Partagez|

Sugar Mountain (avec Cerys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Enrico Cortez
SONO CHI NO SADAME ! COCO !
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 2
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 22
Localisation : Dans le coeur de tous
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Sugar Mountain (avec Cerys) Mar 24 Mai - 22:38

La première chose que Rico a ressenti, c’était l’odeur. Une odeur de nature, de plantes bien entretenue, de terre mouillée - une odeur de fleurs. Quand un coup de vent chaud comme l’été, mais humide comme le printemps, laissa passer le parfum des roses près de lui, Enrico ouvrit les yeux, l’odeur trop puissante pour l’ignorer.

Il leva sa main pour protéger son regard des quelques rayons de soleils qui glissaient entre les branches d’arbres (quelques Cèdres de Liban), dont l’ombre venait rafraîchir les plantes et causer une petite brume sous ses branches. Le son fut le prochain sens à apparaître dans a conscience de Coco - celui d’une multitudes de rossignols qui sifflaient ensemble, passant de branches en branches.

Il se força à se lever, la main sur le visage, un mal de tête comme lors d’un lendemain de veille bien arrosée. Que s’était-il passé? Enrico se souvenait de quelques coup de feux, et… Ah, oui, le trésor. Les trois hommes. Les feux d’artifices.

Les coups de feu.

Une sensation de nervosité soudaine vint se poser dans le bas de son estomac, comme un lourd poids s’accroche d’un côté d’une balance. Enrico Cortez était supposé être mort, à la veille du jour de l’an du nouveau centenaire, au sud de Corpus Christi. N’avait-il pas prit au moins trois balles? Rico se souvenait d’une douleur au torse - son pull over était intact - au cou - il pouvait respirer sans problème - et au front - il était vivant, et c’était une assez bonne preuve pour ne pas avoir à chercher plus loin. Mais l’homme pouvait se rappeler de ces trois pointes de douleurs comme si elles lui étaient arrivées.

Il déposa sa main sur son cou, et fut surpris de ressentir les marques d’une vieille cicatrice laissée par un coup de feu. Tentant sa chance, il enleva sa casquette de jockey et glissa sa main sous les mèches blondes - et trouva un impact similaire, très présent, mais à la texture ancienne et soignée. Il ne fallait pas être un physicien pour deviner qu’une troisième marque serait présente sous son chandail, sur sa poitrine.

Et il ne reconnaissait pas les environs. Trop… Anglais, ou victoriens. Ou sudiste, dans ces plantations simili londoniennes. Que Rico détestaient, plus pour leurs habitants racistes et sans scrupules que pour leur apparence très respectable.

Mais là n’était pas la question.

Il n’y avait aucun doute dans la tête de Rico - les balles avaient été fatales. Peut-être que les deux premières auraient pu être soignées, mais il était impossible que celle qui aie transpercé son crane n’aie pas tué le cavalier. Par conséquent, Enrico conclut qu’il était mort.

Son opinion de vie après la mort - une cessation de toute forme de conscience et de sensations - ne coïncidait pas avec un éveil dans un jardin bien aménagé, sinon très élitiste.

Rico soupira, et regarda les environs. Il était effectivement dans une petite haie de roses, les pointes coupées et les fleurs en pleine ouverture. Il enjamba la petite barrière qui séparait la haie et le chemin de pierres, et secoua ses pantalons, essayant d’enlever la terre fraîche qui collait à ses fesses. Il avait encore, sa ceinture de balles et son holster autour des hanches, et son sac en bandoulière autour du torse - ainsi que son revolver dans la main, qu’il se hâta de cacher, avec la ceinture, dans son sac. Si la vie après la mort était en présence de noblesse, il était important de garder la face, et se promener avec un six coup dans la main n’était pas ce que la société propre considérait comme… Propre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cerys A. Tamsin
Cerbère, la non-déesse du rap
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 150
Date d'inscription : 29/09/2015
Fiche RPG
Feuille de personnage
Caractéristiques:
Compétences:
Péchés:

MessageSujet: Re: Sugar Mountain (avec Cerys) Mar 31 Mai - 13:35


Comme il faisait beau aujourd'hui et que Cerys n'avait pas la moindre envie de rester cloîtrée chez elle, elle avait pris la décision de s'habiller en masquant le plus de peau possible, s'arma d'un chapeau et de son ombrelle, puis s'aventura à l'extérieur. Comme ses vêtements étaient pâle, elle préféra très vite aller se réfugier au jardin, là où il y avait beaucoup d'ombre, question d'éviter d'aveugler tout le monde. Et puis, elle aimait bien le jardin. Dès son arrivée dans le purgatoire, elle avait apprécié le style et la tranquillité des environs. C'était une ambiance tout à fait différente de celle du quartier en général.

