la cafétéria sans tarder, ne pensant qu'à mon repas qui promettait d'être délicieux. Au contraire de la plupart des professeurs, je ne mangeais pas dans la salle du personnel. Tout le monde était ennuyant là-bas. Je m'arrangeais toujours pour faire la surveillance du midi. Ça me donnait un bon prétexte pour rester ici et de juger les gens.

Mardi 20 avril 1999 - 11h19

Deux garçons s'approchaient de l'école d'un pas pressé. Ils avaient tous les deux des fusils chargés, un regard fou et une ferme intention de tuer le plus de gens possible. Ils remarquèrent un couple qui mangeait dehors, tout près de l'établissement. Les amoureux eurent à peine le temps de relever la tête qu'ils se faisaient déjà fusiller par les deux garçons qui ne résistèrent pas à l'appel du sang. La fille mourut immédiatement et les deux tireurs continuèrent leur chemin, bien conscients que la police arriverait d'un instant à l'autre... Il ne leur restait pas beaucoup de temps, mais ils étaient résolus à faire le plus de morts possible.

Mardi 20 avril 1999 - 11h24

La cafétéria était bruyante. Comme d'habitude. Tout me semblait ordinaire. Cependant, un élève entra en trombe dans la salle... Suivi de deux... Trois... Six autres élèves ! Ce n'était clairement pas normal. Ils criaient tous quelque chose que je ne pus entendre avec tout le bruit. Et leur visage... Ils semblaient terrifiés ! Je sortis de la cafétéria, intriguée par ce qui se passait à l'extérieur. Ce n'est qu'en sortant, quand le bruit des élèves qui parlaient fut atténué par les portes de la salle, que j'entendis des détonations. Une foule d'élèves se rua vers la caf'. Je voulus en faire de même, réalisant lentement ce qui se passait, mais les tireurs étaient déjà arrivés. Il ne restait que moi et quelques élèves dans le couloir. Un coup de feu retentit, m'assourdissant pendant une fraction de seconde, et je sentis une vive douleur dans ma jambe. Mon genou avait été touché et je saignais abondamment.

Plusieurs autres coups résonnèrent et le garçon à côté de moi se fit toucher au bras. Nous n'étions plus que quatre dans ce couloir. Les deux meurtriers, moi et le garçon qui s'avéra être le même à qui j'avais confisqué sa nourriture ce matin-là. Moi, je ne pouvais plus courir. Je le savais. Alors je fis la seule chose qui me paraissait logique à ce moment ; je me mis devant lui et le poussai vers la porte de la cafétéria en lui disant de courir. Je reçus deux autres balles dans le dos et m'effondrai au sol. Je ne savais pas ce qui avait été touché. « Probablement les poumons », me dis-je dans un élan de lucidité. Les tireurs passèrent à côté de moi, ne se donnant même pas la peine de m'achever, car je n'avais plus vraiment de chances de m'en sortir. La douleur était insupportable. Évidemment, ils préféraient me laisser agoniser, mais j'aurais vraiment souhaiter qu'ils m'achèvent.

Mardi 20 avril 1999 - 11h35

Les coups de feu avaient cessé dans la cafétéria. Ils semblaient être à la bibliothèque située au deuxième étage. J'entendais des cris et des détonations. Parfois, les tireurs descendaient au premier étage et criaient quelques mots que je n'arrivais plus vraiment à comprendre. D'autres fois, ils s'esclaffaient d'un rire sadique. Fou. De violents frissons parcouraient mon corps trop faible pour pouvoir ramper jusqu'en lieu sûr, ni même bouger. J'étais à ma limite. J'avais perdu bien trop de sang pour être en mesure de rester consciente plus de quelques minutes encore. Pourtant, je m'acharnais à garder les yeux ouverts. C'était probablement mon esprit logique qui me disait que dès que je fermerai les yeux, je ne pourrai plus jamais les rouvrir. J'étais seule avec mes pensées et je tentais désespérément de chasser mes souvenir. Ne pas me laisser aller.
Mais c'en était déjà fini de moi.

Mardi 20 avril 1999 - 12h08

Les deux dernières détonations se firent entendre dans la bibliothèque qui tomba dans le silence peu après. Les deux tireurs étaient là, allongés au sol. Morts. Un garçon sortit de sa cachette, tremblant. Il avait vu une dizaine de personnes se faire tuer et les deux tireurs se suicider. Le jeune homme descendit péniblement au premier étage, à peine capable de marcher tant ses jambes étaient faibles... Mais il devait savoir... Il sortit de la cafétéria et vit un corps baignant dans une flaque de sang. Impossible de ne pas reconnaître cette tête rousse. Les sirènes de police résonnaient depuis déjà quelques minutes, mais les officiers n'osaient pas entrer. Tout était immobile. L'élève tomba à genoux devant celle qui l'avait protégé et, d'un geste hésitant, peu sûr de lui, il ferma les yeux de Riley qui s'était battue jusqu'au bout pour les garder ouverts. Puis, il resta là, la tête enfoncée dans les genoux, en attendant que les secours arrivent.

Me, myself and I

Ton prénom :: Audrey, pour ceux que ça intéresse.
Ton âge :: Majeure et vaccinée '^' (18 ans)
Ton puf:: DragonScale / Moman Dragon

Comment as-tu découvert le forum? :: Je suis la créatrice toute puissante. u_u ( Avec Azzuen )
Tes premières impressions / choses à améliorer :: RAAAAWR
Code du règlement :: Je l'ai mangé... '_'

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Don't come near me, I might bite you ~ Riley O'Connor Sam 3 Oct - 23:09

Ma fiche est finie, les chatons. <3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cerys A. Tamsin
Cerbère, la non-déesse du rap
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 150
Date d'inscription : 29/09/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Don't come near me, I might bite you ~ Riley O'Connor Dim 4 Oct - 10:06

DAMN SON, LA FIN OAO

GG

WOW

:doge:

_________________

Cerys's Theme

Hear my Cry

#872E2E

Chibi Cerys ! :
 

RPlayers be like :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Riley O'Connor
Ma dracène
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 234
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Localisation : Quelque part... En train de manger...
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Don't come near me, I might bite you ~ Riley O'Connor Dim 4 Oct - 21:56

Fiche administrative

Félicitation, vous avez terminé votre fiche de présentation !
Nous vous invitons à lire les annexes pour vous renseigner sur l'architecture ainsi que le dernier jugement. Si vous êtes intéressé à faire votre fiche de lien, vous pouvez cliquer ici ou si vous avez un lieu/un appartement à proposer, vous pouvez cliquer ici.

Maintenant, passons aux choses sérieuses. Lors de votre premier RP, à votre arrivée au purgatoire, les dieux vous donneront un objet que vous pourrez garder ou non.

Voici votre objet : Une clé rouillée.

Faites-en bon usage.
Bon rp !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Don't come near me, I might bite you ~ Riley O'Connor

Revenir en haut Aller en bas

Don't come near me, I might bite you ~ Riley O'Connor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bite of an apple...
» Koh Lanta : Taïg Kriss a un "moule bite "!
» Craquage Venomous Villains M.A.C
» Gifs amusants
» ral DIVA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wages of Sin :: Introduction :: Votre personnage :: Présentations :: Présentations validées-