Alors que la jeune femme marchait, elle observait les branches des arbres, les fleurs au nombre incalculable d'espèces différentes, le fait qu'il n'y avait personne dans les environs... et elle réfléchissait intensément. Toujours en possession du livre de Edward, elle n'avait toujours pas réussis à l'ouvrir et c'était frustrant. Le simple fait de penser au fait que cette personne pouvait se trouver n'importe où en ce moment même lui donnait des frissons dans le dos. Alors qu'elle détournait le regard face à cette pensée, elle fixa un certain point du jardin et s'arrêta. C'était un coin ravissant, peut-être qu'elle allait s'y installer un mome--- un homme venait d'apparaître.

Elle n'avait pas rêvé... non ? En un clin d’œil, l'endroit qu'elle fixait était passé de vide à... à pris. Par un homme très musclé et... inconscient ? Cerys figea complètement, fixant l'inconnu apparu par magie d'un œil rond comme une soucoupe. C'était surprenant, c'était la première fois qu'elle assistait à ce genre d'événement. Elle était certaine  à 100% qu'il n'était pas là une seconde plus tôt. Était-ce... Venait-elle d'assister à l'arrivée d'une âme au purgatoire ? Il n'y avait pas vraiment d'autre explication possible lui venant à l'esprit, surtout en considérant que tout était possible, ici. Et puis, la situation concordait parfaitement à sa propre arrivée, un an plus tôt. Dans tous les cas, là n'était pas la question. Que devait-elle faire ? L'occultiste entreprit de s'approcher.

L'homme était, ma foi, plutôt intimidant. Même endormis, Cerys avait l'impression qu'elle devait rester aux aguets, qu'il pourrait l'attaquer à n'importe quel instant. La miss observa le visage du nouvel arrivé. Un détail sur son cou attira son attention, mais elle n'eut pas le temps de mieux l'observer. Son expression avait changé, il commençait à se réveiller. Uh oh... que faire s'il était agressif ? Hum... l'albinos s'éloigna de quelques pas, encore incertaine de l'approche à adopter avec lui. Lorsqu'il leva la main, elle préféra se cacher et continuer de l'observer en silence.

En se redressant, il semblait perdu, ne pas savoir où il se trouvait. Sa main sur son crâne suggérait que celui-ci le faisait souffrir. Cerys observa très attentivement son expression. Il avait l'air concentré, mais pas en colère ou pris d'une quelconque intention de violence. C'était bon signe, pour le moment... Tiens, il tâtait le détail sur son cou qui avait attiré son attention plus tôt. Et son front ? Il y eut un moment où rien ne se passa. Puis il se leva finalement et quelque chose dans sa main se mit à briller après avoir intercepté un rayon solaire. Qu'est-ce que c'était que ça ? La miss bougea légèrement et plissa l’œil pour mieux voir. Une arme ? Oh. Une arme à feu. Et voilà qu'il la cachait. Hm, elle avait peut-être bien fait de se cacher, au final. Qui sait si sa présence l'aurait fait sursauter ou quoi que ce soit ? Il aurait très bien pu lui tirer dessus par réflexe. Fiou ! La suite n'aurait pas été très agréable...

Toujours en restant cachée, ombrelle fermée, Cerys continuait d'observer le petit nouveau. Sa théorie de l'âme apparue devant ses yeux étant déjà confirmée dans son esprit, elle jugea bon de le suivre un moment pour s'assurer qu'il n'était définitivement pas une menace. Discrètement, sans bruit, telle une ninja, elle l'observa quelques minutes. Il faisait face à une haie remplie de roses. Le pauvre devait vraiment être perdu. Comme il ne semblait définitivement pas méchant, elle se décida finalement à sortir de sa cachette, ouvrant à nouveau son ombrelle avant de se diriger juste à côté de lui.

- Les roses signifient l'amour et la passion. Définitivement la façon la plus directe d'avouer sa flamme à une personne... En cas de non-réciprocité, il suffit de répondre avec des œillets !

Petit sourire. Introduction : faite.

_________________

Cerys's Theme

Hear my Cry

#872E2E

Chibi Cerys ! :
 

RPlayers be like :
 
Revenir en haut Aller en bas

Sugar Mountain (avec Cerys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les Lalaloopsys de Vanessa
» Que faire avec des coings ?
» Jojo petit bébé de 3 semaines avec une SPR
» Navires Belge avec équipage Anglais
» Configurer le pare-feu pour PG avec Norton Internet Security

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wages of Sin :: Zone hors-jeu :: RP non terminés-